Train

6.4/10
Train

Critiques spectateurs

Réalisateur: Gideon Raff Avec Thora Birch, Gideon Emery, Todd Jensen, Kavan Reece, Derek Magyar

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Lebreihz Lebreihz
I am Legend - 2308 critiques
publié le 09/01/2015 - 00:58

A l'Est rien de nouveau !

Ah l'Europe de L'est....a en croire le cinéma c'est l'endroit du monde qui regroupe le plus de tarés, de dépravés, de prostitués possibles et inimaginables !.

Voyez-vous en Slovaquie , ils étaient déjà très méchant, en Serbie , les mecs ce sont des pédophiles qui n'ont plus aucune morale, plus rien d'humains jusqu'à nier l'innocence d'en enfant, en Bulgarie, des maquereaux tortionnaires

et c'est là qu'un réalisateur s'est dit : "je vais déplacer l'action encore plus loin a l'est c'est à die en Ukraine, ou là non trouve les individus les plus psychopathes possibles....Et comme la terre est ronde peut-être qu'a la fin les réalisateurs Américains tourneront des films qui se passent en....... Californie !

Alors sont -ils des tordus dans tout ces pays ! eh bien pour ma part j'ai été faire un tour au moi d'octobre figurez-vous, jusqu'en Bosnie....bon j'ai toujours mes reins, mes yeux, mes testicules aussi (surtout ça !)....je n'ai pas vu la moindre prostitué ....non non c'est calme la -bas ! les gens sont un peu froids, normal ce sont des plus ou moins Slaves, et puis la violence ...ils ont donnés et ....EUX ont apprit a vivre ensemble , n'est ce pas !

tout ça pour vous dire que ce film est complètement con ! et je trouve le staff bien indulgent, moi je met 4 (d'ailleurs je n'arrive plus a diffuser une note , le site refuse !)

Oui parce que l'idée est pompé sur ce que les films que vous devinez, et que hormis les scène gores assez bien faites, encore que totalement gratuites, qui rend la violence que l'écran finalement risible....par rapport a celle que vous avez vu ces jours ci !

Car les coup du prélèvements d'organes in vivo, un membre du staff (je ne sais plus lequel), qui connait un rayon en matière de soin, m'avais confirmé en parlant du film "suture", que les transplantations d'organes sont très complexes....donc toutes ces séquences sont injustifiés, en plus je ne savais pad que l'on faisait des greffes des yeux dites-donc ! remarquez je suis d'accord si Brad Pitt décide de faire don de son corps ,à la science, moi j'acheté !. Et puis vla les conditions, comme le dit si bien ratatouille SPOILER effectivement un wagon qui est en mouvement tout le temps c'est inimaginable !, d'autant que le bloc opératoire est plus large que.....le wagon ! FIN SPOILER.

En plus le scénario est complètement débile, et connu. Ce sont des athlètes Américains , de lutte apparemment, qui se la pete un peu chez les ruskoffs .

bref ce sont des branleurs stéréotypés, les mecs c'est parait-il des sportifs , ils trouvent le moyen de faire la jaille toute la nuit, et rentrer a l'aube , après avoir picolé et s'être bastonné...tout ça pour justifier encore une fois de prendre de fameux train.

Alors peut-être qu'en effet le film arrive un peu à relever le niveau par les méchants. la femme Ukrainienne, très sexy, quasi mante religieuse, le duo de dégénérés et plus la grosse brute. Et là SPOILER le mec est balaise, ok , mais pousser sur un wagon du style "wagon couvert " vous savez les wagons de marchandises classique, que l'on surnomme "8 chevaux ou 50 hommes" (et même 150 hommes dites-donc à une certaine époque !) eh bien ça pèse 14 Tonnes ! eh bien je peu vous rire que même l'homme le plus fort du monde ne peut déplacer une tell charge, et encore plus con à la fin.....comment la fille a fait pour virer le wagon de la voie pour la brute se fasse écraser ! eh oui observateur le père lebreihz avec l'âge ! FIN SPOILER

mais dans l'ensemble le film est gros navet ! en fait au bout de 50 minutes on a tout dit et il reste 47 minutes a meubler. Et là le problème on fait dans la course poursuite injustifiée a travers le train, des voyageurs qui ne réagissent pas, normal ce sont des barbares là-bas, des flics on ne peut plus corrompu et accessoirement violeurs....Ok il y a de la corruption !, plus que chez nous, enfin par rapport a ce que nous , ou estimons être de la corruption , nuance !, mais faut pas pousser non plus !, d'autant que la corruption à ses limites, si il faut corrompre le chef du chef du chef.......au bout d'un temps ça va couter très cher, et tôt au tard vous tomberez sur un Eliott Ness Version Slave...si si ça existe !

Le film accumule les imbécilités en tout genre, alors je l'ai déjà dit mainte et mainte fois , mais il est temps effectivement de changer certaines trames scénaristiques, ou au moins de ne pas faire dans l'injustifiable....car par rapport à "hostel", au moins le film est claire c'est du sadisme pure et dure....ici on est entre ...chien et loup...on est tantôt trafiquant d'organes, tantôt sadisme a outrance, bref un film qui mène nul part !

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Ratafouille Ratafouille
Graine de psychopathe - 84 critiques
publié le 01/09/2013 - 15:56
4
 

Terminus, tout le monde descend !

Je me dois de poster cet avis pour contredire certains avis parlant de ce film comme étant un bon "hostel like". Que nenni, malheureux !

Bon, je dois avouer que je craignais le pire lorsque j'ai vu que c'était ces aliénés de Nu Image qui étaient à l'oeuvre. Et puis je me suis dit qu'à défaut de frémir, j'allais peut-être beaucoup rire, ce qui était pas plus mal. Et bien en fait, ni l'un ni l'autre à vrai dire.

SPOILER

Parlons un peu du scénar, d'une folle originalité comme à chaque fois avec Nu Image : de jeunes de l'équipe de lutte américaine (de lutte ??? pourquoi pas des furieux de l'équipe de Scrabble ou de point de croix ?) se perdent quelque peu dans la vieille Europe de l'est et sont obligé de prendre un train "clandestin" (sic) qui doit les mener à bon port. Problème: ce train cache en fait une clinique clandestine de transplantation d'organes. Clinique qui prélève des organes sur des gens vivants qui n'ont rien demandé à personnes pour les implanter sur de (sales et vicieux) riches. Bon, je pense que vous avez pigé le truc: les scènes de prélèvement vont être l'occasion de nous offrir de la torture, du sang et du gore à tire larigot. Souci de taille: les scènes gore n'ont aucune motivation logique ! Dans Hostel, on montrait du sang et de la torture, car c'est ce que venait chercher les riches tortionnaires. Ici, alors que les organes pourraient être prélevés sans consentement certes, mais sans en foutre partout, la moindre "intervention" est prétexte à déverser des litres d'hémoglobine dans un concert de hurlements. Oui, de hurlement car, dans un soucis d'économie, crise oblige, les interventions sont pratiquées sans anesthésie. Alors, certes, on économise un peu d'argent, mais apparemment, l'extraction des yeux avec une pince ou le prélèvement du c½ur à la tronçonneuse fait apparemment légèrement souffrir ses victimes bien douillettes ! Mais c'est pas le plus débile. Le plus débile, ce sont les conditions d'hygiènes invraisemblables dans lesquelles les organes sont prélevés, un espèces de wagon crasseux, sombre, avec des outils de jardinages dégueu en guise d'outils de chirurgie. Quand au ""chirurgien"", c'est plutôt un boucher obèse qui doit se laver une fois par mois et arbore un tablier immonde. Et le meilleur, c'est que les organes sont prélevés puis greffés dans le train en plein marche, avec les accélérations, décélérations et chocs que cela entraine à coup sûr. De quoi faire de la chirurgie cardiaque ou ophtalmologique de qualité quoi... Faut vraiment être désespéré pour avoir recours à cette clinique !

FIN DU SPOILER

Vous l'aurez compris, ce film incohérent et sans charme qui plus est, est juste un prétexte pour montrer des scènes dégueu, de la torture et du sang. Il n'a pas l'ombre d'une qualité qui ont fait le renom des Hostel et autres bon titres de "torture porn".

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Ben-horreuR
Graine de psychopathe - 81 critiques
publié le 02/04/2012 - 20:13
8
 

Mon avis

L'idée de départ n'est pas mauvaise, mais cela ne le rend pas exceptionnel pour autant. J'ai quand même bien aimé ce film, on en prend plein la vue (je parle du gore et de la torture, bien évidemment...). En revanche, il faut avouer que les personnages laissent à désirer, et leurs réactions ne sont pas toujours très... Logique! Alors, certes, il est loin d'être parfaits, que ce soit les acteurs, ou le déroulement de l'histoire, mais le tout n'est quand même pas mauvais, on ne s'ennuie pas en regardant Train, c'est un film qui vaut tout de même le détour. J'hésite à lui mettre 6 ou 7, je lui mets 7 parce que je ne peux lui mettre 6.5...

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Inferno Inferno
Graine de psychopathe - 141 critiques
publié le 27/12/2010 - 04:37
8
 

Partons dans l'est

Dans une interview, Gideon Raff avoue avoir toujours voulu tourner un film d'horreur dans un train, il avait été fasciné par David Coperfield et ses prouesses pour sortir d'un train en pleine marche. Cette idée de "fuite impossible" le fascinait. C'est dans cette optique qu'il décida de faire un remake du film Terror Train de 1980 avec Jamie lee Curtis (hé oui... c'était l'époque où elle était dans tous les films d'horreur!!). Mais suite à des recherches dans des journaux locaux de Russie, un fait d'hiver lui donna l'idée de l'actuel et totalement individuel Train!

Train est un film avant tout de teenager, il flirt avec le tortue-porn pour finir dans un survival. "Slasher", il implique très peu de possibilités pour les acteurs de montrer leur potentiel. C'est le cas pour la majorité des acteurs de ce film qui se révèlent quelconque (sauf pour les scènes de torture où je les ai trouvés tous convainquant). Néanmoins une actrice sort du lot: Thora Birch (qui a été révélé dans The Hole) qui porte un bon tiers du film sur ses épaules. Elle réussi à passer de l'angoisse, inquiétude et de la terreur à la soif de vengeance en passant par le ressaisissement et la réflexion. Ces mouvances sont réalisées avec fluidité et habileté.

L'entrée en matière du film est simple, la raison de la présence dans le train est cohérente et une petite peinture des personnages est réalisée, toujours dans la légèreté, sans fioriture mais efficace.Dès le début, nous ressentons une ressemblance avec Hostel. Nous avons plusieurs scènes en référence à ce film comme celle de la maison close, de la boite de nuit ou même de la manière dont les bourreaux sont habillés. Mais Train sait néanmoins se démarquer. En bien et en mal.

Tout d'abord, le "interdit - 18" est justifié. Par le gore, mais aussi par des scènes sexes très osées. Parlons un peu des tortures...celles-ci vont très loin, plus loin que son cousin, les FX sont magnifiques. Même si on peu apercevoir quelques ratés ici et là, le final est d'un réalisme effroyable et en fera grincer des dents plus d'un. C'est de la vraie boucherie. Gideon Raff critique facilement les films qui ont beaucoup de sang mais qui ne font pas peur, il a cherché à réussir les deux et y parvient car on en arrive à ressentir de la vraie peine et du "trop" pour les personnages tellement on s'acharne sur eux, et qu'ils se retrouvent sans défense, mais d'après moi, cela aurait pu aller beaucoup plus loin.

L'ensemble souffre d'un manque de noirceur, de glauque, ceci se ressent dans la musique qui au début fait "téléfilm de drame" et dans les décors. Ceux-ci auraient pu être soignés. Les bourreaux sont humanisés ce qui supprime l'horreur. L'arrivée de l'élément qui nous montre que quelque chose cloche est beaucoup trop brutal et arrive bien trop tôt. Encore une grande faute, on sort du train au bout de 1h ce qui casse le rythme du film et surtout l'impression d'isolement. Le combat final est bâclé et certaines longueurs se font ressentir au niveau des moment qui séparent les tortures. Pour finir, la justification est totalement prévisible ce qui m'a énormément déçu.

Donc quelques éléments qui pour moi sont à redire. La comparaison avec Hostel n'est pour moi que de courte durée. Le point commun principal reste que tout deux peignent une image de l'Europe de l'est qui n'est pas très flatteuse, où les Hongrois sont des barbares, les Roumains des pervers, les Bulgares des sadique, les ukrainiens des corrompus et où tout se beau monde s'entend dans une grande conspiration. Vive les vacances dans l'est

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Sxtwin Sxtwin
Graine de psychopathe - 242 critiques
publié le 01/11/2010 - 15:34
8
 

Train

Ce film est interdit aux moins de 18 ans, et forcement, quand ça parle de torture avec une censure comme ça, c'est que le gore est bien poussé. Une première scènes de dépeçage vraiment horrible, et quelques monté d'adrénaline qui aboutisse régulièrement sur une giclée d'hémoglobine : voila en bref ce qu'est ce film. Malheureusement, ce film ne m'a pas tellement tenu en haleine, peut-être parce qu'il était deux heure du matin...

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Sardaukar Sardaukar
America's Most Wanted - 318 critiques
publié le 28/08/2010 - 06:40
8
 

Viva...

... Amercia.

Nan sérieux, tout le monde sait que l'américain moyen ne voyage pas à l'étranger. Mais quand on voit tout se qu'il lui arrive dans les films. On peut pas vraiment dire que ça donne envie.

Fini le niaisage! Parlons du film: Un scénario devenu commun depuis Hostel et d'autres avant. Mais cette fois si rien n'est gratuit et en en veux à vos or(biiiiiiiiiip). On se retrouve devant un film très réussi pour ses scènes gores et très moyens, voir faiblard pour le reste. Il en résulte donc naturellement un film moyen.

Donc amateur de gore vous aurez le sourire, les autres? Mauvaises pioche...

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Gory Freddy Gory Freddy
I am Legend - 1855 critiques
publié le 09/08/2010 - 22:51
8
 

Train of Gore

Pas mal de critiques mitigées... J'ai peine à comprendre, tant cet évident pompage de "Hostel" est très réussi et ne fait pas honte à son modèle. Principe du torture-porn? : Plus c'est dégueu plus c'est fun, et quand y'en a plus y'en a encore !

Force est d'avouer que le film ne fait pas dans la finesse, ce n'est pas vraiment le propos, il cherche plutôt à vous faire peur et à retourner les estomacs les mieux accrochés... Pari réussi, c'est vraiment dégueulasse !!!

On chipotera sur un scénario convenu, un énième trafic d'organes "pour sauver des gens" dit sans rire une des méchantes à la fin... Sauver des gens en en tuant d'autres de manières assez peu élégantes on va dire poliment pour pas la vexer... C'est c'la ouiiiiiiii, et le fric dans tout ça ??? ; mais celui-ci est finalement suffisamment bien mené pour être efficace.

Le film n'épargne pas ses personnages, c'est le moins qu'on puisse dire, et l'histoire ne repose finalement que sur une seule héroïne, bien interprétée. Heureusement, car si elle est attachante, le scénar ne fait que de survoler vaguement les autres, ce qui fait que l'on se fout un peu d'eux... c'est bien dommage...

Les "méchants" sont terribles, dans tous les sens du terme, et le choix des acteurs se révèle aussi judicieux qu'efficace. Heureusement encore que l'actrice principale est à la hauteur, car c'est presque eux les héros du film, tant les autres personnages sont transparents.

Niveau barbaque? Ben c'est dégueulasse, vraiment dégueulasse, les amateurs de viande rouge et saignante en auront les babines toutes baveuses!

Si l'histoire est relativement cohérente, à défaut d'être vraiment crédible (je ne doute pas un instant que ce genre d'ignominie existe tant l'être humain peut se montrer en dessous de tout, mais dans un train, avec une telle facilité !?), certains illogismes font tiquer (un des "gentils" rattrapé et tué dans la forêt qui y est laissé alors que 1. ses organes sont encore frais et utilisables (quel gâchis!), 2. ça laisse grave des traces pour la police non ???); ou sourire (pour des chirurgiens qui font de la transplantation d'organe, les prélèvements sont fait "à l'arrache" sans grande précaution d'hygiène élémentaire. Le boucher suant et ventripotent de mon quartier peut faire médecine alors? Je vais lui en toucher deux mots, il sera content, il gagnera bien mieux sa vie...

Un plan qui m'a bien amusé en cours de film: Un cadavre nu sur une des tables de dissection, dans un état épouvantable, mais dont le sexe est soigneusement caché par un torchon! lol! Comme si les tueurs, après avoir arraché des yeux, ouvert des poitrines, coupé des jambes et des langues, etc, etc... allaient s'embarrasser de pudeur...

Quoiqu'il en soit, un bon film de barbaque, bien gratuit et bien rythmé, qui cassera pas deux neurones à un triso, mais qui fera passer un bon moment aux enfants terribles et attardés qui sommeillent en chacun de nous...

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Tifab Tifab
Copycat Killer - 62 critiques
publié le 06/08/2010 - 19:24
6
 

Hard meat train

Ca commence par une intro (normal quoi) étonnamment gore et audacieuse qui annonce de suite la couleur -bien rouge- du contenu du métrage, à savoir un erzatz ultra gore de Hostel, dont les nombreuses similitudes sautent aux yeux (et aux tripes). Plus vraiment de rapport avec l'original de 1980, si n'est le prétexte du train et de l'équipe sportive. L'ambiance craspec et les tortures hardcore (quelques crans au-dessus de tout ce qu'on a pu voir jusqu'à présent, sauf peut-être l'immonde autopsie de Turistas) s'enchainent avec plus ou moins d'efficacité, jusqu'aux 30 dernières minutes ou le métrage s'effondre littéralement et s'enlise avec stupeur dans la médiocrité Z. Plus vraiment de gore (ils ont usé toutes les tripes dispo en début de film?) et des invraisemblances à la pelle (effectivement la Birch qui s'en prend plein la tronche et le bide avec un ours de 3 fois son poids mais même pas mal!!!), le "final" est mal torché et tend vers le Z amateur. Rajoutons à cela des comédiens très moyens (c'est quoi ce look Thora, y'avait pas de coiffeur sur le plateau?) avec en sus un doublage calamiteux, une mise en scène et un suspens aux abonnés absents, des invraisemblances douteuses et une grosse baisse de régime dans le dernier tiers et on obtient un film très moyen dont le real a été incapable d'instaurer une quelconque tension. Dommage.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Scarecrow Scarecrow
America's Most Wanted - 302 critiques
publié le 03/07/2010 - 10:38
6
 

Elie Roth prend le train..

Apres une intro un peu cliché, la couleur s'annonce : sa va etre une boucherie! En effet cest bien barbare! Mais c'est tout. Le film joue uniquement sur le visuel et voila.C'est une copie d'hostel, sauf dans un train. Apres le point positif cest que le film n'est pas vraiment chiant. Mais comme il est dit dans la critique, je pense que plusieur vision du film serait de trop Bon on passe un bon moment mais ça se resume à ça . Un film bourrin voila.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Alol7 Alol7
America's Most Wanted - 505 critiques
publié le 20/06/2010 - 16:41
8
 

Hostel dans un train !

Train est un petit film d'horreur dans la lignée d'Hostel, qui possède pas mal de qualités mais qui atteint au final ses limites avec le réalisateur qui fait n'importe quoi à son film.

Ce film possède de très bonnes séquences de torture qui se montre très dégueulasses et assez insoutenables. La torture atteint un niveau assez rare et rejoint le degré d'Hostel. Malgré que le film se montre assez classique, on passe un bon moment surtout qu'il ne tarde pas à commencer et qu'il ne manque pas du tout de rythme. Bon voila tout sembler bien partis pour offrir un très bon film jusqu'à ce qu'arrive les 20 dernières minutes.

Effectivement, le dernier quart d'heure devient du grand n'importe quoi. Tout d'abord, le film devient surréaliste où je me demande comment les criminels arrivent à retrouver deux de nos personnages sans être au courant qu'ils étaient ici (et en plus à les retrouver si facilement dans une forêt). Je continue avec les scènes, où la fille se prend deux coups de poing dans la figure du gros balèze et qui ne se montre même pas sonné et esquive tranquillement le 3ème coup; et l'autre avec le gros balèze qui arrive à pousser un wagon. Ensuite, j'ai trouvé une scène confuse tout à la fin (je vous rassure je ne dévoile rien), on voit un train passé sauf qu'il me semblait qu'il y avait un wagon de décroché sur cette même voie(alors là, comment on a fait pour l'enlever ?). Ah maintenant ça dépend si le train arrive avant ou après le lieu où il y a le wagon (donc je critique la situation où c'est après). Pour finir, je dois dire aussi que la raison pour laquelle ils tuent n'est pas vraiment recherchée car on arrive presque à ce point de vue là : "Ils tuent pour sauver des vies". Non, c'est surtout pour l'argent, mais bon c'est un peu limite.

Train est un très bon film d'horreur qui se montre assez écœurants mais qui est gâché par les dernières minutes où c'est du n'importe quoi.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Pages