Le Secret de la Montagne Bleue

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Dante_1984 Dante_1984
I am Legend - 1124 critiques
publié le 20/01/2011 - 10:23
8
 

Sympathique conte pour enfants

La jeune Bleuette part en quête d’un remède pour sauver son père, le roi des gnomes bleu, dans le monde des humains. Mais elle doit revenir avant la fin de l’heure magique sous peine de disparaître. Roar Uthaug nous avait offert Cold prey il y a déjà quelques temps, formidable slasher dans la plus pure tradition du genre. Cinq années plus tard, il co-réalise avec Katarina Launing un film de fantasy axé sur l’imaginaire. Un changement de registre on ne peut plus radical qui en décontenancera plus d’un. Compte tenu de l’histoire, Le secret de la montagne bleue s’adresse avant tout à un jeune public. Point de violence, ni de monstres vindicatifs à l’horizon puisqu’il s’agit simplement d’une quête pour contrer la maladie du roi des gnomes bleu. Passé une certaine tranche d’âge, on ne peut s’empêcher de songer que les propos rapportés et la candeur ambiante ne dissimulent que niaiseries et complaisances. D’un certain point de vue, c’est exact, mais l’on découvre derrière cette naïveté touchante une histoire sans fioritures qui se contentent d’entretenir des valeurs aussi indispensables que désuètes dans notre société : l’altruisme, le respect d’autrui et de la nature, sans oublier la tolérance. Vous conviendrez que chacun de ces aspects, qui semblent couler de source dans le simple fait d’y penser, ne sont plus que des spectres nébuleux dans une société privilégiant l’individualisme, l’égocentrisme et le paraître. En cela, le film de Roar Uthaug a le mérite de nous ramener à la contemplation de choses plus simples et moins futiles. Apprécier l’instant présent pour ce qu’il représente et non entrevoir une avidité démesurée. Regarder d’abord ce que l’on possède avant de s’apitoyer sur ce qu’il nous manque. Bref, Le secret de la montagne bleue ravira les plus petits par le biais d’un récit magique où il n’est besoin de nulle violence ou d’action pour passer un bon moment. Les plus âgés s’amuseront à disséquer un univers assez limité dans l’environnement, mais porteur de messages plus significatifs dans une analyse un peu plus approfondie. Une petite production discrète qui fait son bonhomme de chemin.

Thématiques