Dernier train pour Busan

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Virus à Busan

Langanay (Serial Killer - 860 critiques)

Film de zombie, avec un rythme trop lent. Un intérêt assez faible donc. Parfois, de par le comportement des acteurs qui semblent perdus dans leur rôle, on se rapproche un peu d'un nanat. Pourtant les zombies sont bien , et il y a un bon nombre de figurants. La grande faiblesse du film reste donc le rythme, ainsi que les scènes du huis-clos du train qui ont tendance à se répéter.

publié le 30/06/2020 - 21:12
Portrait de Lebreihz

Le gestionnaire de patrimoine devient gestionnaire de crise !

Lebreihz (I am Legend - 2309 critiques)

Décidément ces corréens , et je l'ai déja dit sont réellement surprenant ! Très franchement ce pays excelle dans la production de thrillers horrifiques.

Là on se retrouve avec un "film de zombie", ou de personnes ayant contractés une maladie contagieuse ressemblant à la rage !

Mais à la limite peu importe ! ce qui compte c'est le contexte , la façon dont les choses sont présentées.

Le film s'articule surtout autour de ce père de famille divorcé, trop absorbé par son travail de gestionnaire de patrimoine pour se soucier des autres , il en arrive même à en oubier le spectacle scolaire de sa fille.

Finalement le film va véritablement démarrer dans le train , avec cette contamination à grande échelle !

En fait notre homme en parfait égoîste assumé , qui ne pense qu'à sa survie va devoir composé avec les autres

Alors certes le film reprend les codes du genre des films de zombies, mais il y a en plus un apport genre film "d'avions en péril" ou l'on s'intéresse aux autres passagers !

Certes parfois on se retrouve avec des séquences quasiment démentes !, du genre ce celles que l'on trouve dans le film "World War Z"

Mais n'empêche que le film est assez déconcertant , dans la façon de décider qui va vivre et qui va mourir !

publié le 02/01/2017 - 20:26
Portrait de Alol7

Nerveux à souhait !

Alol7 (America's Most Wanted - 505 critiques)
9
 

Le dernier train pour Busan est une énième production montrant la richesse du cinéma Sud-Coréen. Et ça malgré un spitch plutôt simple, le film est d'une efficacité redoutable : constamment rythmé et nerveux. Tout en apportant de la profondeur à certains personnages, cette œuvre apporte son lot d'émotions.

Le film débute par une scène d'accident de voiture avec un animal. Ce dernier se relève d'une étrange manière alors que pourtant mort. Pas mal comme entrée en matière. Le film se poursuit auprès d'un père plutôt très égoïste qui va accompagner sa fille voir sa mère. Le film débute réellement et immédiatement au moment où ils entrent dans le train. Parce qu'une étrange femme y rentrera aussi avant la fermeture des portes. Sur presque 2h, le film formera un superbe huis-clos haletant dans le train. C'est nerveux et intense. Je ne sais pas combien de fois, cette production jouera avec les nerfs entre l'alternance d'espoir et de stress. Elle trouvera toujours le moyen de nous scotcher à notre fauteuil et à nous faire presque oublier de respirer alors que notre cœur bat à fond. Hormis le rythme, les personnages sont très intéressants aussi : on trouve des personnes hyper gentilles et serviables aux pires égoïstes. Au final, même si ça peut paraître stéréotyper dans un premier temps, ici ça fonctionne tellement bien. Le père de Su-An est le plus intéressant car il a une claire évolution. Et que dire d'un autre personnage qui est sûrement la personnalité la plus fdp du cinéma, qui m'a complètement outré au cinéma. Mais c'est ça un bon film aussi : faire réagir. Pour terminer sur les personnages, les zombies sont géniaux dans le genre fous furieux au point qu'ils se bousculent en masse. Enfin, le film aura son gros lot d'émotions dont surtout la scène finale qui n'a pas réussi à m'empêcher de verser quelques larmes. Le dernier passage est émouvant et à la fois poétique.

Le dernier train pour Busan est donc un énorme coup de cœur et à la fois une grande réussite. Rythmée, émouvante et intense, cette production est de nouveau une autre preuve de la grande maturité du cinéma Sud-Coréen.

publié le 27/10/2016 - 15:17

Derniers commentaires