Alien: le huitième passager

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Nandrolone

Alien: Le 1er Déçu

Nandrolone (Serial Killer - 693 critiques)
8
 

C'est donc ça le chef-d'oeuvre dont on m'a tant vanté les qualités ? Après visionnage, je suis plus qu'interrogatif face à ce film.

Certes les décors et les effets spéciaux, magnifiques, rendaient n'importe quel autres films des années fin soixante dix, début quatre vingt complètement ringard à coté, tellement ceux d'Alien sont encore beaux aujourd'hui. Le vaisseau est franchement magnifique et certains effets comme la scène de la tête sont d'un réalisme effrayant.

Comme beaucoup d'avis, je trouve que c'est un très bon film, mais de là à en faire une syncope.. Faut pas exagérer. Objectivement il ne ce passe pas grand chose, tout n'est qu'attente, même le supposé suspense insoutenable m'a paru soporifique. De la même manière que pour "Massacre à la tronçonneuse" j'aime ce film mais je ne comprend pas l'excitation démesuré qu'il y'a autour.

On m'en a trop parlé.. On m'a trop fait de promesses à son sujet... Du coup je suis (un peu) déçu !

publié le 13/07/2016 - 19:20
Portrait de Johnny2770

très bon film

Johnny2770 (Copycat Killer - 47 critiques)

je n'ai jamais était fan de monstre. Je n'ai dû regardé que la saga des Dents de la Mer. Mais étant fan de films d'horreur je me suis passé la saga Alien. Ce premier film contrairement aux suivants qui sont très bons mais font plus films d'action. Celui-ci rappelle un slasher sauf que nous avons pas affaire à un tueur mais à un alien. Les conduits et coins sombres donneront des sueurs froides.

publié le 23/05/2016 - 21:26
Portrait de Lebreihz

Allo maman j'ai raté le vaisseau !

Lebreihz (I am Legend - 2309 critiques)
10
 
Alors c'est la première fois que je regarde « Alien ». Une série pourtant mythique que l'on ne présente plus. Faut dire que les bébêtes dans l'espace, ça m’inspirait pas trop. Et puis après l'avoir visionné, je me dis que c'est finalement du bon, du très bon même. Je voudrais d'abord revenir sur le contexte de sa science-fiction de ces années là c'est à dire fin des années 70, le « space opéra » bat son plein, c'est des films comme : stars wars, cosmos 1999, au dessins animé c'est albator, capitaine flamme . Voyez nous somme s dans un contexte post conquête de la lune et nous fantasmons sur l’avenir, de tel sorte que le voyage spatial a des milliers d'années lumière de la terre est possible... dans 30 ans pratiquement, même si ce film de ridley Scott se passe aux alentours de 2127. Eh oui, finit le la science-fiction des années 50-60 ou ce sont les extra-terrestres envahisseurs qui débarquent sur terre, qui étaient une sorte de peurs incarné du communisme enfin au moins aux états unis. Là nous conquerrons l'univers et les ET eh bien nous allons les chercher chez eux !

A la limite l’aspect spatial du film n'est qu'un décore, ce qu est important c'est comment cet équipage fait venir cette créature a bord, grâce à une énorme « boulette » de la part du scientifique. Là on touche a l’aspect humains, ce fichu facteur humain ! Qui pourrait foutre par terre n'importe quelle aventure humaine. C'est le fait que les consignes n'ait pas été appliquées a la lettre. Voyez on peut comparer cela a un sous marin dont un des compartiments serait noyé par l'eau de mer . Le commandant à pour ordre d'isoler le le compartiment en question pour préserver le reste de l'équipage ; même si il entend les pauvres bougres appeler à l’aide en tapant contre la porte étanche. Eh bien là, c'est à peu près ça.

Et là je trouve que le réalisateur fait preuve d'une grande imagination, en ce qui concerne cette créature. C'est une sorte de parasite, et le mieux c'est que ce concept de « parasite » sera repris dans les films « la chose » et « léviathan » j'adore le coup, de l'acide, ça ressemble a de L'acide fluoroantimonique !, je vous rassure ça ne se trouve pas dans le premier magasin de bricolage Alors cette bestiole ça pourrait être assimilé à un animal, que nenni ! Et c'est là que tout ce monde là fait une grosse erreur. Elle a une intelligence développée, et son aspect est effrayant a peine concevable, d’ailleurs le réalisateur la montrera plus explicitement dans le deuxième épisode.

Un très bon film, avec un vaisseau spatial, incroyablement réaliste, sans parler de cet ordinateur affectueusement appelé "maman" avec une interrogation sur quelle genre de vie a quoi nous pourrions être confronté si nous pouvions explorer l’univers... ou non... à moins d'envoyer a notre place des... robots qui eux n'auraient aucune préoccupation morale ou éthique, n'est ce pas ?

publié le 23/03/2014 - 23:23

Tête de haricot

Orion666 (Graine de psychopathe - 188 critiques)
10
 
Quand on crée un nouveau monstre, soit il disparait avec le temps soit il persiste, pouvant même aller jusqu'à devenir une icône du genre.

Force est de constater que Scott avait réussi son coup à l'époque. Une histoire lorgnant sur angoisse et science-fiction mettant en scène l'une des pires créatures du cinéma. On était loin de l'ordinateur qui fait des effets qui crèvent l'écran où des fonds vert omniprésents. Tout se faisait à la force des acteurs, du décor de plateau et de la sale bête. Ceux qui visionneront le film de nos jours pourraient trouver (j'ai eu le cas dans mon entourage) que le film n'a rien de flippant, pas de gore ni de suspense, un monstre quasi invisible etc... C'est sûr que lorsqu'une génération est nourrie aux effets "delamorkitu" on est blasé et insensible aux grandes ½uvres.

Ici on a un scénario génial, des acteurs qui donnent vie à un paquet de personnages tous particuliers dans leur genre avec les deux potes vénaux, la femme forte en passant par le scientifique dont on ne sait ce qu'il pense. Les décors sont magnifiques, aussi bien dans le Nostromo qui rend parfaitement un intérieur du style cargo spatial, que dans le vaisseau écrasé, impressionnant dans ses proportions ainsi que sa soute pleine d'½ufs d'aliens.

Et l'alien? Un gars en costume (qui a dû bien suer) que l'on ne voit pas beaucoup où alors dans des endroits sobres. Et c'est justement ça qui est génial. On ne voit pas tout du bestiaux, sa peau est noire et luisante, il est furtif et mortel, plutôt adepte de la traque et de la guérilla plutôt que de foncer dans le tas. Entre son sang acide, ses griffes, sa queue et ses mâchoires on a déjà assez pour s'inquiéter. Sa naissance est la seule vraie "scène choc" du film mais c'est ça qui le rend si particulier. On voit une espèce de têtard sortir du ventre d'un mec, pas de quoi flipper vraiment, puis on passe à la saloperie de 1m80 qui se planque dans la tuyauterie comme une saleté de cafard et décime l'équipage à lui seul.

Scott a plus misé sur l'ambiance, l'angoisse que sur le spectaculaire (que l'on voit dans Prométheus... navrant) et a donné naissance à la plus belle saloperie que le cinéma aie jamais vu (au coude à coude avec la Chose de Carpenter). Son statut culte est loin d'être usurpé d'autant plus qu'il n'a pas prit une ride.

publié le 31/07/2013 - 13:38

Alien : la 25ème critique

HorrorV (Copycat Killer - 25 critiques)
10
 
Alien est vraiment une pierre angulaire du cinéma. Le film a réussi l'exploit d'être un excellent film de sciences-fictions ET d'horreur. Ridley Scott a réussi parfaitement à nous faire peur et nous éblouir par une telle beauté visuelle ! Les FX, les décors et surtout l'alien sont magnifiques ! Les personnages utilisent du vocabulaire scientifique nous permettant vraiment de croire au film. En parlant des personnages, les acteurs nous offrent d'excellentes performances surtout Sigourney Weaver. Quant à l'horreur, certaines sont devenues mythiques et surtout, Mr Scott arrive vraiment à installer une ambiance stressante très bien orchestrée. Un chef d'oeuvre du genre !
publié le 29/07/2013 - 18:38

Mon avis

Evil-pimp (America's Most Wanted - 643 critiques)
10
 
Film grandiose,on ne se lasse jamais de regarder ce genre de film. Je pense que tout le monde a vu ce film. Un des plus grand film de science fiction. A voir absolument. Jouissif .
publié le 15/12/2012 - 12:00
Portrait de Warhammer

Alien(ation) spatiale

Warhammer (Serial Killer - 929 critiques)
10
 
Un parfait mix entre science-fiction et horreur dans une ambiance stressante. Quelques séquences qui marquent les esprits,vous les connaissez tous:la naissance du fameux alien,l'attaque du robot humanoide,la petite culotte de ripley pour ceux qui comme moi ont aimé ça,ect,ect... Si on y ajoute des décors superbes,les cadrages de caméras ajustées aux petits oignons par Ridley Scott,des fx toujours aussi marquants,des acteurs excellents qui ont tous réussis une belle petite carriére par la suite,bref souvent copié,jamais égalé,cet ALIEN est un incontournable du genre. A posséder.
publié le 07/12/2012 - 14:10
Portrait de JasonChris5

Le film de la science fiction !

JasonChris5 (Graine de psychopathe - 130 critiques)
10
 
Alien est tout simplement le meilleur film de science fiction que j'ai du voir jusq'à aujourd'hui. J'ai decouvert Sigourney Weaver pour la premiere fois dans ce film et j'ai vraiment été epaté, une heroine sortie du commun qui mène un combat pour ainsi dire seule face à la plus célèbre des créature extraterrestre impressionnante, puissante, rapide, sans pitié et d'une grande intelligence macabre. Un combat à la hauteur, des scenes d'action qui s'enchainent, un peu lentes à se lancer mais on l'oublie vite car on n'est pas au bout de ses surprises... Un realisme efficace, un scenario parfait rien à dire, du suspence le mot d'ordre pour ce genre de film... Pour moi la scène de l'autodestruction du vaisseau est la plus palpitante. A voir pour ceux qui ne connaissent pas :)
publié le 18/09/2012 - 12:49
Portrait de Doomsday-

Mon avis

Doomsday- (Newbie - 7 critiques)
8
 
Ayant reçu un succès critique et par la suite commercial en 1979, Alien, le huitième passager, a le mérite d'être considéré à ce jour, comme l'un des meilleurs films de science-fiction et d'horreur de son époque, c'est d'ailleurs le premier long-métrage de Ridley Scott dans ce domaine, et c'est aussi ce film qui lancera immédiatement sa carrière ! Le film possède une atmosphère oppressante et radicalement mystérieuse, rendant indirectement le scénario qui est déjà bien ficelé, imprévisible et angoissant, autant d'élément qui contribue à lui forger la réputation qu'il a aujourd'hui, et même si l'histoire à tendance à paraître un peu simplette, la véritable force d'Alien, c'est ce qu'il dégage dans son visuel et son ambiance glauque, ainsi que son jeu de caméra recherché. Le casting est très convaincant, et aucun des personnages ne prend le dessus sur un autre, hormis un qui deviendra culte dans le futur de la franchise, même le petit chat "Jones" ne s'incruste pas de façon médiocre ou bâclée. Ce n'est pas non plus pour rien qu'il a obtenu l'Oscar des meilleurs effets visuels en 1980, étant donné que visuellement c'est irréprochable et que la musique s'accompagne bien à son contexte ! C'est le talent de son réalisateur qui le rend aussi bon, car entre les mains d'un réalisateur-amateur, le huitième passager ne serait qu'un simple film d'horreur, sans ambiance particulière et lourdement armée dans ses scènes d'action. Le film ne mérite cependant pas toutes ces louanges, mais reste profondément bon pour son époque !
publié le 14/07/2012 - 22:12

Mythique

Captain Nono (America's Most Wanted - 327 critiques)
10
 
2122, quelque part dans l'espace infini. Le vaisseau de commerce Nostromo est détourné de son parcours initial suite à la réception d'un mystérieux signal sonore provenant d'une petite planète proche. Contraints par la compagnie à laquelle appartient le vaisseau de vérifier la nature de tout signal reçu, les sept membres d'équipage se rendent alors sur la petite planète à bord d'une navette, afin de l'explorer et de se rendre compte sur place. Et là, c'est le drame...

L'un des membres de l'équipage, Kane, se mange une sorte d'araignée translucide en pleine gueule, laquelle explose littéralement la visière du casque de l'astronaute pour s'agripper férocement à son visage et y pondre un rejeton biomécanique, lui-même particulièrement hostile et agressif... Ben ça promet ! Le Nostromo ne compte désormais plus sept membres d'équipage, mais bien huit, l'arachnide ayant rendu l'âme après avoir fécondé le malheureux Kane, qui aura lui-même bien du mal à digérer l'humiliation après coup...

Débute alors une angoissante chasse à l'alien dans les sombres couloirs du vaisseau spatial... Ou bien est-ce plutôt une chasse à l'homme ? Toujours est-il que notre brave équipage ne dispose pas d'un arsenal très fourni pour venir à bout de cette mystérieuse et inquiétante créature. Quelques armes blanches et un lance-flammes artisanal conçu avec les moyens du bord... Tapie quelque part dans les sombres recoins du vaisseau, se dresse une créature d'environ 2,50 mètres de haut, capable de se fondre parfaitement dans le décor, dont la puissance physique n'a d'égale que l'instinct meurtrier. Une pure machine à tuer, le prédateur parfait.

Huit-clos spatial horrifique, qui aura servi de modèle à tant de séries B et autres séries Z, pour finalement toujours conserver sa place en haut du podium... Un film quasiment parfait à tous les niveaux, réalisé à une époque où les idées prévalaient sur les moyens, ce qui n'est plus tout à fait le cas aujourd'hui. Il suffit de regarder Prometheus, pourtant réalisé par ce même Ridley Scott, pour s'en convaincre... Alien a marqué son époque comme peu d'oeuvres ont su le faire dans l'histoire du cinéma. Une oeuvre intemporelle qui a défini les codes d'un genre, fait découvrir au grand public une race extra-terrestre désormais mythique, lancé la carrière de la très grande actrice qu'est Sigourney Weaver, et enfin inauguré l'une des franchises les plus célèbres de la science-fiction.

Une oeuvre passionnante et particulièrement immersive, visuellement impressionnante, où le moindre détail a son importance. Merci monsieur H.G. Giger, merci monsieur Ridley Scott. Et souvenez-vous :

Dans l'espace, personne ne vous entendra crier...

publié le 10/07/2012 - 01:07

Pages

Derniers commentaires