Les Chevaliers du Zodiaque

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Fab-4 Fab-4
I am Legend - 1036 critiques
publié le 26/07/2023 - 19:24
8
 

Mythologie, kung-fu et magie !

Voici la série de mon enfance que j'ai certainement le plus visionné à l'époque (avec Dragon Ball). Pas forcément que c'était ma préférée mais (comme Dragon Ball) ça tournait en boucle au Club Dorothée, on ne pouvait passer à côté. Un culte pour tout une génération ce Saint Seiya (ouais en jap ça claque mieux, même si Bernard Minet a bercé cette période pour nous).

Le générique (original) est extra, et d'ailleurs la bande son de la série au global est plus qu'à la hauteur. Les décors sont enchanteurs, enfin si on peu dire car c'est tout de même très violent dans les combats et dans le propos. Pas vulgaire mais "so dark"... un truc pour les grands. Mais nous on regardait ça d'un œil innocent, sans tout bien saisir. Beaucoup (trop ?) de baston et d'émotion sur des thèmes peu jovial (mélancolie, mort, trahison, sacrifice etc).

L'histoire est passionnante mais il est vrai que l'on tourne un peu en rond et qu'il faut se farcir les 114 épisodes (je n'ai pas vu la seconde partie "Hadès" sortie bien plus tard). Le fond et la forme de cette anime la rende épique, entre mythes grecs, astronomie et fantastique ! Grand comme le cosmos. Beaucoup de philosophie (simpliste certes) et et de théâtralité. Et des tonnes de chevaliers et autres personnages…

Pas ma pref donc et très long, redondant, tiré par les cheveux. Mais de gros souvenirs. Plein de qualités esthétiques et de bons sentiments de repentance, de solidarité, de résilience, fortement tinté de violence exacerbé.

Portrait de AqME AqME
America's Most Wanted - 604 critiques
publié le 16/05/2010 - 17:40
10
 

Du signe zodiacal vu par les nippons

Qui n'a jamais chanté la chanson de Bernard Minet: "Les chevaliers du zodiaaaaaaaquuuuuueeee s'en vont toujours à l'attaaaaaaaaaaaquuuue en chantant une chanson bien haut, c'est la chanson des héros!" Et oui, les chevaliers du zodiaque fait partie de ces séries que Dorothée nous a gratifié et que Ségolène a voulu faire interdire. Série mythique qui est géniale malgré des hauts et des bas. La première partie avec les chevaliers d'or reste ma préférée car simple, mais chaque personnage a une personnalité propre et une technique de combat singulière. C'était vraiment jouissif de voir les petits chevaliers de bronze vaincre les chevaliers d'or en cherchant à chaque fois une technique spécifique. La deuxième partie est pas mal non plus, dans les royaume nordiques avec les chevaliers de la mythologie nordique. L'histoire avance tranquillement, on ne s'ennuie pas et il y beaucoup d'action. La partie Poséidon est surement la moins bonne bien que certain chevalier sont très charismatique notamment celui qui combat avec la flûte. Les Hadès sont très réussis aussi mais le graphisme plus récent nuit à la nostalgie générale qu'inspirent les trois premières parties. Au final, les chevaliers du zodiaque demeure une série mythique, un manga hors norme qui restera dans le patrimoine de nos cœurs pour longtemps.
Portrait de Papa jupiter Papa jupiter
America's Most Wanted - 461 critiques
publié le 07/03/2008 - 14:54
10
 

Mythique!!!

Comme bon nombre de mes collègues internautes,je pense que Saint Seiya est un des meilleurs manga qui existe!Personnelement,je trouve qu'il fait partie du top 3 des années Club Dorothée(qu'est ce qu'elle était bien cette émission...)avec Dragon Ball et Ken le Survivant.J'ai enfin revu cette oeuvre intégralement et je dois dire que chaques épisodes me bluffe toujours autant!La première partie pose les bases de cet animé,avec la présentation des chevaliers de bronze,d'un côté les titulaires(Seiya de Pégase,Shiryu du Dragon,Hyoga du Cygne,Shun d'Andromède et Ikki du Phénix...les plus connus en fait)et de l'autre côté,les remplaçants(on ne les voit pas souvent,sauf pendant le tournoi galactique,et le plus marquant c'est Jabu de la Licorne...les autres font de la figuration)Tout ce petit monde se bastonne pour l'armure d'or du Sagittaire...mais Ikki(complètement déphasé)envoie ses chevaliers noirs pour la récupérer...Les épisodes suivants se répètent un peu avec le Grand Pope qui envoie aussi tous les chevaliers qu'il a sous la main pour récupérer l'armure ou encore tuer les bronzes saints(chevaliers d'argent,des abysses ou autres)C'est pas franchement emballant sauf quand les chevaliers d'acier font leur(unique)apparition.Sho à l'armure céleste,Daichi à l'armure terrestre et Ushio à l'armure marine,ils sont tous les 3 excellents car ils n'ont pas de cosmos,juste des armures mécaniques qui les rendent très intéressants.La deuxième partie est pour moi la meilleur,avec cette course contre la montre pour sauver Saori de la mort,en traversant les 12 maisons des chevaliers d'or(mes préférés sont Saga du Gémeaux,Deathmask du Cancer,et Milo du Scorpion...que des salops en fait!)Là les combats gagnent en intensité et aussi en fluidité.La troisième partie est qualitativement au même niveau lors des affrontements avec les guerriers divins menés par Hilda de Polaris.Les meilleurs étant surement ceux mettant en scène Alberich de Delta(moi j'aime bien son attaque du cercueil d'amétyste!),Siegfried d'Alpha et Fenril d'Epsilon.Par contre,je trouve la quatrième partie beaucoup moins intéressante dans le repaire sous-marin de Julian Solo(rien à voir avec celui de Star Wars!),Poséïdon pour les incultes!!!Les combats sont trop rapides,seuls ceux contre Isaak du Kraken,Io du Scylla,Sorento de la Sirène et surtout Kanon du Dragon des mers(qui n'est autre que le jumeau de Saga...)sont bien foutus.Pour un final(enfin,pour l'époque)ils auraient pu faire mieux tout de même...Et malheureusement,ça ne s'arrange pas avec la nouvelle partie Hadés!L'histoire de la guerre sainte aurait pu être mieux exploitée,je trouve.Ici on s'ennui à mourir,parce que les chevaliers ne font plus que causer pendant leurs affrontements!Allons,allons,un peu d'action les mecs!!!J'ai été quand même soulagé sur la fin avec quelques moments forts,comme l'opposition avec les 3 juges des enfers(Wyvern du Rhadamante,Minos du Griffon et Eaque du Garuda)ainsi que l'ultime baston contre Hadés.Les graphismes sont également très réussis de même que la musique.Donc malgrès ce faux pas,je ne trouve rien à redire à cette superbe épopée d'animation qui,je l'espère,ralliera encore de nombreux fans à sa cause...
Gnouf
America's Most Wanted - 461 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
8
 

Mon Avis

C'est sur il y a beaucoup de nostalgie la dedans , moi ce qui me dérange , deja à l'epoque, c'est la longeur des combats et le blabla interminable des personnages.
Portrait de GORE MANIAC GORE MANIAC
Serial Killer - 797 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
10
 

Objet de culte !

Difficile de réprimer mes ardeurs en repensant à tous ces moments d'intense plaisirs passés devant cette série culte, adaptant à merveille la mythologie en lutte épique entre le Bien et le Mal. La lutte contre les dieux scandinaves reste ma période favorite. Personnages charismatiques, beauté des images, scénario assez riche pour un manga réservé pour la jeunesse, violence survoltée. Un seul regret, la chanson de Bernard Minet pour la version française (sic)...
Portrait de Lebreihz Lebreihz
I am Legend - 2308 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
8
 

Mon Avis

Saint seiya marqua mon adolescence,j'ai adoré cette série, ou les personnages ont des personnalités bien définies. Bien sur on peut constater de nombreux défauts, liès surtout à la traduction, et aussi parfois à un scénario un peu bancal. Mais l'esprit de cette série est unique, une galerie de personnages attachants les bronzes comme les autres, et en plus une absence de manichéïsme.
Portrait de Rick Deckard Rick Deckard
Graine de psychopathe - 79 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
10
 

Mon Avis

Ah ! Saint Seiya ! Toute une partie de mon enfance. Quand j'y repense, je suis empreint d'une certaine nostalgie. Je ne dis pas que c'est la meilleure série animée existante - elle a des défauts -, mais elle reste une de mes préférées, si ce n'est pas ma préférée, car j'ai grandi et connu mes premières joies (et peines) avec. C'était la belle époque du club Dorothée, qui, on pourra dire tout ce qu'on voudra, nous a quand même permis de découvrir des petits bijoux venus d'Asie, bien qu'il y ait eu des revers de la médaille dont je parlerai plus tard.

Je ne sais pas trop par quoi commencer, car j'ai beaucoup de choses à dire sur Saint Seiya. Toutefois, comme il est de coutume, je parlerai en premier lieu de l'histoire. C'est l'adaptation à la lettre (à quelques exceptions près) du manga du même nom, né de l'imagination fertile de Masami Kurumada. Pas vraiment originale sur le fond (des gentils combattent des méchants pour maintenir la paix dans le monde), elle se démarque cependant d'autres séries animées de l'époque par sa forme, et en particulier, les fameuses armures du Zodiaque, qui sont vraiment une brillante idée de Kurumada. Que ce soit pour les chevaliers de bronze, les héros de l'histoire, les chevaliers d'argent, les chevaliers d'or, les chevaliers divins ou les généraux de Poséidon, toutes les armures appartiennent à une constellation. L'univers étant vaste, cela donne lieu à de belles réussites esthétiques, comme de beaux ratages. Mais bon, revenons à l'histoire ou plutôt devrais-je dire les histoires, car la série animée Saint Seiya est divisée en plusieurs parties distinctes qui forment un tout de 114 épisodes (je n'évoquerai pas ici la partie Hadès, sortie en 2002, que je n'ai malheureusement pas encore vu).

Tout d'abord, il y a la partie Sanctuaire I, qui va des épisodes 1 à 41. Les dessins n'ont pas encore la qualité optimale qu'ils auront par la suite, le rythme est parfois un peu lent, si bien que quand je revois le DA, je prends parfois mon mal en patience devant des épisodes n'apportant pas vraiment grand chose à l'histoire, l'étirant plus qu'autre chose. En clair, ce n'est pas ma partie préférée, mais on retrouve déjà tous les ingrédients qui feront le succès des parties suivantes : des combats stylisés, des adversaires à chaque fois plus redoutables, de grands moments de tension et d'émotion, renforcés par la musique sublime de Yokoyama (dont je reparlerai plus tard)... Je retiendrai en particulier le combat Seiya / Shiryu, l'arrivée d'Ikky, les combats contre les chevaliers noirs et certains contre les chevaliers d'argent (pas tous, car il y en a qui sont vraiment mauvais pour ne pas dire ridicules).

C'est avec la 2ème partie du sanctuaire que la série atteint son premier sommet. Allant de l'épisode 42 à l'épisode 73, tout concourt dans cette partie à une grande réussite : presque chaque combat contre les chevaliers d'or est inoubliable et l'émotion est souvent très forte. Le rythme ne faiblit pas (bien que la plupart des combats se déroulent sur 3 épisodes) et quand arrive la fin, on est à la fois soulagés et heureux.

La 3ème partie est celle d'Asgard. Souvent considérée par les fans comme la meilleure (bien que curieusement, c'est à partir de là que l'audience a commencé à chuter), elle ne fait pourtant pas partie à l'origine du manga de Kurumada. En effet, pour lui laisser le temps de finir la saga Poséidon, cette partie eut pour but de combler l'attente en 25 épisodes (74 à 99), ce qu'elle réussit admirablement, grâce aux adversaires des chevaliers de Bronze qui ont été les plus fouillés et recherchés de toute la série : les chevaliers divins aux ordres de Hilda de Polaris. Chacun de leur acte est le plus souvent justifié par leur passé, qui a en commun d'être pour le moins tumultueux. Quant aux combats, ils sont tout autant réussis que ceux de la partie 2 du Sanctuaire.

La 4ème et dernière partie (du moins à l'époque) est celle de Poséidon, souvent considérée comme la plus faible. En premier lieu, c'est la plus courte (15 épisodes), ce qui fait qu'on a parfois l'impression que les combats sont un peu expédiés. Néanmoins, l'avantage est que le rythme est très soutenu. Et en second lieu, les adversaires des chevaliers de Bronze sont sans doute les moins intéressants des 3 grandes parties (je compte pas la partie Sanctuaire I, trop éparpillée en adversaires) : les généraux de Poséidon. La plupart sont plus faibles que les chevaliers d'or et les chevaliers divins, et ont beaucoup moins de charisme. Heureusement, reste Poséidon lui-même, qui est sans aucun doute le "boss de fin" le plus coriace rencontrés par les chevaliers.

Passons maintenant aux personnages du DA. Mes chevaliers de bronze préférés sont Ikky, Shyriu et Hyoga, respectivement chevalier du Phoenix, chevalier du Dragon et chevalier du Cygne. Le premier parce que c'est le plus fort et le plus brave des chevaliers de Bronze, et qu'il est toujours là pour sauver son frère Shun (quoique ça pourrait être un défaut). Le second, car il n'hésite jamais à se sacrifier pour ses amis, quitte à perdre la vue ou à mourir (il en a bavé le pauvre). Et le dernier, car c'est sans doute le plus torturé de tous, et qu'il doit sans cesse combattre ses démons intérieurs, notamment le fait de toujours penser à sa mère morte (ce qui est parfois en peu agaçant, mais ça le rend touchant). Les 2 autres chevaliers de bronze principaux, Seiya et Shun m'intéresse moins : le premier car comme tous les héros, c'est lui qui obtient toujours les félicitations et les remerciements au détriment des autres et qu'il a tendance à être assez agaçant avec son attitude de leader et ses actes souvent peu réflechis ; le second, car il n'aurait jamais dû être chevalier, étant donné qu'il déteste se battre. Ca le rend peut-être touchant pour certains mais son côté pleurnichard m'agace...

Des chevaliers d'argent, je retiens surtout Marine (dont Seiya est l'élève) et Shaina, pour leur courage et le fait qu'être des femmes dans cet univers résolumment masculin, ne doit pas être facile.

Des chevaliers d'or, j'aime beaucoup ceux du Lion, du Verseau, du Bélier, de la Balance (le vieux maître violet !), du Scorpion et de la Vierge. Malheureusement, je suis Poisson, ce qui veut dire que je suis du signe du plus lamentable des chevaliers d'or. Encore aujourd'hui, j'y repense et ça fait mal (lol).

J'aime presque tous les chevaliers d'Asgard, sauf cette tanche d'Alberich.

Des généraux de Poséidon, j'en retiendrai que 2 : Kanon et Sorrento, sans conteste les 2 plus forts.

Quant à Saori, alias la princesse Athéna, elle a parfois tendance à m'agacer, car elle se fourre toujours dans des situations pas possibles et il faut toujours qu'elle affiche sa préférence pour Seiya. Mais bon, en même tenmps, sans ses mésaventures, on aurait pas eu tous ces combats...

Parlons maintenant de ce qui a fait au moins 50% de la réussite du DA, à savoir, les magnifiques musiques composées par Seiji Yokoyama. De thèmes plus mémorables les uns que les autres en mélodies sublimes ("Le Sacrifice", "Mother Complex"...) magnifiées par la voix magnifique de Kazuko Kawashima, ses musiques comptent parmi les meilleures jamais composées pour un DA.

Enfin, terminons par les choses qui fâchent au niveau de la version française (je n'ai malheureusement jamais vu la VO). Tout d'abord le doublage français est un beau foutage de gueule, les mêmes voix changeant sans cesse de personnages, les erreurs et contresens dans la traduction étant monnaie courante... Ce qui entraîne des moments comiques involontaires ! C'est d'autant plus dommage qu'à la base, les voix en elles-mêmes correspondaient bien à certains personnages... En outre, la censure est omniprésente, ce qui gâche une grande partie des combats. J'espère qu'un jour on aura le droit à des dvd décents.

J'en ai terminé avec cette très longue critique pour un DA que j'adore, même si ma note reste très subjective, basée en particulier sur la nostalgie.

Portrait de DorianGray DorianGray
I am Legend - 1998 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
8
 

Mon Avis

Série de mon enfance, les chevaliers du zodiaque s'imposait déjà par son choix scénaristique et historique puissant, reprenant à l'envi les élements de la mythologie grecque pour en faire des puissances destructrices. Force est de constater qu'avec le temps, la série a perdu de son charme, même si l'esthétique reste toujours aussi belle (le visage du Bêlier est d'une réelle splendeur!) et si l'idée originale est sans cesse renouvelée. Le principal défaut vient sans doute de l'accumulation des scènes de combat sans queue ni tête abandonnant dès lors tout esprit critique pour devenir une suite ininterrompue de coups illuminés et sobrement mis en place. Depuis la première série tirée en longueur jusqu'aux portes d'Hadès, on se perd un peu dans les resurections étranges et les coups du sort aussi subits que peu inventifs! Malgré ses défauts, Sint Seiya reste une série de qualité qui devrait d'ici peu s'orner d'une préquelle d'excellent qualité! Attendons, qui vivre verra !
Vous souhaitez soutenir Horreur.net ? N'hésitez pas à faire un don, même symbolique, sur Tipee.

Thématiques