Dementia 13

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Nandrolone

Dementia

Nandrolone (Serial Killer - 727 critiques)
5
 

Pourtant motivé à visionner ce film, ma joie a été de courte durée, et l'excuse d'un film de 1963 n'excuse pas tout, le film est lent et sans événements marquants, et quand ceci arrivent c'est tellement mal torché que l'on ce demande ce qu'il ce passe. Surtout que l'image est vraiment archi dégueulasse, il arrive qu'a certain moment on ne distingue même pas ce qu'il y'a a l'écran, il est clair que cela peu rajouter un certain "cachet", celui d'une autre époque mais quand on voit ce qu'on fait d'autre à la même période, je pense bien sûr à "Psychose" de 1960, c'est un autre monde !... Reste quelques bons acteurs dont luana anders aussi belle que bonne actrice et l'excellent Patrick Magee, sans oublier la très bonne musique qui ressemble à celle d'un "Halloween" : point fort du film !

publié le 21/02/2015 - 14:37
Portrait de Goodmad

Sympathique

Goodmad (Serial Killer - 874 critiques)
8
 
Après avoir réaliser un film érotique (oups la boulette!) Coppola se lance dans son 1er vrai film, un sympatique petit film d'épouvante assez réussi, une super ambiance, une musique qui reste dans la tête, d'excellent acteurs et une bonne histoire. A découvrir si possible.
publié le 01/10/2010 - 20:04
Portrait de Crowdead

Moé, ça reste un depucelage

Crowdead (Graine de psychopathe - 231 critiques)
4
 
Premier film de francis ford coppola (il paraitrait qu'il ait fait un film coquin avant mais bon...). je n'ai jamais été vrament fan de ce gars (même si ces films peuvent etre tres bons genre DRACULA pour n'en citer qu'un). la, c'est un vieux truc en noir et blanc avec peu de moyen (20 000 dollars). ça ne dure qu'1h15, mais ça s'eternise. pas mouvementé, mal rythmé. on s'ennuie. Il y a bien quelques passages sympas, les decors sont sympa, mais ça ne casse pas des barres.
publié le 11/12/2009 - 15:11
Portrait de Arkana

Lizzie Borden took an axe...

Arkana (Graine de psychopathe - 117 critiques)
8
 
Un château isolé, perdu dans la brume irlandaise... rien qu'au décor, voilà qui s'annonce passionnant... et qui va l'être. Coppola en est à son 2ème film (semblerait qu'il essaye d'oublier le premier) et pourtant la maîtrise est déjà bien là.

L'idée de base est simple mais attirante : une réunion de famille en vue de toucher un legs qui finie en massacre à la hache. Parce que cette famille n'est pas comme les autres, elle porte un lourd secret et tout le monde se déteste cordialement derrière des apparences d'amabilités feintes. Mais quelques meurtres plus tard et les masques tombent. Rien ne peut laisser présager lequel de ses membres est le tueur tant ils pourraient tous être coupables. Il faudra attendre la fin et sa révélation.

D'excellents acteurs et un réalisateur qui ne l'est pas moins font de "Dementia 13" un très bon film gothique injustement méconnu. On passe pourtant un agréable moment devant cette ambiance délétère et ses meurtres sauvages. Vraiment pas de quoi bouder son plaisir.

publié le 31/10/2009 - 17:28

Agréable...

Rcol (Graine de psychopathe - 96 critiques)
6
 
Dementia 13 signé par un certain Francis Copolla. Offert en bonus sur le DVD Nightmare (Cauchemars à Daytona Beach) je me suis plongé dans cette œuvre un soir d'ennui motivé et alerte ! J’avais peur de sombrer très vite dans le rôle de l’avachi au ronflement sonore et envahissant. Mais non pas du tout ! Cet agréable film d’une heure quinze et de 1966 est plutôt sympa comme première œuvre et à défaut de vous effrayer vous fait passer un bon moment d’intrigue autour des membres d’une famille qui s’entredéchirent pour un terrible secret et un testament convoité. Meurtres à la hache, fantômes, cadavres un peu gore… La scène la plus croustillante reste celle où une des victimes tentant de sortir d’un étang lugubre se fait hachée et traînée par les cheveux. Bref les ingrédients au minimum indispensables pour une œuvre digne de ce nom. Un bonus intéressant donc compte tenu de la carrière éblouissante d’un des plus grands réalisateurs de notre ère.
publié le 01/01/2007 - 00:00

Derniers commentaires