Advertisement

Une Messe pour Dracula

Portrait de Lebreihz

le vampire se casse les dents !

Lebreihz (I am Legend - 2232 critiques)

Alors là je vous préviens , vous allez visionner un "Dracula" qui prend de très larges libertés avec le roman !

En fait hormis le personnage principal de l'histoire , le film n' a rien à voir avec le roman de Bram Stoker ; et est une sorte de transposition du thême du vampire dans la très pudibonde Angleterre du 29 ème siècle !

Pudibonderie et moralité de façade en fait !, tel que nous le démontre le comportement de ces 3 notables du début du film qui prône le "faites ce que je dis, mais ne faites surtout pas ce que je fait".

Là vous allez très vite détesté tout ce beau monde , surtout l'un d'entre eux !

c'est là que réside surtout le principal intérêt du film, ce que certains feraient pour agrémentez leurs petites vies étriquées et ennuyeuses !

Il faut dire que la cérémonie est plutôt bien faite !

après quoi le film ne parlera plus de grand chose en fait !

Christopher Lee apparaissant assez tardivement , et n'ayant plus le mordant , si je puis me permettre ! de ses précédentes interprétations !

Le film est surtout un ensemble de paricides , plus ou moins justifiés d'ailleurs !

Pas plus que le final , non plus ! ne relèvera ce film au niveau de ses prédécesseurs !

publié le 25/09/2017 - 23:27
Portrait de Warhammer

Dracula se fait du mauvais sang

Warhammer (Serial Killer - 929 critiques)
6
 
Le principal point positif de cet opus vient de l'originalité de son intrigue mais qui hélas n'évitera pas non pas non plus quelques séquences risibles. Ce Dracula plus sombre que les précédents manque assurément de charme, symbôle d'une période pour la Hammer trés sérieusement en déclin dans les années 70. La fin est également assez ridicule avec un Christopher lee pas non plus au meilleur de sa forme. Un film qui se laisse regarder malgré tout mais c'est trés moyen.
publié le 19/01/2013 - 14:23
Portrait de FesterCoffin

Moins bon que son prédécesseur

FesterCoffin (America's Most Wanted - 344 critiques)
8
 
Une suite bien moins bonne que Dracula et les femmes pour ma part. Ca se laisse toujours aussi bien regarder car l'ambiance est là une nouvelle fois mais il manque quelque chose à ce film. Son âme sans doute.
publié le 08/04/2011 - 00:05
Portrait de Popeye

Mon avis

Popeye (Copycat Killer - 31 critiques)
8
 
Une messe pour Dracula est le quatrième film consacré au personnage de Bram Stocker par la Hammer Films, son prologue constituant une suite directe à Dracula et les femmes. A l'origine, le scénario ne prévoyait pas d'inclure le personnage de Christopher Lee, alors lassé par le rôle. Ce devait être un Dracula sans Dracula en quelque sorte (comme pour Les Maitresses de Dracula). Mais Warner, distributeur du film, ne l'entend pas de cette oreille et exige la présence de l'acteur. Les producteurs supplient donc celui-ci qui accepte finalement de reprendre la cape du Prince des ténèbres une nouvelle fois. Dracula est donc inclus à l'histoire, le Comte intervenant seulement à la moitié du métrage. Pourtant le scénario est intéressant, le film dénonçant l'hypocrisie de la bourgeoisie bien pensante à travers les personnages de notables, respectables pères de famille le jour et débauchés la nuit. De plus le fait que Dracula se serve des enfants pour assouvir sa vengeance est une bonne idée. Cet épisode fait débuter un nouveau réalisateur d'origine hongroise, Peter Sasdy qui réalisera deux autres long-métrages pour le compte de la Hammer (Comtesse Dracula et La fille de Jack l'éventreur). Bénéficiant d'une réalisation soignée, d'une très bonne interprétation et d'un final aussi bizarre qu'original, Une messe pour Dracula est un bon titre.
publié le 13/11/2010 - 18:59
Portrait de DorianGray

Navrant cette messe

DorianGray (I am Legend - 2000 critiques)
4
 
Depuis le titre jusqu'au générique de fin, ce film est navrant et démontre plutôt la fin triste d'un vampire célèbre mais mal conseillé... On touche d'ailleurs presque le fond entre Christopher Lee qui semble s'ennuyer et cachetonner et l'actrice principale gonflée et loin des vamps habituelles ou des ladys de bon genre. Le scénario qui aurait pu être plus élevé est finalement enterré avant le vampire et certainement avec le scénariste lui-même.
publié le 01/01/2007 - 00:00