Traffic

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Lebreihz Lebreihz
I am Legend - 2308 critiques
publié le 08/02/2014 - 22:56

Un combat perdu d'avance

Ni vainqueur, ni vaincu dit l'un des flics au début du film !, il se trompe

il y aura des vainqueurs et des vaincus, mais pas ceux auxquels on pense

forcément. Certes des films sur la drogue et je l'ai déjà dit, il y en a.... plein !Mais c'est la première fois que je vois un film traitant dans le sujet dans sa globalité, sans en faire ni un documentaire, ni un film particulièrement long et indigeste à comprendre. Car voyez-vous, le film traite du sujet du point de vue : social, sanitaire, politique,policier,géostratégique,.... Alors c'est simple c'est plusieurs personnages qui évoluent dans les différents aspects de la question que j'ai cité plus haut, qui ont leur propre approche du problème, mais jamais ils ne se croiseront. Alors je ne vais pas bien sur tout raconter, mais le film laisse entendre que c'est un combat perdu d'avance !. Pourquoi ?, on voit que les flics prennent des risques insensés pour coincer des dealers au prix de longues procédures, pour presque rien ! si nous n'avez pas de preuves ! ça vaut rien !, les dealers ont des droits et aussi d’excellents avocats.même son de cloche en ce qui concerne "Monsieur anti-drogue", on sent que son action est bridée, déjà par les politicards de Washington !, pourquoi ?, imaginez que des grosses huiles soient impliqués dans le trafic de près ou de loin, de plus notre homme semble avoir un très long train de retard, un de ceux que l'on trouve sur les chemins de fer Américains. C'est désespérant, et on enrage ! les trafiquants sont sans scrupules, et même leurs proches qui sont blanc comme neige, finissent par devenir immoraux, par...nécessité économique.Message au consommateurs, voyez donc ce que vous enrichissez, et constater vous même les morts violentes, avec des familles endeuillés, que ce soit ici ou à l'autre bout du monde ! Alors sur l'aspect social, le film va loin et je dirais jusqu'au bout des choses.Ecoutez-bien : Nous sommes tous des drogués, d'une manière ou d'une autre, et plus nos sociétés évoluent, plus les addictions sont diverses et variées !,le film le laisse entendre de manière très sous-jacente. Pourquoi ?, parce que nous vivons dans la satisfaction perpétuels des nouveaux besoins au fur et à mesure que nous satisfaisons les précédents !, c'est la fameuse pyramide de Maslow C'est bien simple nous savons aujourd'hui que nos existences sont limités en temps sur cette terre, nous savons qu'a notre mort , nous ne siégerons probablement pas à la droite de Dieu le Père,pas plus que nous nous allons nous retrouver au paradis avec mille vierges. Donc nous voulons avoir les vies les plus confortable possible avec le plus de plaisirs possibles. nos aïeux d'il y a plusieurs siècles, eux le croyaient, a une vie après la mort, la religion, leur permettait de supporter la dureté de leur existence, finalement, la religion est...une drogue, n'est-elle pas l'opium du peuple selon Lénine.

Alors justement puisque on ne peut pas grand chose contre les dealers, pourquoi ne pas insister comme le fait si brillamment remarquer le réalisateur, sur l'aspect...déchéance et esclavage du produit. Ainsi la fille de notre "Monsieur Anti-drogue"est elle même une toxico les scènes avec ses parents sont pénibles à supporter, c'est pathétique !. et ses parents ont bons dos, car lui il faut qu'il s'envoie 3 bourbons après le boulot, pour "décompresser" et elle c'est un cacheton de Valium. Personnellement j'ai eut du mal avec ces séquences, moi qui ne supporte pas le spectacle d'addiction au cinéma !. Alors coté casting c'est réussit, "Monsieur Anti-drogue", est brillamment interprété par Douglas qui lui coté bibine et Coco en connait un rayon !, d'ou viennent croyez vous ses récents problèmes de santé ?, surement pas dans certaines pratiques sexuelles ! comme il le prétend !, voyez il est dans le dénie, donc pas guéri !. Pourtant il a une chance monstre, il s'en remet d'un cancer de l'estomac, il aura eu beaucoup plus de chance qu'un certains animateur télé qui lui était pourtant plus jeune. En conclusion, si vous voulez être heureux, ne désirez rien ! comme Siddhārtha Gautama, alias Boudha !, et surtout pas de bonheur artificiel, qui finiront à terme par vous rendre plus malheureux que heureux .

Langanay
Serial Killer - 860 critiques
publié le 05/07/2009 - 13:00
6
 

Film non-choc

Malgré la belle photo, ce film-saga de 2h30 ne surprend ni pas son discours très convenu sur la drogue (corruption, traffic direction de la jeunesse dorée américaine). Les 3 histoires du film n'ont pas la même valeur et ne retiennent pas à part égale l'intérêt. Cela donne l'impression que chaque partie a été filmé en direction d'un public marketé.
Evil-pimp
America's Most Wanted - 643 critiques
publié le 21/04/2009 - 20:26
8
 

Mon avis

Excellent film qui traite du trafic de trop. Casting superbe on s'ennuie pas une seconde devant ce film. Même si je m'en souviens pas très bien, ce film est une tuerie.

Dernières critiques spectateurs

Thématiques