Tekken

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Nandrolone

Tekken

Nandrolone (Serial Killer - 727 critiques)
8
 

Si on commence à chercher de l'intellectuel dans ce genre de film, autant brûler le DVD avant de l'enfiler dans le lecteur et aller ce coucher car c'est peine perdue. Avec Tekken ou tout autres films du genre "baston" faut pas s'attendre à ce que ça vole haut et le regarder en connaissance de cause, et là je n'est pas était déçu et comme souvent je rejoint l'avis de Gory Freddy.

C'est vrai que le scénario est très simple et peu travaillé, c'est du déjà vu et c'est bourré de facilité, les choses arrive comme elles doivent arriver, notre héros ne veut pas participer à la compétition mais un événement arrivera pile poil pour lui donner l'envie de ce venger par exemple, sans oublier l'histoire d'amour habituelle et d'autres trucs..

Mais comme dit plus haut, ça ne sert à rien de trouver de la profondeur dans Tekken, ici c'est su spectacle, que je comparerai au film "Le 5eme Commandement", c'est donc efficace, rythmé voir hyperactif par moment, ça bouge et on prend du plaisir sans ce prendre la tête. Les combats même si il n'atteigne pas la qualité de mise en scène jouissive d'un "invinsible" sont bien foutus et juste ce qu'il faut sans virer dans l'irréaliste comme on pourrai le craindre avec une adaptation de jeu vidéo, les personnages sont bien rendu et pour certains très fidèle à la série Tekken, surtout Bryan Fury, Eddy Gordo, Yoshimitsu et surtout Christie Monteiro joué par la très attirante Kelly Overton.. Bref, Tekken ça détend, c'est simple et c'est efficace.. et rien à dire de plus.

publié le 14/03/2015 - 21:06
Portrait de Thierry

Pas de quoi s'énerver

Thierry (America's Most Wanted - 394 critiques)
4
 
Sachant que les adaptations de jeu vidéo sont de manière générale ratées et sachant de plus que Tekken est un jeu de baston, l'un des genres les plus durs à adapter, je n'attendais absolument rien de ce film que j'ai donc regardé avec indulgence et qui m'a fait gentiment passer le temps.

D'aucuns regretteront les parti-pris (nombre restreint de personnages, déformation de l'histoire du jeu) mais, personnellement, je trouve que ce qui fait vraiment baisser le niveau du film c'est sa réalisation, impersonnelle et tentant maladroitement de cacher ses faiblesses à renfort de montage cut et d'effets stroboscopiques.

Bref, une adaptation qui n'est pas à recommander mais qui n'est pas à fuir non plus.

publié le 01/09/2012 - 21:16
Portrait de Gory Freddy

Take that !

Gory Freddy (I am Legend - 1801 critiques)
8
 
Je vais faire parti des rares (semble-t-il) défenseurs du film. Peut-être que de n'avoir jamais joué au jeu vidéo, ne le connaissant même pas et en avoir en fait grave rien à foutre aide pas mal, mais pour ma part j'ai passé un plutôt bon moment.

Le scénario tient sur la bite d'un nain, mais est plutôt bien charpenté et ne se contente pas d'un alignement bête de combats répétitifs. Contrairement à certains internautes, je trouve ces derniers bien filmés et plein de punch. Les acteurs sont charismatiques et leurs personnages attachants.

Dommage que la fin soit aussi bâclée, car même si on sent bien qu'elle se réservait à l'évidence pour un second film, elle laisse un sentiment de précipitation et d'inachevé assez gênants. Quoi qu'il en soit, l'ensemble est visuellement très beau et dynamique, et je ne me suis pas ennuyé un instant. Une adaptation honteuse? Peut-être, mais c'est bon la honte...

publié le 15/08/2011 - 01:31

Mon avis

Seifer (America's Most Wanted - 642 critiques)
6
 
Un film largement regardable, pas aussi pourri qu'on pourrait le penser au vue des critiques. Bref l'histoire tient sur un timbre mais les combats sont plaisants à voir. Film assez sympa mais pas grandiose non plus.
publié le 07/06/2011 - 07:55
Portrait de Alol7

Fight !!

Alol7 (America's Most Wanted - 505 critiques)
8
 
Tekken une adaptation cinématographique, du jeu vidéo (qui me rappelle de bons souvenirs), qui est assez réussie malgré un scénario banal.

Le scénario est effectivement d’une grande simplicité et ne présente rien d’original où certaines scènes sont prévisibles mais essaie quand même de ne pas se contenter que d’une histoire de tournoi. Par contre, les images montrant Jin avec sa mère lors de l’entrainement mettent en évidence l’amour de Jin envers sa mère et l’envie de se surpasser mais elles sont trop présentes et deviennent un peu énervantes à force.

En dehors du scénario, le film présente quelques bons atouts qui font de lui une adaptation plaisante. Les personnages sont fidèles et bien représentés. Les scènes d’actions sont réussies offrant un peu de violence. J’ai beaucoup aimé le décor futuriste vraiment bien sombre et apocalyptique (faisant penser à celui de Killer Hacker ou à celui de Repo, the Genetic Opera par exemple). La bande son est aussi agréable avec, pour les génériques, des chansons rock et des sons asiatiques pour tout le long du film.

Tekken est donc un bon film sympathique offrant de bonnes scènes d’actions et quelques d’autres bons points qui nous fait oublier la banalité du scénario.

publié le 15/01/2011 - 21:25
Portrait de Dante_1984

Un affront innommable

Dante_1984 (I am Legend - 1124 critiques)
En général, le jeu vidéo et le cinéma ne font pas bon ménage. Dans un sens comme dans l’autre, les adaptations sont le plus souvent de piètre qualité. En ce qui concerne les jeux de baston, on était déjà très bien servi avec un Street fighter ridicule et un Dead or alive des plus inutiles. Avec Tekken, on atteint un nouveau stade de nullité. Je ne critiquerais pas le scénario d’une épaisseur d’une feuille de papier que l’on aurait coupé en deux, cela ne rimerait pas à grand chose. Un jeu de baston vaut pour ses combats et ses personnages pas pour son histoire, au mieux anecdotique.

Dwight Little nous avait déjà octroyé quelques films d’action sympathique (Désigné pour mourir, Rapid fire…). Aussi, l’on se dit que le budget n’est pas en de trop mauvaises mains. Première erreur qui finira de nous achever par un uppercut en pleine mâchoire. Dès les premières minutes, on craint le pire. Un univers futuriste appauvrit à tous les niveaux, des soldats qui lambinent et… Jin Kazama qui effectue son footing du matin (à moins qu’il ne s’agisse du soir). On peut octroyer une certaine marge de liberté à l’histoire étant donné que la trame d’un jeu de baston est quasi-inexistante. Mais là encore, les largesses octroyées se transforment rapidement en foutage-de-gueule éhonté (pardon du vocabulaire, mais il n’y a pas d’autres mots).

Jin habite avec sa mère Jun. Une incohérence par rapport à l’univers vidéoludique, mais pas la pire. On en est qu’à la mise en bouche puisque des personnages tels que Heihashi ne ressemblent à rien sous leur kilo de maquillage. Kazuya – rebaptisé au passage Kayuza – atteint le niveau zéro de charisme et les fans du perso ne peuvent qu’être affligé par la relation avec Heihashi (son père) qui, normalement, se vouent une haine féroce où chaque rencontre finit en affrontement houleux. Ici, tout juste a-t-on droit à quelques joutes oratoires. Mention spéciale à Marshall Law, personnage censé rendre hommage à Bruce Lee, qui se transforme en combattant pataud et mou du bulbe.

En ce qui les combats, rien d’innovant. Les angles de caméra sont passablement calamiteux pour rendre l’action illisible. Mise en scène pédante et indigeste, respect de l’œuvre originale qui sombre dans le néant, esprit du jeu absent. Les défauts ne font que se rallonger pour former un magma informe d’un film qui n’a de titre que le nom. On ne s’entiche guère de l’esprit du jeu ou d’un quelconque souci du spectateur et du fan de la première heure. On se demande encore, comment pareil affront à vu le jour. Un conseil pour l’équipe du film et en particulier les producteurs : terrez-vous dans un bunker, les fans ne vont pardonneront guère cette immondice que vous avez créée sans le moindre scrupule.

Infos de dernières minutes, l’on me signale que l’on a déboursé plusieurs dizaines de millions de dollars pour cette chose. J’aurais voulu attendre au pied du siège de la boîte de production quand ils ont jeté l’argent par les fenêtres...

publié le 14/01/2011 - 10:07
Portrait de Punisher84

You lose

Punisher84 (I am Legend - 1390 critiques)
4
 
Les jeux vidéo, ce n’est pas mon truc. Cela ne m’a pas empêché d’avoir déjà jouer à Tekken auparavant. Je me souviens d’un jeu de baston virevoltant et très coloré. Avec des persos originaux et des techniques de combats impressionnantes. Durant toutes ces années, j’ai gardé un bon souvenir même si j’ai toujours eu un sacré faible pour la série Street Fighter. Je ne sais pas ce que penses les aficionados de cette adaptation du tâcheron Dwight H. Little mais moi, je n’accroche pas. Surtout à cause d’une réalisation générale ultra banale et faite à la va vite. Mais le pire réside dans la qualité des combats. La plupart sont mous du genou sans être catastrophique. Mais quand je pense à l’énorme potentiel du jeu et que je le compare au résultat final, je ne peux que crier au scandale ! Mal montés, mal filmés et surtout trop courts, je n’ai ressenti aucune émotion. Et pourtant ça frappe sec ! Mais quand des erreurs aussi énormes qu’un combattant cyborg qui n’arrache pas la tête de son adversaire malgré sa force, c’est quand même « too much ». Surtout que le manque cruel de sang n’arrange pas le taux de crédibilité des combats qui est déjà au ras des pâquerettes. Au même titre que ce casting ringard foisonnant de tronches inappropriées et inexpressives. Mais le pire reste à venir ! En effet car les raccourcis et autres elipses du même genre sont nombreux. La bimbo au grand cœur qui se tape le héros, le père mort qui revient à la vie, le méchant qui à des remords, les combattants disparus comme par magie,… etc Un nombre hallucinant de facilités scénaristiques. Un désastre presque total doublé d’un opportunisme puant sur tout vers la fin. Ou l’apothéose de la connerie montre son visage lors d’un dénouement tout simplement ridicule. Il ne reste que des beaux décors futuristes qui nous laissent finalement sur notre faim. Un ratage de 25 millions de dollars qui auraient mieux servis entre d’autres mains.
publié le 01/09/2010 - 23:55

Derniers commentaires