Ghost Machine

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de LeWolfer

Presque un nanard

LeWolfer (Graine de psychopathe - 89 critiques)
4
 
Pour faire un nanard, il y a des règles. Ne pas les suivre pourrait engendrer un bon film. Heureusement, l'équipe responsable de ce truc a bien veillé à rester dans les clous.

Règle de base : avoir une idée sans originalité, mais se persuader du contraire. Ici, un esprit pas content parvient à se taper l'incrust au sein d'un logiciel de simulation de réalité.

Utiliser des personnages sans surprise, et si possible les faire intérpréter par des acteurs sans saveur, le must étant de trouver des acteurs à la fois fades et sans aucun talent, ce qui décrédibilise totalement les personnages de toutes manières incrédibles dès l'écriture du scénario... Objectif atteint, avec une maestria rare : de tous, seule celle qui joue le fantôme s'en sort à peu près (faut dire qu'on ne la voit pratiquement pas).

Investir tout le flouze de la prod dans les effets spéciaux, et les bousiller par un montage sans aucune surprise, ou par un réalisateur sans aucun talent. Ici, coup double.

Enfin, parsemer l'histoire d'aberrations, d'incohérences et de coïncidences toutes plus impossibles les unes que les autres, afin que les quelques spectateurs ayant oublié de débrancher leur cerveau fuient la salle et laissent les autres savourer le nanard en paix. Sans parler des invraisemblabletés techniques décrites ici (entre autres un réseau commandé à distance, mais selon une liaison à sens unique (totalement impossible : comment contrôler quoi que ce soit sans rien savoir de ce qui se passe ?)), on s'amusera au passage d'une prison abandonnée, mais cependant gardée (on sait jamais, des fois que les courants d'air voudraient se faire la belle...).

La touche finale, sans laquelle le nanard ne serait qu'un mauvais film : faire du ridicule, que ce soit dans les dialogues, les personnages ou même les décors. C'est ici le seul ingrédient manquant. Pas d'bol, il s'agit donc simplement d'un mauvais film.

publié le 26/02/2013 - 05:46

Derniers commentaires