Affamés

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de J.Kramer

Mon avis

J.Kramer (Newbie - 6 critiques)
6
 
Un bon petit film, simple, mais efficace ! Je n'avais jamais vu de film dont les thèmes de la faim et du cannibalisme représentent l'axe principal. J'avais vu "Les survivants", comme évoqué dans un autre commentaire, mais dans "Hunger", tout tourne vraiment autour de ces deux thèmes. Dans "Les survivants", il me semble que le survivalisme prend un sens bien plus large étant donné la situation. Bref, j'ai trouvé ce film original, pas dans le concept du huis clos avec des individus captifs, bien entendu, mais dans l'approche d'un thème tout de même très dérangeant. Le tout est très psychologique, que ce soit dans le chemin qui mène vers quelque-chose d'inéluctable (qui m'a fait penser à "127 heures") ou dans la personnalité du tortionnaire que j'ai trouvé plus perturbé que perturbant, ce qui donne un peu plus d'épaisseur au film, je pense. Un tortionnaire bête et méchant sans cervelle aurait cruellement affaibli le film. J'ai trouvé certaines scènes assez dégueulasses bien qu'elles ne soient pas franchement gores comparativement à d'autres films. Ces scènes procurent leurs effets, selon moi ! Tout comme la situation des captifs, très simple, mais assez sadique. Côté négatif, j'ai pas trouvé les autres personnages très attachants... Un peu dommage car, du coup, je ne me suis identifié à aucun d'entre eux et je n'ai pas ressenti beaucoup d'intensité dans le film, au regard d'un désir de voir untel ou untel s'en sortir plus qu'un autre. Le film est également un peu long avec certaines scènes (que je ne citerai pas pour ne pas spoiler) pas très utiles, à mon sens. Je ne me suis pas ennuyer mais j'ai eu des impressions de longueurs et de manque de trucs qui se passent. À titre de comparaison, je n'ai ressenti cela à aucun moment dans des films comme "127 heures" et "Buried", d'autres huis clos dans des styles différents, bien sûr. Je noterais également un ensemble un peu simpliste à mon goût, pas franchement de surprise... Ce sera donc la moyenne, pour moi ! :D
publié le 23/03/2014 - 01:52
Portrait de Lebreihz

Mangera bien qui mangera le dernier !

Lebreihz (I am Legend - 2309 critiques)
8
 
Certes le film décrivant plusieurs personnes devant vivre dans un réduit sont légions au cinéma ces dernières années. Certains on parlé de "SAW", moi je pense a "cube", et aussi a "the hole". le thème du film est bien sur le cannibalisme, mais ce thème là c'est comme pour beaucoup de chose, comme la guerre par exemple, eh bien !, il existe mille et une façon de présenter les choses. Soit vous faites sur le registre de la provocation façon "cannibales holocauste", et à la limite pourquoi pas l'homme et the WIld, tout en introduisant la notion de pratiques rituelles. Ou alors, il y a l'approche historique, et la nécessité de survivre comme dans "les survivants", mais là vous faites les choses de manière extrêmement pudique.Mais si on y réfléchit bien il arrive que cela soit présenté dans certains films ou plutôt suggérés, je pense à "sur la route", "le livre d'eli". Mais à bien y réfléchir, on pourrait citer "le jour d'après" ou c'est...très, très suggéré (ou alors c'est moi qui le conçoit ainsi, dans une séquence finale du film). Pour revenir au film qui nous intéresse, ce qui est particulier c'est que l'on sait que ça va arriver !, l'essentiel c'est de savoir quand ? et comment ?, qui va donc donner le premier coup de dent si j'ose dire !. car dans ce trou à rat il y a riein a manger, par contre de la flotte , pas de problème !:, normal sans eau vous être mort en 3 jours, alors que sans nourriture, il y a de la marge !, et en plus pour leur facilité la tache , le ravisseur leur a fournit un scalpel !, c'est pas gentil ça !. Trêve d'humour, car le film rend quand même pas mal à l'aise !,car un moment il y a une description de ce qui se passe lors ce que l'on meurt de faim ! J'ai pensé plus particulièrement en voyant cela, et désolé d'en faire allusion, pour nos amis Belge qui fréquente ce site, au sort qui fut réservé aux malheureuses petites victimes du pervers pédophile tristement célèbre dont je tairai le nom. Et alors le réalisateur se concentre à la fois sur les victime comme sur le bourreau, et là on se demande qu'est qui motive cet homme ? Est ce un pervers, un voyeur, ou peut-être une curiosité scientifique ? Ainsi il filme (apparemment il ne dort jamais) continuellement les réactions des un et des autres tout en prenant des notes. Le problème c'est que là, un énorme dilemme s'empare de nos prisonniers,il ne s'agit pas de manger des gens déjà morts, il s'agit de tuer des gens, en vie pour les manger, impensable pour des "civilisés" de transgresser ainsi le plus vieux tabou de l'humanité, à moins d'être justement déshumaniser ! D'autant que le problème n'est pas forcément résolu, et on risque de se trouver un peu comme dans le concept de l'émission "le maillon faible" ou chaque candidat s'élimine les un les autres jusqu’à qu'il n'en reste plus qu'un, eh bien là c'est pareil ! si chacun mange l'autre, le dernier qui aura manger tout le monde se mangera-t-il lui même ? La on rentre dans un fantasme à la Graham Masterton (dont aucun roman n'a apparemment été adapté au cinéma) et son livre "rituel de chair". Donc c'est... glauque, au bout d'un moment sanglant, ouai !, mais là le réalisateur s'est cru obligé de nous montrer des personnages avec la gueule plein de sang, un peu comme des gosses qui auraient voler du chocolat,avec du chocolat plein les vêtements trahissant ainsi leur acte !, c'est bon !, on a compris on sait qu'il sont en train de boulotter, pas la peine d'en faire des paquets !. Ce qui est bien ce sont les personnages, très attachant. Alors il y a ceux qui ne se posent pas la question, et ceux qui la refusent totalement (un peu comme le capitaine William Blight dans "les révoltés du Bounty"), et puis là bon le réalisateur s'est cru obligé de récompenser les justes, et de châtier les méchants. C'est un peu dommage que la fin soit aussi simpliste...Et aussi comme l'a déjà dis un précédent membre Evidemment impensable
publié le 30/06/2013 - 01:31

Correct

PowerCorine (Graine de psychopathe - 94 critiques)
8
 
Petit film sans prétention sur un huis-clos très efficace! C'est un film qui est axé sur le psychologique plus que sur le gore, ce qui est très bien ainsi. Ça nous laisse nous poser des tas de questions à savoir de quelle façon l'humain peut se comporter dans un trou noir, avec des inconnus et surtout, sans manger durant plus de 30 jours. Fin plus ou moins réaliste, ce qui a gâché un peu le film, qui était pourtant bien parti, jusqu'aux 10 dernières minutes. Les acteurs sont bons, quoi qu'inégaux dans certaines scènes. J'aurais mieux aimé comprendre la démarche du kidnappeur, ce qui aurait rajouté un petit plus au film. Alors au final, c'est une belle découverte, qui aurait mérité d'être un peu plus approfondis, tout en étant un bon divertissement qui ne tombe pas dans le gore typique américain.
publié le 09/04/2013 - 00:28
Portrait de Brainkiller

Le piège!*

Brainkiller (Graine de psychopathe - 119 critiques)
6
 
Un huit-clos assez malsain qui suggère plutot bien sans qu'il ne montre d'effets gores stupides qui servent bien souvent à masquer un scénario fin comme la semelle d'une chaussure, la médiocrité des acteurs ou la nullité du réalisateur! Et je ne parle pas des "effets spéciaux bidons"! On a là un film pas révolutionnaire, mais qui remplit sa fonction!
publié le 30/01/2013 - 17:48
Portrait de G.C.

Mon avis

G.C. (Graine de psychopathe - 200 critiques)
10
 
En voyant le pitch, on est certain d'une chose : encore un saw-like ou un pompage sur "Cube". Et ce qui est dingue, c'est qu'au final le film n'a rien avoir avec ces références !

Après dix premières minutes très déconcertantes dans l'obscurité presque totale, le film se dévoile. Et quel film ! C'est intelligent, très bien joué, écrit et réalisé. Le film soulève de nombreuses questions morales et physiques, inhérentes à ce genre de situation, jouant ainsi à fond la carte psychologie, et évitant le gore (ou le montrant peu, paradoxalement à ce que l'on pourrait croire). Il est très étonnant de constater que le film fonctionne parfaitement comme ça ! À aucun moment on ne pense "plus de gore aurait ré-haussé le niveau de telle ou telle scène", tant on est absorbé par l'histoire et le jeu des acteurs (mention spéciale aux deux actrices), et tant le style du film est loin des vagues gores imposées par "Saw" et "Hostel".

Petit point noir cependant, qui explique mon 9/10 : un certain manque de crédibilité au niveau de la force des personnages. Après X jours passés sans rien manger, la dernière personne fait preuve d'une puissance musculaire assez improbable (marcher normalement, grimper...).

Pour autant, impossible de bouder son plaisir devant un film aussi bon... À voir donc !

publié le 18/09/2012 - 17:56
Portrait de Seblechien

Master chef

Seblechien (America's Most Wanted - 271 critiques)
8
 
Dans la lignée de Saw et de touts les films du genre séquestration et torture psychologique et physique. Qu' on se demande ou ils vont chercher tout ça! Quoi que là, ça sent quand même le réchauffé. Ici 5 personnes sont enfermés sous terre avec de l' eau et un scalpel. Donc autant vous dire qu' après un mois passé a faire connaissance la tension monte. Un bon scénario certes, mais avec un petit goût de déjà vu. On nous a épargné les scènes gore, laissant place au subjectif. Pour moi ça ne pose aucun problèmes. Visuellement trop sombre et un peu longuet a démarrer. La première demi heure ne me laissai présager rien de bon. Et puis c'est comme le bon vin, ça se décante! Et ça se laisse regarder. La tension monte crescendo, on a même une scène érotic! Nous sommes décidément gâtés. Le jeux des acteurs est correct, le doublage Fr aussi. Un bon petit film, mais rien de nouveau.
publié le 12/03/2012 - 23:06
Portrait de Supercoincoin

Jesus aurais pu transformer l'eau en vin

Supercoincoin (Copycat Killer - 37 critiques)
10
 
Voilà! C'est simple et efficace, un bon film! Ça m'a sembler court au final mais les étapes sont bien résumées. Il y a un jeu de dominant/dominé, la perte de morale et tout le tremblement ainsi que les bas instincts qui font surface (tiens par contre, je veux bien qu'ils s'envoient en l'air sans complexe devant leurs potes, mais où diable ont-ils trouver l'énergie pour ça?). Les "cobayes" ont tous une personnalité bien différente ce qui permet de voir plusieurs types de réaction face à la survie. Bon ce sont des humains, faut pas non plus s'attendre à un miracle mais le coup de "tiens je vais prendre rien que des criminels" n'est pas des plus utiles (les gens n'ont pas besoin de tuer pour être des connards). J'ai été mal à l'aise à certains moment, ce n'est pas le plus malsain des films mais il est crédible et c'est cela qui rend l'histoire encore plus affreuse.
publié le 10/09/2011 - 14:24

J'ai faim !

Marc.mlc (I am Legend - 1114 critiques)
8
 
Cinq personnes sont kidnappés et enfermés sans nourriture. "Affamés" part d'un pitch assez intriguant et il est assez bien porté par des personnages assez crédibles. La violence est surtout psychologique (on voit les personnages perdent peu à peu leur humanité jusqu'à commettre l’irréparable) bien que visuellement, le métrage est assez dur et sanglant. Bref un métrage assez efficace !
publié le 22/07/2011 - 19:06
Portrait de AqME

De la faim qui justifie les moyens

AqME (America's Most Wanted - 604 critiques)
8
 
Les films de genre se font de plus en plus redondants. Bien souvent on tourne autour d'une bestiole méchante, d'un psychopathe ou encore d'un démon bien particulier. Mais s'il y a un point qui n'est pas trop exploré, c'est la réaction humaine face à un problème de poids. Enfin, dans ce film, le poids n'est pas trop le problème mais il explore quelque chose qui se fait assez rare qui est la psychologie face au danger et la survie au sein d'un groupe. Du coup, qu'en est-il de ce film d'horreur qui ne mise rien sur le gore mais plus sur la psychologie des personnages? Efficace ou ennuyeux?

Le scénario est très simple mais il contient nombres de subtilités qui sont relativement bien trouvées pour un film de genre. En effet, nous avons cinq personnes qui se retrouvent enfermés dans un puits, avec quatre tonneaux d'eau et un scalpel. Au mur, une horloge est fixé indiquant les jours qui passent. Très rapidement, les protagonistes vont se rendre compte qu'ils sont piégés par un taré qui veut les voir se bouffer entre eux. Scénario simple mais efficace qui va mettre l'accent sur les différents comportements des acteurs et sur leur force de caractère pour résister à la faim et à l'envie de consommer de la chair fraîche.

Malgré tout, cela pourrait s'avérer ennuyeux, voir chiant de voir cinq personnes crapahuter dans un puits en attendant le pétage de plomb de l'un d'eux. Mais en fait, le réalisateur parvient habilement à alterner image de caméra, donc la vue du psychopathe et la vue au sein du trou. De ce fait, ça reste plutôt dynamique et intéressant. L'aspect voyeurisme est bien développé et le méchant est très crédible dans son rôle malgré son mutisme. On pourrait se poser des questions sur les raisons de son geste, et le tout nous est expliqué avec des flashbacks judicieux et clairsemés durant tout le métrage. Le plus dérangeant étant le début qui se passe dans un noir complet et qui veut de suite nous mettre dans l'ambiance, mais cela rend le tout assez pénible et fatigant.

Les acteurs sont assez bons. Pas de merveille à l'horizon, mais ils sont tous crédibles et leur réaction le sont tout autant. On a donc un homme qui devient complètement fou, une femme qui devient manipulatrice, un homme qui devient violent, un homme qui devient malade (arythmie) et l'héroïne du film qui est médecin et qui reste censée. Cette palette de réaction est de bon acabit et rend le tout très réaliste. Le fait que le film soit tourné presque comme un documentaire avec les jours qui défilent et les notes du psychopathe rend le film encore plus crédible.

Pour les amateurs de gore, ils peuvent passer leur chemin. malgré la présence de sang, on ne verra rien de trash ou de dégueulasse. Le tout est suggéré et on a parfois l'impression de voir un film de zombie. Donc on a du sang mais pas trop et pas d'effets gores qui en plus terniraient le coté documentaire/psychologie. Néanmoins, les phases suggérées sont bien dérangeantes et les sons bien visqueux nous font comprendre de quoi il en retourne.

Au final, affamés demeurent un film intéressant, très proche d'une analyse médicale sur les comportements humains lors d'une famine. Intelligent, pas ennuyeux du tout pour un huis clos et plutôt bien interprété. Seule la fin reste décevante et un poil irréaliste, mais on ne va pas bouder notre plaisir sur cette sortie DVD de bonne qualité.

publié le 22/04/2011 - 23:58

Mon avis

Thybault (Copycat Killer - 35 critiques)
6
 
L'idée n'est vraiment pas mal! Enfermer des gens et deviner qui va bouffer qui en premier à cause du manque de nourriture se révèle vraiment malsain, macabre, glauque et donc génial. Il est vrai que pendant les 10 premières minutes, une idée nous vient en tête: "mais c'est du saw ça!". Pas du tout, ici, l'angoisse est lente et d'ailleurs, surement par manque de budget, les effets qui auraient pu être gores avec un "dans-ta-face" se trouve hors-champs (je pense que c'est à cause du manque de moyens) mais l'effet se perpétue dans notre imaginaire...

C'est vrai que les murs ont un aspect "carton" mais ce n'est qu'un détail.

L'effet voyeuriste est bien maitrisé et là où on se disait dans d'autres films "crève, crève, crève", ici, il y a une compassion totale pour les personnages et chaque drame nous touche, tel cet homme qui devient fou et qui joue avec des cafards.

La fin est claire et l'on comprend les motivations du sadique qui les a enfermés grâce aux flash-black pas trop nombreux et bien maitrisés.

Néanmoins, je dois avouer que par moment, l'ennui m'a envahit... Bref, un film pas mal qui change un peu, avec une réelle compassion pour les personnages (due aux jeux des acteurs et à une très bonne mise en scène) et un voyeurisme qui met mal à l'aise malgrès un budget assez faible (je pense) et quelques moments un peu longuets.

Vraiment pas mal dans l'ensemble.

publié le 17/02/2011 - 12:53

Pages

Derniers commentaires