Critiques spectateurs de Sylvanhor

Pages

Abyss

Abyss

Est il besoin de présenter ce film passé 50 fois sur nos chaînes hertziennes ? En matière de SF, Cameron en connaît un rayon et nous pond un film fabuleux aux moyens colossaux, qui a pris une grosse claque lors de sa sortie en salle. Et pourtant...et pourtant ! C'est plus tard que le film a forgé sa réputation de film culte et ce, à juste titre : bien que l'histoire soit teintée de naïveté et que le film ne soit pas exempt de petites invraisemblances, il n'en demeure pas moins un formidable spectacle d'immersion sous-marine plein d'humanisme. Les 3 heures de la version longue défilent sans aucun temps mort et chaque minute d'aventure est partagée avec le spectateur. Un coup de maître de James Cameron qui aime barboter dans l'eau et qui y reviendra quelques années plus tard avec son Titanic.

8.8

Publié le 15 Avril 2008

Feast

Feast

Rien de nouveau sous les cocotiers avec ce "Feast", qui allonge la sauce de manière tout à fait classique et qui n'arrive à surprendre à aucun moment, si ce n'est par quelques scènes loufoques tant elles sont grotesques, lorsqu'elles ne sont pas de mauvais goût (cf : soulagement buccal sur le parking). Mais ce qui m'intéressait dans ce film, c'est pas tant le gore, mais plutôt les monstres. Et sur ce point, je suis déçu. Les 15 premières minutes démarrent sur les chapeaux de roues, les bêtes ont l'air bien cradingues et... et... bah rien. On ne les revoit que dans le dernier quart d'heure, filmées sous la jambe pour palier les lacunes de SFX. Concernant le scénario, alors là par contre eh bien... Non je plaisante ! En bref, un survival prétexte à l'hémoglobine délirante, mais à rien d'autre. Avis aux amateurs !

7.78378

Publié le 15 Avril 2008

Men in Black 2

Men in Black 2

Mais pas plus. En fait, si on voulait être sévère, on dirait volontier que le film est sauvé par Will Smith et TLJones. Car dans l'ensemble, le sentiment que MIB 2 a été tourné à-la-va-vite est palpable. Les gags restent sympatoches, mais l'histoire casse pas trois pattes à un canard et ne surprend plus. De plus, tourné en 2002, il est étonnant de constater que la plupart des effets spéciaux sentent bon le numérique. Dommage donc, mais le film sort tout de même la tête de l'eau en proposant 90 minutes de bonne humeur. A louer quoi !

6.05556

Publié le 15 Avril 2008

28 Semaines Plus Tard

28 Semaines Plus Tard

La note donnée me demande un gros effort d'indulgence car la première partie du film est une véritable épreuve : il ne s'y passe absolument rien pendant 44m58s, montre en main ! De succroît, c'est filmé par dessous la jambe, prévoyez un sac a gerbe. La suite ne relève pas franchement le niveau si ce n'est un dernier quart d'heure un poil plus épicé niveau action. J'ai bien dit action, car concernant l'originalité... Les situations sont navrantes de déjà vu (hélico blabla) et surtout désarmantes d'absurdité. Et comme je ne veux pas spoiler, je vous laisse le plaisir de découvrir ce film par vous-même, ce qui, en soit, est une véritable perte de temps.

7.87692

Publié le 9 Avril 2008

Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire

Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire

Sympathique et bizarroïde film dont l'esthétique dreamworksienne pourra certainement en dérouter plus d'un, mais c'est aussi une réussite. Jim Carrey trouve un rôle sûr mesure et ses bouffonneries sont cette fois-ci contenues. La fin du film, un peu cucul-la-praline, ne nous empêche pas d'attendre la suite avec impatience. Bref, ca donne envie de lire les bouquins, c'est donc que ces aventures ne sont pas si désastreuses que ça !

8

Publié le 13 Février 2008

Benjamin Gates et le Trésor des Templiers

Benjamin Gates et le Trésor des Templiers

Tout d'abord, un grand merci à TF1 qui a passé ce film hier soir, ne cédant pas aux sirènes du marketing (ironie totale bien sûr, le 2eme opus sort aujourd'hui en salle). Mais bon, aller, je ne crache pas dans la soupe puisque cela m'a donné l'occasion de le voir (mon ingratitude est sans borne !). Le bilan de l'ensemble est plutôt positif, bien que le scénario ne prenne aucun risque : l'histoire est cousue de fil blanc du début à la fin. Mais Nicolas Cage s'en sort plutôt bien même s'il n'a pas le flegme d'un Hérisson Ford à l'écran (oui je sais, je suis en forme aujourd'hui), car il est difficile de ne pas faire le rapprochement avec les Indiana Jones. Malgré quelques séquences traitées de manière un peu naïve, il est intéressant d'avoir un aperçu de la vision des américains quant à l'histoire de leur jeune pays. Un bon divertissement !

6.92308

Publié le 13 Février 2008

La Jeune Fille de l'Eau

La Jeune Fille de l'Eau

Après le médiocre "Le Village", la poule aux oeufs d'or d'Hollywood nous revient avec "la jeune fille de l'eau", et glisse à nouveau sur une peau de banane. Shyamalan signe là un film très ennuyeux et par conséquent, soporifique. Même les effets spéciaux sont assez ratés... Après des débuts en fanfare, souhaitons au réalisateur de remonter la pente dans laquelle il est en train de dévaler.

5.33333

Publié le 9 Février 2008

Wind Chill

Wind Chill

Film d'épouvante mou du bulbe avec 3 ectoplasmes qui se courent après. Pas folichon, d'autant plus que les situations sont caricaturales au possible et que le scénario s'embourbe dans un fouilli pas très convaincant au fil des dernières minutes. Au demeurant, l'ambiance reste pas trop mauvaise même si vous éprouverez quelques rares frissons plutôt dus à la neige qu'à la trouille !

7.14286

Publié le 8 Février 2008

Qui veut la peau de Roger Rabbit ?

Qui veut la peau de Roger Rabbit ?

Qui veut la peau de Roger Rabbit ? est un film qui représente pour moi la quintessence du divertissement maîtrisé à la perfection, une ode au cinéma, réalisé avec maestria par le brillantissîme Zemeckis. Et puis Roger Rabbit forme un tout, avec une mise en scène lèchée, genre film noir, qui est indissociable de sa formidable B.O orchestrée d'une main de maître par l'acolyte Silvestri. A voir, revoir et re-revoir jusqu'à plus faim !

9.28

Publié le 6 Février 2008

Le Cavalier du Diable

Le Cavalier du Diable

Ah... Demon Knight ! Le cavalier du diable... 1h30 de pur cinéma d'horreur comme on l'aime, avec ses scènes gores et loufoques gratinées aux petits oignons. D'excellents souvenirs de jeunesse, Un Tales from the crypt à ne rater sous aucun prétexte ! Billy Zane est fantastique, les situations sont délectables et les dialogues savoureux ! Une bonne série B comme on n'en voit pas tous les jours...

8.58333

Publié le 5 Février 2008

Hostel: chapitre 2

Hostel: chapitre 2

Hostel reste dans la veine du premier opus, l'effet de surprise en moins. En effet, il ne s'y passe quasiment rien de bien juteux pendant les 3 premiers quarts d'heure. L'intrigue s'installe doucement mais sûrement, bien que l'on sache tout de ce qu'il va se passer. En revanche, on en apprend un peu plus sur l'organisation et c'est souvent aussi machiavélique que jubilatoire. La psychologie des personnages est assez intéressante et la mise en scène reste toujours aussi soignée. Dommage que le twist final du film semble si expédié, et du coup, baclé ! Peut être une introduction à un éventuel 3ème volet ?

7.45098

Publié le 1 Février 2008

Massacre à la Tronçonneuse : Le Commencement

Massacre à la Tronçonneuse : Le Commencement

Attention, qu'on ne s'y trompe pas : ce TSM n'innove en rien. Hollywood suit sa ligne directrice, des bimbos et des beaux gosses crétinisîmmes chez les gentils, des tout moches chez les méchants ainsi que des situations grand-guignolesques plus qu'improbables. Mais on s'en fout ! Le film est vraiment mené tambour battant du début à la fin et n'hésite pas à tout montrer les atrocités commises. En pourfendeur habituel de la violence gratuite, je me suis surpris a apprécier ce film qui ne repose pourtant que sur ça ! Un très bon moment cinématographique d'excès sanguinolents. Seul bémol pour les puristes : le sheriff cinglé vole la vedette à Leatherface ! Eh oui, son personnage est mis en valeur par le réalisateur, et est interprété très justement par R.Lee.Ermey. Un mal pour un bien.

8.44444

Publié le 1 Février 2008

Ilsa - la Louve SS

Ilsa - la Louve SS

Film faussement pervers, Ilsa la louve est une grosse farce de mauvais goût sur fond de croix gammée, une sorte de Papa Schultz version blonde érotico-saignante, qui ne ravira que les mous du slip qui feront avance rapide sur les scènes de tortures un rien obsolètes (on a tellement fait pire depuis) pour aller directement au but : les scènes de nanas à oilp, vraiment peu émoustillantes (on a tellement fait mieux depuis). Subversif il y a trente ans, Ilsa, portée par son (ex)-parfum de scandale, nous ennuie à mourrir aujourd'hui.

7.3

Publié le 1 Février 2008

Vorace

Vorace

Je suis tout à fait d'accord pour dire que Vorace est un ovni. Le choix de la B.O est particulièrement courageux, qu'on aime ou pas, et les acteurs campent bien leurs rôles, sans forcer le trait. Le propos aurait pu être traité avec des gants de boxes, comme le titre racoleur du film pouvait le faire craindre, mais il n'en est rien. Un western cannibale donc, fallait oser, et c'est une femme qui s'y est collée. Bravo. Maintenant, le film est-il la perle rare désignée ici ? Je l'ai fortement pensé jusqu'à la fin de la première demi-heure et la fantastique virée montagnarde, qui lorgne vers le plus pur des survival. Puis, avec l'arrivée du rebondissement principal, le souffle m'a semblé retomber, même si quelques scènes réservent encore quelques moments piquants. Un film qui se révèle finalement inégal, tant la deuxième partie m'a déçu, mais à voir tout de même sans hésiter, car il redonne un coup de fraîcheur au genre, et ça, c'est fichtrement salutaire !

8.5

Publié le 29 Janvier 2008

xXx

xXx

Un Vin Diesel pur jus : ça casse pas des briques, mais ca se laisse regarder. Les scènes d'action ne surprennent plus, mais sont plutôt bien mises en valeur. L'histoire vaut pas un clou, mais on s'en fout... Moyen sans plus quoi ! Malgré les clichés sur l'Europe de l'est qui parsèment le film, c'est toujours marrant de voir Vinou faire du ski nautique sur la Vtlava !

6.5

Publié le 29 Janvier 2008

Pages