Critiques spectateurs de Willow

Pages

Resurrection

Resurrection

Etant un fan absolu de survival, c'est avec passion que je me suis délecté devant ce Resurrection County. Ultra classique certes, mais pour une fois, pas ultra prévisible! Et oui on ne sais pas qui va vivre ou mourir et surtout dans quel ordre. C'est vraiment la seule chose de différente, car 4 jeunes dans un bled traqués par des rednechks c'est du déjà vu ( notamment chez Emylia, qui précédemment nous avait sorti Madness ). Le film est agréable a suivre, un peu d'ennuie dans la seconde partie, mais le reste vaut le coup d'oeil ( les décors sont magnifiques, les lieux comme les cabanes, décharges, bien fait). Niveaux meurtres, c'est correcte on a droit a du hors champ choquant (le fusil en pleine bouche) et a du direct tout autant ( la flèche dans le crâne ). Un peu d'humiliations qui ne vont pas jusqu'au malaise (notamment dans la fellation du fusil, ou la sodomie masculine) Quand au final nihiliste, cela accentue la noirceur du métrage qui l'était déjà a la base. Au final, Ressurection est un survival, classique, agréable a suivre, mais qui arrive un peu tard.

6

Publié le 1 Mars 2011

My Soul to Take

My Soul to Take

Contrairement aux avis précedent, moi j'ai beaucoup apprécié le film de Craven. (d'ailleurs j'aime beaucoup ses films considérés comme des navets: la colline a des yeux 2 (1985), Cursed..)

L'histoire : 7 jeunes naissent le même jour que la mort d'un psychopathes, postulat plutôt intérressant. On suit avec plaisir la présentation et le quotidien des persos ( en même temps on assiste seulement à 2 jours ) Dont celui du tueur. Il est vrai que le film fait penser a certains moment a du Decoteau, ( Mais vraiment pour le coté campus, trés jeunes étudiants) d'ailleurs il est vrai que si les jeunes serait plus vieux de 2,3 ans cela aurait put étre bénéfique. Mais les acteurs sont convaincant, Certains persos sont clichés, leurs conversations sont concentré sur les filles, sur le fait de faire mal aux plus nuls pour faire parti d'une bande, cela n'empêche qu'ils sont attachants et pas forcément débiles. Les dialogues sont plutôt bien trouvés,

Qui dit film d'horreur, dit Meurtrier et Meurtres! Si pour le premier, le costume de celui-ci s'avére "Beau" son arme est vraiment basique voir nulle ( Craven aurait put évité de nous ressortir le petit couteau qu'on verra réaparaître dans 1mois pour son scream 4 ). Quand aux meurtres, ils ne sont pas gores mais assez brutaux et sanglants comme il faut: notament celui d'une fille, qui plus tard on la retrouvera dans les bois ( cette scéne est vraiment saignante avec une gorge bien tranchée ) Mais on j'aurais aimé avoir un plus plus de gores.

Certains passages du film sont vraiment sympa comme la scéne de l'exposé vraiment spécial, dans un autre univers, je sais pas c'est bizare... Ensuite concernant le scénario celui-ci est bien travaillé je trouve, sur deux point je trouve: le premier le lien de parenté entre deux persos que je n'avais pas vraiment vu venir, ensuite l'identité du tueur, bien que j'avais un doute parmis Deux suspects, j'avoue avoir hésiter jusqu'au dénouement. Donc je trouve que craven a bien travaillé.

Par contre le pourquoi du comment, je le trouve un peu simple, à base de fantastiques certes, mais j'aurais préferer un travail plus fourni comme le reste. En conclusion, avec Des meurtres plus sanglants, un tueur plus lent ( oui car il court un peu dans tous les sens, ce qui le rend moins effrayant, bien que son look soit cool ) et un dénouement un peu plus travaillé, on aurait eut un exellent Slasher. Mais craven a fait du bon boulot, et nous offre une chouette pelote horrifique, qui posséde plein d'atouts, mais qui aurait put se démarquer un peu plus de son Scream. En tout cas c'était bien et bon ( je l'ai vu deux fois en deux jours ) et je ne me suis pas ennyé une seule fois. Si c'est un avant gout de son Scream 4 ( mais avec des meurtres plus gores ) moi je dit: " et que çà saute ".

6.35714

Publié le 1 Mars 2011

Cold Prey 3

Cold Prey 3

Enfin, depuis un an je l'attendais celui-là, et comme le veux la tradition, plus on attend.... plus on est déçus!! Enfin pas tout à fait.

Pour faire vite les défauts: Les meurtres : bien qu'ils soient sanglants, c'est souvent le résultat qui est montrer et non le moment même. Et enfin l'avant fin.... SPOILER:

Pourquoi avoir gardé envie l'un des persos pour le faire mourir de façon rapide et décevante vers la fin!! Ensuite la réaction de l'un des persos principal envers le policier qui lui sera fatale, d'ailleur la réaction de celui-ci n'est pas intelligente non plus pour une personne de l'autorité. D'ailleurs le scénariste a était au plus simple, et vaiment a fait un sale boulot pour nous expédier le persos principal. FIN SPOILER.

Maintenant ce que j'apprécie dans ce 3éme opus, c'est le fait qu'il s'éloigne du slasher comme le premier et se rapproche du survival comme la seconde partie du deuxiéme. Ici nous somme plus dans un lieu clos dans la neige, mais en Automne je pense et en pleine forêt. Le tueur fait des piéges, il copurt ou plutôt fonce sur ses victimes, et par moment se cache pour les fléchés ( notament la scéne dans le torrent, qui nous rapelle Délivrance ) Ensuite il n'est pas seul a " travaillé ". Retient ses victimes dans une cabane, bref on est dans le Survival pure eigthies, voir seventies, le film fait notament penser a The Final terror (inédit des eighties avec darryl hannah). Ce qui permet au film d'étre attractif, rythmé et shooté a l'adrénaline.

Ensuite les acteurs, dans l'ensemble ils sont corrects, mais pour ce qui est de l'héroïne, elle n'égale hélas pas ingrid bordgal des deux premiers. L'autre blonde du groupe aurait mieux supporté ce rôle je trouve.

Quand au passé du tueur, on n'en apprend guére, on savait déjà que ses parent ne l'appréciait pas, on suit plutôt ses " exploits " précedents, donc une suite aurait mieux convenu.

Au final, Cold Prey 3 est un survival d'époque, ou l'on ne s'ennuie guère, les décors et lieux d'action sont formidables, les meurtres à défaut d'étre gores, sont brutaux. Bref hormis une fin que je trouve baclée, le film est vraiment bon. d'ailleurs sans cela je l'aurais mis en tête de cette trologie norvégienne vraiment sympathique.

6.28571

Publié le 1 Mars 2011

Captifs

Captifs

Moins attendu, et moins original que La Meute, Captifs n'en est pas moins meilleur (pour ma part). Aprés moult survivals, notamment français (Frontiére(s); Humains; Vertige) Captifs, il est vrai, arrive un peu tard! D'autant plus que son sujet et son milieu (le trafic d'organes, et les pays de l'est) ont eux aussi, déja était utilisé (Turistas, Hostel et train, dont il s'en rapproche le plus) Donc qu'est-ce qui fait que Captifs reste agréable?

Premièrement les comédiens: c'est la première fois où dans un film de genre Français, les comédiens ne surjouent pas. Notamment Zoé Félix, qui contrairement a Duquesnes dans La Meute, et une Final girl convaincante. Ensuite, le parti pris est de ne pas montrer la torture et de se concentrer sur les réactions des persos. Et enfin le son: le réal joue beaucoup avec, lors de l'enlévement ou Carole à ses écouteurs dans les oreilles, La sonnerie de téléphone qui annonce un destin funéstre, et pour le final dans les champs, lorsque Carole perd l'usage de son ouïe. Cela nous plonge vraiment dans l'action avec son héroïne.

Pour ma part, son défaut se situe dans la partie qui porte bien son titre, la captivité. La tension est moyennement présente, est l'ennui pointe légerement son nez. Mais arrive le moment ou Carole passe sur le billard, et là l'action va commencer! Son combat avec la Dodue est fun et assez marrant. La fuite avec les chiens aux trousses est vraiment stressante. Par contre le troma de Carole n'était pas vraiment utile.

Au final Captifs est certe cliché et classique, mais un bon survival, bien interpréter, réalisé, bref un bon film.

7.5

Publié le 28 Février 2011

La Meute

La Meute

Grande attente que ce film, ma déception en est aussi grande! Tout d'abord, les qualités:

Les décors ( habitant prés d'un terril, je suis heureux que cet endroit soit utilisé dans le genre) una ambiance poissarde, des effets sanglants réussi et une EXCELLENTE Yolande Moreau!!! Ensuite l'histoire qui est tout même originale ( bien que les scéne de torture et autre soit facile )

Maintenant les défauts: tout d'abord l'ennui, le film commençait bien avec des dialogues cru et délirant, mais par la suite le manque d'innaction, ou alors quand celle-ci est là le tout est filmé platement je trouve. Ensuite La meute, je pense que le film aurait put étre titré La spack, tant elle est largement plus présente. Et enfin les comédiens: pour une héroïne on a vut meilleur que duquesnes, les motard qui surjoue..bref les cliché du cinoch français! Enfin le final ( déjà je ne sais lequel est-il réelement : SPOILER........ Est-elle devenu Spack, ou c'est le dernier plan qui compte vraiment ) bien que je crois celui-ci étre un flashback, mais bon!) FIN SPOILER. Quoiqu'il en soit je trouve les deux navrant et ( mais le second crade et choc ).

Au fibal La meute est un film, il faut l'avouer au sujet originale, qui crée vraiment une ambiance, mais qui est un peu lent, l'action n'est pas vraiment enérgisante, et le final huluberlu. Donc un film à voir et qui est quand même sympathique.

5.38095

Publié le 28 Février 2011

La Tombe

La Tombe

Enthousiasmé par le préambule et la jaquette, je m'attendais vraiment a un bon film de zombie. Quel décéption quand j'ai vu le résultat. Non pas par l'histoire ( des étudiants sont guidés par une sorciére dans la forêt vers une ancienne pyramide maya, afin d'y découvrir un tombeau, mais celle-ci les tuera un à un afin de faire revivre un prétre azthéque) donc un peu originale, mais par la maniére de filmé! Lé réal a utiliser une caméra plus qu'amateur , puisque l'on a l'impression de visionner un film ou téléfilm pornographiques, en plus le doublage des acteurs est insuportable, donc je pense que les deux combiné a de forte chance d'en agaccer plus d'un. Dommage car avec une caméra " normale " ( car je ne connais pas les termes exacte ) on aurait pû, plus rentrer dans le film, là on sent trop l'amateurisme, les effets gores sont tout de même correcte, tout comme l'histoire et les péripéties, franchement avec un meilleur doublage et une caméra ono aurait eut la un bon petit z, agréable a visionner.

4

Publié le 26 Février 2011

Albino Farm

Albino Farm

Attention SPOILERS:

Sorte de "sous colline" Albino farm a pour seul originalité dans le monde du survival, c'est détracteur: des albinos!

Pour l'histoire on est en terrain connu, des jeunes citadins, perdu dans un bled paumés, au fin fond de l'amérique, dans un village avec des habitants peu acceuillant qui cache un secret! Ce secret, c'est une famille d'albinos déformé vivant reclu dans une caverne, sous une ferme.

Le début sert, comme d'habitude à la presentation des protagonistes: deux nanas (l'une la tête sur les épaules, l'autre la tête dans le pantalon des mecs!) et leurs compagnons. bien que les persos soit stéreotypés, ils ne sont pas aggaçant. Ensuite nous découvrons les membres du village, qui ont tous un pti défaut physiques, Aprés avoir étaient mis au courant de la légende de la ferme maudite, notre quatuor, en groupe de deux décident de s'y aventurer.

Cet à cet instant, l'action commence.... Par le meurtre d'un des deux garçons (de maniére brutale avec un mélanges d'effet de latex et de numériques, le tout réaliste et convaincant). Ensuite nous découvrons les décors de cette ferme, avec son arbre aux pendus (bien flippant) ses bois, ses cabanes ... Les décors sont lugubres, sombres trés bien fait. Puis vint une mini course poursuite entre les consanguins et leur victime, le tout est vraiment stressant et le sort de la demoiselle est vraiment saignant!! Les consanguins justement, leurs visages en latex et vraiment bien travaillé, surtout celui de la fille, dont son arme de prélédictions est un croc de boucher! Le reste de l'équipe ressemble aux freaks de la colline ou a ceux de détour mortel 2. Enfin nous arrivons a la partie survival, dans la caverne (vraiment les lieux sont bien foutus ) ou la confrontation se fera saignante et ou seul l'instinct de survie compte.

Aprés tous ce déluge le calme revient pour nous asséner un acte finale plus terrifiant (on découvre que les albinos se sont en faite élargie bien plus que les frontiéres de la grille de leurs ferme. Mais qu'il ne s'avérent étre repoussant, car MINI-SPOILER: ............. Ils ne décident pas de tuer le ou la surivante qui devenu un peu fou finit par rejoindre la conviction que les étres étranges peuvent vivre entre elles. Donc une fin dérangeante mais en même temp chaleureuse, sans savoir qu'elle sont réelement leurs intentions...FIN SPOILER .

Au final, Albino farm est un survival aux persos bien interpreter, aux lieux et décors bien travaillé, et aux meurtres sanglant bien réalisé, donc est un survival fortement recommandable, qui ne révolutionne pas le genre mais s'avére être l'un des plus sympathiques!

8

Publié le 26 Février 2011

Sans Retour

Sans Retour

Ben écoute, j'ai peut-étre mis tous les acteurs dans le même sac, mais c'est parce que j'ai fait une globalité! Je venais de visionner Rituals, donc j'ai surtout comparé ces deux films dans ma tête. Et oui par contre j'ai réemlement deviné qui allait survivre ou non, quand ce n'est pas le cas je le dis aussi ne t'en fait pas. Je m'attendais peut-étre a autre chose qui c'est, car le seul passage du film que j'ai aimé c'est dans le village à la fin. Bref, si tu n'a pas vu Rituals, je te le conseille. En tous cas ton avis, non agressif était intérressant.

8

Publié le 16 Février 2011

REC 2

REC 2

[rec] étant un énorme succès commercial, il était évident qu'une suite voie le jour. Et malheurement qui dit suite, dit forcément moins bon!

Tout d'abord, le film est plus ennuyeux que le premier. Il ne s'y passe pas grand chose, et même si dans l'autre c'était pareil, il y avait au moins de la tension, et on ne savait pas non plus a quoi s'attendre. Vu qu'ici on est dans du copier/coller on sait ce qui va arriver. Enfin pas vraiment, mais j'y reviendrai en dernier.

L'action est moins presente, alors qu'on est censé en avoir plus, le gore: présent mais sans plus et enfin les persos antipathiques, on n'a vraiment du mal a s'attacher a eux, crontrairement a Angela du 1er.

Spoiler:

Justement venons en au scénario et a Angela! tel June dans The descent 2, on se demande s'il ne se foutent pas de nous! Non mais bientôt il vons nous faire revenir le pape, nan mais sérieux!! La fin du 1er, était l'une des plus angoissante que j'ai vu de ma vie de cinéphile, même si cela ma attristé, je trouvais cette fin terrifiante, donc quand on voit que miss angela a survécu, cela anhilie tout l'impact qu'avait put provoquer sa mort dans le 1er. Pire encore, Elle est en faite posséder par un démon ( j'ai cru voir paramormal activity a ce moment la ). et Pire, Pire encore le fait que le monstre, subliment terrifiant du 1er n'est en faite pas réele mais, est plutôt un fantôme démons! sa ma tuer et casser toute la frayeur que j'ai pu avoir dans le 1. Bien que je trouve cela interressant et original de partir sur une autre direction que son mentor, je trouve que la, sa détruit vraiment l'univers de celui-ci et toute crédibilité (vu que ce n'est pas un monstre réele cela n'ai pas vraiment flippant). Ensuite le scénariste a dut faire alzheimer, car il a oublier les ados dans le placard!! pour conclure, le film se termine sur une fin toute aussi nihiliste que le premier mais, pas flippante, pas angoissante, pas choquante, donc pas intérressante.

fin Spoiler.

Vous l'aurais deviné je ne porte pas rec 2 dans mon coeur, car pour moi il détruit l'univers de son prédecesseur. Mais considéré à part (le peut-on vraiment?) il reste un bon film au scénar intéressant, mélangeant l'exorciste à la nuit des morts vivants, mais qui aurait gagner à faire peur!

7.8

Publié le 16 Février 2011

Sans Retour

Sans Retour

Le film est vendu comme un Délivrance mais n'arrive guère à la cheville de celui-ci. Des acteurs peu convaincants, des persos trop stéréotypés (facile de deviner qui va vivre ou non) les decors ne sont pas vraiment extra et pour ce qui est de l'ambiance, seul le dernier acte dans l'enceinte du village et de la population locale est stressante. Le reste est ennuyant et trés soft. Je vous conseille fortement Délivrance ou RITUALS.

8

Publié le 15 Février 2011

Paintball - Jouer pour survivre

Paintball - Jouer pour survivre

Survival sportif, croisement entre Severance et Hostel, l'hémoglobine en moins. Dans un survival, il faut toujours un ou plusieurs " méchants" qui donnent froid dans le dos, de l'action et une vendetta.

Paintball posséde bien des méchants, mais ils sont tapis dans l'ombre, le bourreau quand à lui est seul. Ils sont peut-étre intelligent pour maquiller des crimes en accidents, mais pour ce qui est de donner des frissons, on repassera.

Ensuite, pour ce qui est de l'action, il est vrai que l'on ne s'ennuie guère pendant les 1h30, en ce qui concerne les meurtres, ce n'est pas le point fort du film, pourtant l'originalité pointait gentillement son nez avec ses meurtres en vision thermiques, mais l'originalité devient vite de la re-dite, et toute effusion de sang n'est montrer. Dommage, car certaines mise à mort, avait l'air d'étre bien sanglantes ( le meurtre ou le gars, pendu par les pieds, tombe sur un fusil et se plante le crâne).

Pour ce qui est de la vendetta, elle n'est point là, mais le combat final, entre le mal et l'héroïne, lui se révéle étre sous tension, dus aux regards derriére les vitres teintés. Quand au dernier plan final, qui était prévisible, les scénaristes ont eu un flash et ont doté leur héroïne de neurones.

D'ailleurs, pour conclure, Paintball est comme Les Proies, un survival espagnol innofensif, aux meurtres soft, mais bien rythmé ( uniquement Paintball ) et agréable a suivre.

6

Publié le 14 Février 2011

The Human Centipede

The Human Centipede

Je n'avais déja pas aimé Martyrs, film qui avait fait énormément de bruit, pour sa violence, ses tortures, bref un film de dingue. Donc quand un nouveau film faisait le buzz, soit disant plus choquant je me suis dit cela m'étonnerai. Et si je me suis trompé, mais ce film va au-delà de la normalité! comment peut-on faire ce genre de film est y prendre plaisir. Pour moi c'est le pire film jamais vu, pour personnes spécifiques, bref, et dire qu'une suite est en tounage.

7.35294

Publié le 12 Février 2011

The House of the Devil

The House of the Devil

Bien que ce ne soit pas mon genre de films, House of the devil a le mérite de me replonger dans l'univers des eighties.Le film a un seul défaut pour moi c'est que dans la deuxiéme partie, ou sam se retrouve seul dans la maison, on s'ennuie énormement. C'est dommage car pour le reste c'est impeccable: le scénario a la fois original et recyclant quelques classique comme rosemary's baby par ex, en même temp est vraiment bon, l'ambiance du film est froide comme le meurtre de la blonde dans la voiture. et le final bien que légerment saugrenu et bien fun, sanglants et stressant. Et la révelation du film n'est autre jocelyn donahue, remarquable en tout point.The house of the devil sans être un chef d'oeuvre, reste un trés bon film d'horreur comtemporain, pourtant tourné dans une autre époque est restera une excellente surprise 2010

7.08

Publié le 12 Février 2011

La Horde

La Horde

La horde a eut la malchance pour ma part d'étre visionné aprés Mutants. Les films appartenant au même genre, la comparaison a vite fait lieu d'étre. Le principal défaut de la horde, ce sont c'est comédiens. Dans Mutants aucun ne surjoué, hormis le chef du gang, mais ici, que sa soit le frere du black, le flic arabe, ou encore Aurore, unique perso féminin, tous surjoue, d'ailleurs quand il ouvrent la bouche pour crier, leurs lévres se contractent tellement qu'on croiraient qu'il sont au W.C. Ensuite les lieux: Mutants avait de beaux décors enneigé, La Horde ne posséde qu'un HLM, plus classique donc. Sinon niveau action ou bien look des morts les deux films s'égallent. La horde reste au final un bon film de morts-vivants mais il aurait bénéficier d'un meilleur casting, et aurait diminué ses longeurs aurait pu se réveler meilleur que son cousin.

7.22727

Publié le 12 Février 2011

The Descent : Part 2

The Descent : Part 2

SPOILER:

Concernant cette suite, il est vrai qu'elle est décevante dans le sens ou le scénar est vraiment tiré par les cheveux( la scéne des toilettes, le flic cliché a mort qui fait chier tout le monde, sarah et june, qui ne s'explique meme pas sur leur différent, hormis un pardon, alors que cela aurait était interressant et peut-étre plus émouvant car n'oublions pas que la derniére fois qu'elle ce sont vu, sarah laissée june pour morte, et bien sur le retour de june en lui même qui remanie la fin du perso dans la fin du 1er, car on voit bien les crawlers arrivait, et june hurlait. Hors dans le 2 elle prétend que sa lampe torche c'est éteinte, mais n'oublions pas que c'est au sons qu'il se repére.

Enfin pourquoi recréer un personnage quasi identique de sarah en la personne de Rios( la mere qui doit se battre pour revoir son enfant) si c'est pour finir sur une fin, la plus idiote du monde, ( déja que le final européen du 1er était con lui aussi mais là).

les points positifs. Déja le fait que sarah est survécu, comme le montrait le final us, car aprés le déchainement final du 1, puis la sortie de sarah, et cette fuite en voiture, le tout procurant frisson, rage, passion, donant l'envie d'hurler victoire avec elle, pour enfin de compte voir que tout ça n'était qu'un rêve était vraiment décevant. Donc rien que pour cela, merci.

Ensuite le gore. Un peu plus présent dont une scéne de dépeçage de main grandiose. La découverte du 1er cadavre avec le rat, mais un peut trop de répétition pour les gorges arrachés.

Pour finir sur un final, touchant, triste et en même temp plein d'espoir( la mort de june, dont sarah décide de rester avec, qui se sacrifie pour sauver Rios, , est magnifique, plein d'émotion) le moment ou elle hurle, pendant que rios fuyait, le tout avec l'accompagnement musical, ma donner la blinde de frisson dans le dos, de tristesse mais de joie en meme temp. Bref j'était a fond d'dans!

Maintenant l'acte final, on vient de s'en prendre plein la geule, avec le sacrifice, la courses éreinté de rios, que le film aurait pu s'achever de cette magniére cela aurait génial, mais non harris nous asséne un coup de pelle, qui enterre le film dans la connerie pure( avec l'excrément de tout a l'heure ). Donc j'espére qu'un n°3 changera cette fin immonde.

The descent 2 est moins bon que le 1er certe, mais reste un excellent survival, qui posséde un sublime final. rien que pour çà, chapeau.

6.35897

Publié le 12 Février 2011

Pages