Fangoria : la fin du magazine

Fangoria : un nom que vous connaissez forcément, surtout si vous êtes fan de films d'horreur. Plus qu'un magazine, une institution du genre depuis près de quarante ans. Reportages, critiques, interviews... Fangoria était devenu une vraie référence aux Etats-Unis, l'équivalent d'un Mad Movies chez nous (les quarantenaires vous citeront plutôt Toxic). Mais hélas, toutes les bonnes choses ont une fin...

Le 11 février dernier, Ken W. Hanle, le plus récent rédateur en chef du magazine, a en effet annoncé sur son compte Twitter qu'il ne participait plus à la conception de Fangoria et qu'il était peu probable qu'un nouveau numéro ne sorte. A moins que le magazine ne change de propriétaire...

Baisse des ventes ? Marché publicitaire en berne ? Tensions internes ? Concurrence des sites spécialisés et des réseaux sociaux ? On ne connaît pas encore les dessous de l'affaire mais quoi qu'il en soit, l'annonce de l'arrêt de Fangoria marque la fin d'une ère. A titre personnel, je me souviens qu'à la fin des années 1990, à une époque où je n'avais pas encore Internet, j'allais m'offrir l'un des numéros importés chez Album à Paris, souvent à un prix exhorbitant (environ 15 Euros), histoire d'avoir ma ration de previews et de photos bien sanguinolantes... Pour les américains, il faudra désormais se tourner vers d'autres titres comme Horror Hound ou Delirium (le magazine du producteur Charles Band)

Pour les plus jeunes ou les moins anglophones d'entre vous, voici quelques-unes des couvertures du magazine né en 1979.

En prime, une petite pub des années 1980 où Angus Scrimm, alias le Tall Man de Phantasm, invitait les américains à s'abonner au magazine.

Actus similaires

Plus de news

Horrible Méliès : Tous les dieux du ciel

Horrible Méliès : Tous les dieux du ciel

Dans le cadre du cycle Horrible Méliès au cinéma Le Méliès à Montreuil, le film Tous les dieux du ciel sera projeté le samedi 13 avril prochain à 20h30. Après un détour par le PIFFF en...

29/03/2019