World War Z

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Lebreihz

Dame nature est un parfait tueur en série

Lebreihz (I am Legend - 2309 critiques)
7
 

Voiçi que Brad Pitt revient au cinéma fantastique!, revien ou vient tout court ?
Disons que le genre post-apocalyptique , l'acteur ne s'y est jamais frotté.

Alors certes vous me direz, cf'est toujours un peu la même chose.Une épidémie et voilà que tout le monde se change en zombie ou en créature meurtrière. A la limite peu importe d'ailleurs.

Ce qui est particulier dans ce film, c'est que l'on ne perd pas de temps !, En quelques heures c'est la fin de la civilisation.

Et voilà que notre ex-employé de l'Onu se voit proposé lui et sa famille de venir sur un porte-avions, du fait de son statut bien entendu !, pas pour lui faire plaisir.

je voudrais là apporter une réflexion ....là nous sommes dans un monde ou la compassion n'a plus court....si vous êtes accepté à tel ou tel endroit.....c'est pour servir a quelque chose. Dans un tel monde les utopie égalitariste et humaniste n'ont plus court......et c'est normal.

Alors curieusement le film va prendre une direction plus géopolitique, ce n'est pas non plus une description du survivalisme.

Et là je fait quand même une critique ...falllait-il voyager de Corée du sud jusqu'en Israel....pour trouver la solution au problème !

n'est ce pas la un prétexte pour justifier le film ?

publié le 06/03/2016 - 01:53

Un bon film, une fin banal

Filmiz73 (Newbie - 7 critiques)
8
 
C'est un très bon blockbluster à l'américaine ! Brad Pitt nous offre encore une excellente prestation dans ce film ! Des passages très stressant mais qui m'ont déçu à la fin du film. En effet, sans la dévoiler, la fin de ce film de genre reste trop heureuse.
publié le 19/03/2014 - 18:49
Portrait de Dd48

Y a pire

Dd48 (Copycat Killer - 71 critiques)
6
 
Brad Pitt n'est pas mauvais en tant qu'acteur dans ce film, mais le fait que les zombies apparaissent moins que dans un film de Romero est qu'il y a surement un probleme dans le film, non ? Bon sinon, bon effets spéciaux et jeux d'acteurs plutôt bien réussi. Je mets 5 car c'est pas un vrai film de zombies.
publié le 24/11/2013 - 12:14

Pas un navet, mais....

PowerCorine (Graine de psychopathe - 94 critiques)
4
 
Encore un gros Blockbuster Américain qui se veut un succès, mais qui en bout de ligne, est un flop. Histoire de zombies, certes, mais pas du tout ce à quoi je m'attendais ! Je n'ai jamais vu des zombies aussi actifs ! Ça enlève du côté sinistre et morbide de ces êtres affamés et ils ne sont pas effrayants du tout, dû à leur vitesse et leur comportement quasi superhéros ! Le film avait pourtant bien débuté, mais s'essouffle vite. 115 minutes pour....pas grand chose. Brad Pitt n'est pas à son meilleur...ce qui le sauve, c'est sa belle gueule! Action ? Oui. Horreur ? Certainement pas!
publié le 27/10/2013 - 19:45
Portrait de Liam-X 2

Mon avis

Liam-X 2 (Copycat Killer - 75 critiques)
8
 
Malgre un coté blockbuster hollywoodien bien relou sur certains points (l'eau de rose ambiante, les placements de produits ), force est de reconnaitre que j'ai passé un très bon moment en matant ce world war z. Les effets speciaux sont costauds, les vues aeriennes bluffantes, autant que les décors, et le rythme général ne laisse pas le temps de s'ennuyer... Une bonne surprise!
publié le 30/07/2013 - 23:25
Portrait de Bzittt

Sick sad world...

Bzittt (Graine de psychopathe - 199 critiques)
2
 
Je vais commencer ce petit bilan tardif de la fête du cinéma par la critique de "World war Z" dernier des 3 films que j'ai pu voir cette année dans le cadre de l’événement, de "The bay", "Man of steel" et même "After earth" (que j'ai vu juste avant la fête) "World war Z" est probablement celui que j'attendais le plus, je me l'était réservé en clôture à cet effet, au final c'est aussi la plus grosse déception...

Je ne commenterai pas la 3D puisque nous avons choisi une séance sans, le supplément demandé pour la 3D doublait le prix de la place et même en pleine fête du cinéma louer la paire de lunette 1€50 et payer 2€ de plus, pour une technologie déjà considérée comme ringarde il y'a 20 ans... bref, je trouvais pas ça spécialement nécessaire.

Avec Brad pitt en tête d'affiche, son budget de blockbuster et pour référent le roman de Max Brooks, World war Z mettais toute les chance de son côté sur papier du moins.

Grand public oblige l'ambition de world war Z va vers l'action movie plutôt que vers le film d'horreur. Pour preuve la courte introduction qui ne s'embarrasse pas des origines de l'infection mais met très rapidement notre héros, Gerry, ancien enquêteur de l'ONU en action, c'est par ailleurs à ce dernier que va être confier la tache d'en savoir plus sur le "virus", l'obligeant a quitter à contre cœur femmes et enfants pour aller tour à tour en Corée du Sud puis à Jérusalem.

World war Z prône le mouvement, d'ailleurs Brad, enfin Gerry le dit, pour rester en vit il faut bouger, les Zombies par ailleurs sont sous stéroïdes et pendant la première partie du film ça cours dans tout les sens, ça ne fait d’ailleurs que ça, multipliant les scènes d'action sans substance la fuite de la famille de Gerry vers la base militaire qui doit les accueillir s'avère plutôt plate, les morts se font hors caméra, les enfants survivent tous...même de la manière la plus improbable possible, et ce qui surprend le plus c'est l'absence de sang. Bref World war Z offre l'escapade à travers ville infestée de Zombie la plus propre de l'histoire du cinéma et du coups la moins excitante...

Après la panique civile face à la destruction massive des population, dans sa deuxième partie WWZ se propose de faire un tour du côté des institutions et de la défense mise en place par les Etats face à l'invasion, plus particulièrement l'armée. Il globalise son propos en envoyant Gerry à l'étranger ou la situation ne semble pas meilleur qu'aux Etat unis. Si cette partie manque d’énormément de choses spécialement sur le fond ou il y avait pourtant matière, elle est un peu plus réussie que la précédente notamment grâce à l'invasion de Jérusalem ou les zombies retrouvent enfin leur symbolique de masse informe et grouillante, cette scène marque le point culminant du film, pour ne pas dire que c'est la seule qui présente un réèlle intérêt au milieu d'une enfilade de scène d'action sans saveur. Parallèlement la vision naïve d’israélien et palestinien enfin réunis face à un ennemi commun prête à sourire et gâche un peu le moment. On passera également sur l'amitié entre le personnage principale et une militaire qui présente autant d'intérêt qu'un flambie sans languette.

La troisième et dernière partie du film se déroule en Irlande (ou en Ecosse ma mémoire me joue des tour) dans un laboratoire scientifique ou quelque survivant chercheurs sont parvenues (miraculeusement? au mépris du bon sens? pour les besoins d'un scénario déjà trop bancale?) à s'isoler des zombies dans une des ailes du bâtiment. Cette partie du film propose une vision plus ludique du film d'action zombie, proposant une approche tournée vers le jeu vidéo, dans une ambiance plus détendue ou quelques blagues pas très drôle d'ailleurs tenteront de venir une dernière foi cueillir le spectateur. Le rendue est finalement mollasson et assez pénible à regarder.

Lecture des plus superficielles de l'oeuvre de Max Brooks, World war Z désincarne totalement le mythe du Zombie.

Pétrit de bon sentiment Marc Foster effleure a peine la deuxième composante et non la moindre d'une invasion zombie, l'Homme face à la perte complète des repères d'ordre moraux qui régissent normalement une société. Et si il aborde vaguement le sujet au détour d'un supermarché ou lors d'expulsion de familles de la base militaire, il le fera majoritairement hors champs et prendra bien soin de désamorcer systématiquement le propos en employant un ton qui va de la légèreté à l'humour. De la même manière que s'il globalise son propos en faisant voyager son héros, le film ne se pose pour autant pas plus de question sur les relations entre Etats.

Il y a tellement de chose qui ne fonctionnent pas dans ce World War Z presque tout en fait en dehors des SFX, résumons en disant que tout le monde est beau tout le monde est gentil sauf le zombie qui du coup pourrait être n importe quelle autre menace, genre une invasion de sauterelle et ça aurait été la même. C'est un film d'action certes bourgeois mais anecdotique et un film de zombie pitoyable, grotesque, à pleurer.

D'ailleurs l'ambiance générale à la sortie de la séance ou le public était pourtant majoritairement très jeune (beaucoup de groupes d'ados) était à la déception.

Un divertissement vide de sens et formaté, sans personnalité et sans intérêt. Je rejoins Pffff sur un point, quitte à voir des zombies hyperactifs, mieux vaut revoir "28 jours plus tard" qui lui est de loin supérieur en tout point..

En résumé : Bouh c'est nul!

publié le 06/07/2013 - 22:52
Portrait de Pffff

Mon avis

Pffff (Graine de psychopathe - 87 critiques)
8
 
Voilà un très bon film d'action absolument pas d'horreur. J'ai aimé en tant que film d'action très gros budget très divertissant, mais en tant que fan de film de zombies, aie!!!! En tout on ne voit que 2 zombies en gros plan, le reste c'est des images saccadées limite subliminales et tout en images de synthèse. Pas une seul goutte de sang, les morsures sont hors plan. Un tranchage de main qu'on imagine c'est tout ce que l'on aura. La bonne idée c'est qu'ils courent très très vite et se transforment en 12 secondes, mais bon on est loin du cultissime l'armée des morts, car ici quand ça court, c'est du numérique. 28 semaines plus tard a des similitudes quoique c'est un chef d'oeuvre pour moi et ROBERT CARLYLE bouffe quand même BRAD PITT 10 fois. La scène se déroulant à JERUSALEM est excellente et la scène de l'avion est très explosive.

Bref un film de contaminés pour enfants, d'ailleurs la salle de cinéma en était remplie. Donc allez-y mais n'oubliez pas le pop corn et le coca en poudre, et laissez vous emporter par l'aventure et par ce bon vieux BRAD PITT vieillissant, dégommant du zombie de façon très soft mais efficace.

publié le 02/07/2013 - 21:07

Derniers commentaires