Le cinéma fantastique espagnol au Forum des images en mars

Du 1er au 31 mars, le Forum des images invite à parcourir la veine féconde du cinéma fantastique et horrifique espagnol, des années 60 jusqu'à nos jours : une filmographie resserrée à 30 films qui réjouira les inconditionnels de morts-vivants et d’enfants-monstres.

Le cycle varie les plaisirs : focus sur l’âge d’or du fantastique espagnol et sur les ressorts de sa renaissance dans les années 90, projections de films cultes tels que La Résidence de Narciso Ibáñez Serrador en ouverture, invitation au réalisateur Juan Carlos Medina. Trois cours de cinéma décryptent l’influence des spectres de l’histoire espagnole et les partis pris esthétiques des cinéastes.

Au programme : Un focus sur l’âge d’or, de la fin des années 60 jusqu’à l’orée des années 80, porté par des réalisateurs tels que Jordi Grau (Cérémonie sanglante, Le Massacre des morts-vivants), Narciso Ibáñez Serrador (Les Révoltés de l'an 2000…), Jesús Franco (L’Horrible Docteur Orlof, Dans les griffes du maniaque), sans oublier l’une des figures du genre Paul Naschy (Le Bossu de la morgue). Pépite de cette époque, La Résidence de « Chicho » Ibáñez Serrador ouvre le bal… de l’angoisse !

Le cycle explore également les ressorts du renouveau de ce fantastique ibérique, depuis les années 90. Alchimie subtile entre l’héritage des ainés et la contre-culture américaine, le cinéma d’Alejandro Amenábar (Tesis), Jaume Balagueró (La Secte sans nom), Álex de la Iglesia (Action Mutante) jusqu’à celui de Paco Plaza (Verónica) s’impose brillamment à l’international. Le Forum des images est heureux d’accueillir le réalisateur Juan Carlos Medina pour une rencontre exceptionnelle autour de son premier long métrage, Insensibles, tragédie fantastique et politique.

Les spectres de l’histoire espagnole – guerre civile et franquisme – sont des sources inépuisables pour ces générations de cinéastes (La isla mínima d’Alberto Rodriguez, Le Labyrinthe de Pan de Guillermo del Toro), au même titre que la figure de l’enfant, récurrente et insondable (Quelques minutes après minuit ou L’Orphelinat de Juan Antonio Bayona). Un week-end thématique leur est consacré.

Trois cours de cinéma autopsient les démons qui hantent le cinéma fantastique espagnol et décryptent son succès jusqu’à aujourd’hui.

Toutes les séances sont à découvrir : https://www.forumdesimages.fr/les-programmes/le-fantastique-espagnol

 

Message Important

FB

Depuis quelques mois, nous sommes dans l'incapacité de partager notre contenu comme nous le souhaitons sur la page Facebook d'Horreur.net. En effet, Facebook considère notre site comme "contraire" à leurs Standards de la communauté.
Malgré nos demandes répétées, restées sans réponses, Monsieur Facebook ne nous a pas précisé la raison de ce blocage.

Comme nous aider ?
Si vous avez un compte Facebook, il vous suffit de vous rendre sur cette page : https://developers.facebook.com/tools/debug/?q=horreur.net

Puis de cliquer sur "Veuillez nous en informer".
Nous vous proposons de copier ce message :

"Bonjour, depuis quelques temps, il m'est impossible de partager le contenu de ce site. Pourriez-vous en rétablir l'accès?"

Nous sommes convaincus que, plus vous serez nombreux à informer Facebook et plus nous aurons de chance d'avoir enfin une réponse ! Merci à tous pour votre aide !
L'équipe d'Horreur.net

Critiques de films