John Dies at the End

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Bzittt Bzittt
Graine de psychopathe - 199 critiques
publié le 10/07/2013 - 20:45
10
 

Trip sous sauce soja

Je n'ai vu Bubba Ho Tep qu'une foi, y'a 5 ou 6 ans et c'est un des rares film dont je me souviens aussi clairement longtemps après visionnage...j'avais alors pensé que son réalisateur devait être un mec cool...maintenant que j'ai vu "John dies at the end", je me dis que Coscarelli est définitivement un mec cool.

C'est un peu dur de résumer cette comédie à l'histoire compliquée et à l'exploitation complètement barge.

Disons seulement qu'on nous raconte le trip sans fin de David Wong et de son meilleur pote "drogué à la sauce soja", à moins que ce ne soit une réalité que nous ne pouvons voir...

Pour tenter d'organiser le foutraque d'idées farfelues qui s’enchaîne sans interruption, Coscarelli décide de faire narrer l'histoire par le personnage principal, interviewé par un journaleux en quête d'histoire fantastique. Ce fil narratif est particulièrement bienvenue puisqu'il nous permet à nous spectateur de ne pas perdre le fil ou de le récupéré quand on est un peu égaré..

Parce que oui c'est le bordel, entre cauchemar, tripe sous drogue, monde parallèle, démon et fantôme, j'ai envie de dire qu'on "nage le cul entre deux chaises". Et dans ce bordel on croise entre autre un monstre en morceau de viande disparate, une moustache papillon, un hot dog téléphone, et surtout un nombre incalculable de référence a la littérature fantastique avec lovecraft qui regarderait comme un dieu cette soupe informe mais goûteuse.

Visuellement parlant, le manque de moyen se fait ressentir sur certain SFX pour autant loin de frustrer et puisque absolument tout est tourné en dérision, le côté un peu cheap de certaine créature confère un charme supplémentaire au film, le charme propre au série B réussie.

Rajouter à cela deux anti héros attachant, porté par deux inconnus que personnellement j'aimerai bien revoir, et soutenu par un casting prestigieux et y'a plus rien a dire...

Le film se clôturant sur le début d'une nouvelle aventure, on peut éventuellement espérer une suite...moi je dis oui j'en veut encore...oh oui oh oui...plus fort ...mais la je m'égare.

Me reste plus qu'a vous conseiller de vous l'injecter sans modération.

Lolokth
Newbie - 6 critiques
publié le 10/07/2013 - 12:00

Batte cloutée et ancien testament

Je ne m'attendais à rien avant de voir ce film, puisque je me base souvent sur Horreur.net et les commentaires des internautes. Pour une fois j'ai eu droit à une bonne surprise. Comédie/horreur/fantastique, le film brasse assez large et se forge une forte identité. Différentes références me sont venues à l'esprit : Supernatural, Doctor Who, Las Vegas Parano et le très controversé Hey Mec elle est où ma caisse (rien que ça). Un film résolument fun et décalé, riche de moment WTF mais servi par un scénario tordu mais bien ficelé malgré que les nombreux égarement et les absurdités. Supernatural et Doctor Who comme références non seulement pour l'univers horreur/fantastique centré autour de 2 personnages se battant contre les forces du mal du premier, l'univers loufoque, l'humour et les effets spéciaux du deuxième, mais aussi pour la forme global du film et le ton que n'aurait pas renié un pilote de série. Las Vegas Parano pour la composante "drogue" et ce qui en découle (comprendre défonce et hallus), mais aussi de nouveau pour le duo l'acteur, Chase Williamson incarnant Dave ayant dû beaucoup s'inspirer du jeu d'acteur de Johnny Depp. Enfin le film qui a révélé Ashton Kutcher (Dude, where's my car pour ceux du fond) pour le déroulement de l'histoire bordélique, burlesque et absurde à souhaits avec une fin épique aux effets spéciaux en toc, qui servent néanmoins parfaitement le film. Je ne connaissais pas ce réalisateur, mais John Dies at the End m'a clairement donné envie de me plonger sur d'autres de ses travaux.

Dernières critiques spectateurs

Thématiques