Meteor Apocalypse

4.0/10
Meteor Apocalypse

Critiques spectateurs

Réalisateur: Micho Rutare Avec Joe Lando, Claudia Christian, Cooper Harris, Madison McLaughlin, Jon Gale

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Lebreihz Lebreihz
I am Legend - 2307 critiques
publié le 28/07/2011 - 17:17
4
 

Un seul point positif

Le seul point positif de ce film réside dans le fait qu'il évite de pomper outrageusement sur les films comme "armaguédon" ou "deep impact". Quand au reste c'est un joyeux brouillon ou interviennent beaucoup trop de personnages qui ne servent strictement à rien.
Portrait de Dante_1984 Dante_1984
I am Legend - 1124 critiques
publié le 15/04/2011 - 10:39
4
 

Pluie d'un soir, rêve d'apocalypse

Alors que la Nasa tente de désintégrer un météore qui se dirige vers la Terre, l’agence spatiale ne parvient seulement qu’à l’éclater en des milliers de débris qui n’ont pas changé de trajectoire. La fin du monde serait-elle proche ? On l’espère. Après avoir officié sur le scénario du pathétique Dragonquest et en attendant le déjà culte Mega shark Vs Crocosaurus, Micho Rutare s’essaye à la réalisation. Il faut lui reconnaître une certaine constance dans son travail. Tant dans l’écriture que dans la mise en scène, le monsieur excelle dans la médiocrité. Il n’en fallait pas plus pour nous resservir le bon vieux cataclysme à la sauce météorite.

On ressort du placard, les vieilles guenilles qui font depuis longtemps la joie du septième art pour en faire un nouveau navet digne d’Asylum. Imaginez un mixage entre Armageddon, Alerte et un zeste de Mad Max avec une virée dans le désert du Nevada. Intéressant ? Pas l’ombre d’une seconde ! En effet, on peine devant ce spectacle qui use et abuse, une fois de plus, de toutes les caricatures possibles et inimaginables. Ainsi, l’on n’échappera pas aux élans patriotiques de circonstances qui s’ajoutent à quelques bons sentiments pédants qui enveloppent une histoire sans surprise, mais surtout sans intérêt.

Le peu de crédit que l’on peut lui accorder et de mettre la première catastrophe au début du film. Meteor apocalypse prend davantage des allures de récit post-apocalyptique qui tente de limiter les dégâts des bras cassés de la Nasa et du gouvernement américain. L’incursion d’un virus dans l’eau potable se révèle également une idée intéressante. Malheureusement, là encore, seul le concept s’avère digne d’attention. Son utilisation ne parvient pas à convaincre ; tout comme la brochette d’acteurs qui jonchent les méandres de cette production bon marché.

Il ne faut pas attendre grand-chose de ce Meteor apocalypse. Usant à fond la carte du film catastrophe à la lisière de la science-fiction, Micho Rutare nous inflige un DTV sans envergure et sans réelle aspiration. Classique, redondant et parfois pataud dans son déroulement, on ne peut que contempler l’ampleur des dégâts, et ce, malgré de bonnes idées disséminées çà et là. Un énième film de catastrophe naturelle qui n’a rien d’avenant et ce n’est pas les sillages des météorites dans le ciel qui me diront le contraire étant donné la piètre performance des effets spéciaux.

Thématiques