Autant en Emporte le Vent (Victor Fleming, George Cukor, Sam Wood - 1939)

Autant en Emporte le Vent
Gone with the Wind
Réalisateur : Victor Fleming , George Cukor , Sam Wood
Votre note : Aucun(e)
1
Moyenne : 1 (1 vote)

Synopsis

1861. Géorgie.
Scarlett O'Hara est une jeune fille de la haute société sudiste. Sa famille possède une grande plantation de coton appelée « Tara ».
Âgée de 16 ans, elle est courtisée par tous les bons partis du pays, mais n'a d'yeux que pour Ashley Wilkes. Scarlett a un caractère bien trempé, obstiné, rusé et capricieux qui fera sa force et sa faiblesse.

Ashley, cependant, est promis à sa cousine, la vertueuse Melanie Hamilton.
Scarlett cherche à tout prix à le séduire, mais à la réception des Douze Chênes, c'est du cynique et controversé Rhett Butler qu'elle retient l'attention. Ce dernier l'a surprise alors qu'elle avouait son amour à Ashley.
Fasciné par l'énergie et la force de caractère de l’héroïne, il n'aura d'yeux que pour elle, malgré son indépendance d'esprit.

Pendant ce temps, la Guerre de Sécession éclate, Ashley avance son mariage avec Mélanie, et Scarlett, pour le rendre jaloux, épouse Charles Hamilton, le frère de Mélanie.
À la suite du décès de son mari à la guerre, elle se rend à Atlanta chez Mélanie et sa tante. Elle défraie la chronique en valsant, toute de noir vêtue, avec Rhett Butler lors d'un bal de charité.

La guerre fait rage, les Sudistes reculent, les blessés affluent à Atlanta.
Mélanie accouche avec l'aide de Scarlett et Rhett Butler les aide à fuir la ville menacée par les Nordistes. Rhett les abandonne en chemin, Scarlett mène seule leur voiture jusqu'à Tara.

La mère de Scarlett est morte, son père a perdu la raison, ses deux sœurs cadettes sont affaiblies, les esclaves se sont enfuis.
Elle prend alors à 19 ans le rôle de chef de famille, en connaissant la misère, la peur, le travail dans les champs pendant plusieurs années.
Quand un soldat nordiste vient chaparder et s'avance vers elle d'un air vicieux, elle prend son courage à deux mains et l'abat d'un coup de revolver.

La Guerre de Sécession prend fin, Ashley rentre de captivité et s'installe à Tara entre deux femmes amoureuses.
Les impôts de Tara sont augmentés et Scarlett n'est pas à même d'y faire face.
Elle cherche qui pourrait l'aider. Elle pense alors à Rhett Butler...

Scénario : Sidney Howard
Musique : Max Steiner
Pays : États-Unis
Durée : 238 mn
Appartient à la série :
Scarlett O'Hara
Sortie France : 20 Mai 1950
Sortie US :

Anecdotes

Drame / Aventures

Adaptation du roman de Margaret Mitchell (1900-1949), "Autant en Emporte le Vent" (Gone with the Wind - 1936).

George Cukor et Sam Wood ne sont pas crédités au générique pour leurs participations à la mis en scène, seul Victor Fleming l'est.

Oliver H.P. Garrett, Ben Hecht, Jo Swerling et John Van Druten, ne sont pas crédités pour leurs participations au scénario.

Margaret Munnerlyn Mitchell, appelée par les siens Peggy Mitchell, est née à Atlanta, Géorgie, le 8 novembre 1900, dans une famille sudiste.
La jeune fille grandit dans une famille aisée, bercée par les récits des anciens confédérés sur la Guerre civile américaine. Tout le long de son enfance, elle écrivit des nouvelles et des pièces de théâtre. En 1922 elle commença a écrire pour l'Atlanta Journal, où elle écrivit plus de 130 articles.
Fortement marquée par l'histoire de ses ancêtres, Margaret Mitchell s'en est inspirée pour l'écriture de son célèbre roman.
En 1926, quand elle se cassa la cheville, elle commença à écrire "Autant en Emporte le Vent". Ce livre eu un succès considérable à sa sortie, et lui permit de gagner le Prix Pulitzer en 1937.
Le livre sera traduit en plus de 27 langues, avec plus de 30 millions de copies vendues. Il fut longtemps considéré comme la seule et unique œuvre de Margaret Mitchell, mais plus récemment, quelques textes de jeunesse furent publiés, dont un bref roman Lost Laysen, écrit avant ses 20 ans.

Les 3 Premières du film:
. 15 Décembre 1939 à Atlanta (Géorgie),
. 19 Décembre 1939 à New York City (New York),
. 28 Décembre 1939 à Los Angeles (Californie).

Lors de la cérémonie des Oscars 1939, attribués le 29 février 1940, avec 13 nominations lui permettant de remporter 10 trophées, "Autant en Emporte le Vent" remporta les prix suivants:
. Oscar du Meilleur Film
. Oscar du Meilleur Réalisateur pour Victor Fleming
. Oscar du Meilleur Scénario Adapté pour Sidney Howard (récompense posthume)
. Oscar de la Meilleure Actrice pour Vivien Leigh
. Oscar de la Meilleure Actrice dans un second rôle pour Hattie McDaniel (premier Oscar attribué à un acteur ou une actrice noire)
. Oscar de la Meilleure Photographie pour un film en couleur pour Ernest Haller et Ray Rennahan (Oscar scindé en deux catégories, couleur et noir et blanc, à partir de 1939 jusqu'en 1967)
. Oscar du Meilleur Montage pour Hal C. Kern et James E. Newcom
. Oscar de la Meilleure Direction Artistique pour Lyle Wheeler

Le film avait également été nommé dans les catégories Meilleur acteur pour Clark Gable, Meilleure Musique de Film, Meilleur Son et Meilleurs Effets Spéciaux.

Il remporta également deux prix spéciaux:
. Récompense technique spéciale pour le décorateur William Cameron Menzies
. Récompense scientifique ou technique collective pour d'importantes contributions en faveur du développement de nouveaux matériels et procédés d'éclairage

Le producteur David O. Selznick acheta les droits du roman Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell pour 50 000 dollars et engagea un scénariste Sidney Howard.
David O. Selznick, lui-même juif, refusa toute allusion racialiste envers les Noirs dans la mesure du possible, donnant comme raison les lois anti-juives qui sévissaient en Europe à cette époque.
Afin de capter les premières impressions du public, David O. Selznick fit organiser une avant-première qui eut lieu dans un petit cinéma à la suite de la projection du film Beau Geste, séance dans le secret le plus total, avant même que la musique fût composée. Le film fit un triomphe.

Les lois raciales de l'époque en vigueur aux États-Unis empêchèrent l'actrice Hattie McDaniel, interprète du rôle de Mama, d'assister à la première à Atlanta, Géorgie, le 15 décembre 1939.
Ne voulant pas mettre son producteur dans l'embarras, elle lui signala qu'elle n'était pas disponible pour s'y rendre.
Clark Gable refusa dans un premier temps de se rendre à la première du film si Hattie en était exclue, mais cette dernière le convainquit d'y participer.
Cependant, l'esprit ségrégationniste de l'époque n'empêcha pas Hattie McDaniel de recevoir l'Oscar du Meilleur Second Rôle Féminin. Elle fut d'ailleurs la première artiste noire à recevoir cette récompense.

La réponse de Rhett « Franchement, ma chère, c'est le cadet de mes soucis » (Frankly, my dear, I don't give a damn), en réponse à la question de Scarlett « Mais Rhett, que vais-je devenir ? », est devenue une réplique culte.
Elle a été élue officiellement plus grande réplique du cinéma américain en 2005.
Elle avait pourtant risqué d'être censurée au moment du tournage car le code Hays déconseillait l'usage du mot damn, considéré à l'époque comme grossier.

En 2017, à la suite des événements de Charlottesville, un cinéma de Memphis a suspendu sa projection annuelle du film de Victor Fleming, estimant que cette œuvre, qui plonge dans la Guerre de Sécession, était insensible au public afro-américain.

Gone with the Wind Autant en Emporte le Vent Autant en Emporte le Vent
1
 

Critiques Spectateurs

..., des glands portés par le Vent du Racisme. Un film absolument répugnant qui suinte le racisme de partout ! 1939, c'était l'époque vous allez me dire, et il est tiré d'un torchon sorti 2 ans auparavant, écrit par Margaret Mitchell, une femme dont les ancêtres sudistes ont tout...Lire la suite

Critique objective du film (Partie 2/2)

PJREVAT - Autant en Emporte le Vent : Partie 2

Dans la même série

Sur Horreur.net