Votre note : Aucun(e)
0
Aucun vote pour le moment
Xiong zhong

Synopsis

Après avoir quitté sa ville natale, Hong-Kong, pour réussir en Italie, Bruce, un jeune expert en arts martiaux, va faire de mauvaises rencontres et deviendra membre d’une bande de gangsters.

Après avoir été arrêté et purgé une peine de deux ans, il décide de raccrocher pour vivre pleinement son amour avec sa femme. Ses anciens complices en décident autrement, en particulier son ancien frère d’arme, et tentent à plusieurs reprises de l’éliminer.

Tout en subissant les assauts de tueurs, Bruce retourne à Hong-Kong pour tenter de sauver sa sœur, kidnappée par des trafiquants de femmes, avec à leur tête un Japonais sanguinaire...

Voir le filmAcheter ce film sur PriceministerAcheter ce film sur Amazon

Anecdotes

Le nom de l'interprète principal, Bruce Le, n'est pas une faute de frappe. Il s'agit d'un énième "clone" de Bruce Lee, qui tenta de se faire une carrière avec une vague ressemblance avec le défunt, aidé par des producteurs sans scrupules prêts à tout pour gagner un peu plus d'argent sur le dos des naïfs.

Au tournant des années 1980, l’acteur Bruce Le décide de se démarquer de tous les autres faux Bruce Lee en tentant sa chance internationalement. "Challenge of the Tiger", par exemple, se déroule en partie en Europe, Bruce est accompagné dans l’aventure par l’acteur bis Richard Harrison et plusieurs séquences sexy sont proposées au spectateur.

Bruce Le, certainement lassé de tourner dans des productions fauchées et bas de gamme, tente alors de faire décoller sa carrière par des films un brin plus ambitieux.
Contre toute attente, un Français va l’aider dans cette démarche. André Koob, par l’intermédiaire de sa société de production Eurogroup, spécialisée dans la distribution d’œuvres appartenant au cinéma de genre, va se mettre à produire des films avec en vedette Bruce Le, croyant tenir un filon juteux.

"Bruce Contre Attaque" (Xiong zhong), réalisé en 1982, sera la première œuvre à naître de cette saugrenue mais alléchante association.
Pour lancer Bruce Le sur le marché international, André Koob décide que son intrigue se déroulera en Italie, en France et à Hong-Kong, multiplie les ennemis et dénude souvent ses actrices. En somme de l’exploitation, qui bien emballée, peut généreusement satisfaire, mais aussi faire rire quand trop de rigueur vient à manquer.

Aidé dans la mise en place du projet par d’autres producteurs occidentaux comme Dick Randall, André Koob a conçu un script bancal remplit d’idées, de lieux, de personnages mais qui ne fait qu’esquisser les différentes intrigues du film.
Jean-Marie Pallardy, célèbre dans le monde du nanar honteux mais jouissif, notamment avec "Vivre pour Survivre" (1984), son "chef-d'oeuvre", est producteur exécutif sur "Bruce Contre Attaque".

Crédité comme réalisateur, André Koob n’a en fait pas tourné le film. Trois personnes ont dirigé conjointement le métrage : Bruce Le, un de ses collaborateurs, Joseph Velasco (crédité en tant que Joseph Kong) et Dick Randall.
Aucun des trois n’a pu sauver "Bruce Contre Attaque" du naufrage artistique, le film étant un nanar atomique adulé des fins connaisseurs.

Titre anglais à Hong Kong: "Bruce Le Fights Back", titre US pour la vidéo: "Eye of the Dragon".
Autres titres anglais: "Bruce Strikes Back", "The Ninja Strikes back".
Titre français alternatif "La Revanche du Ninja".

Scénario : André Koob , Joseph Velasco
Pays : France
Durée : 81 min

Comment voir le film ?

Critiques Spectateurs

Il n'y a pas de critiques spectateurs pour l'instant.
N'hésitez pas à ajouter la votre !

Recherches de film

Vous recherchez un film ? N'hésitez pas à l'indiquer sur le forum. Et n'hésitez pas à aider les autres internautes !