Carnage (Bill Leslie, Terry Lofton - 1985)

Carnage
Nail gun massacre
Réalisateur : Bill Leslie , Terry Lofton
Votre note : Aucun(e)
4.25
Moyenne : 4.3 (8 votes)

Synopsis

Lisa est victime de 6 violeurs qui ne lui epargneront rien. Mais quelques années plus tard, un vengeur ayant d'un casque de moto et armé d'un pistolet à clous va entreprendre de punir les criminels. Mais pas seulement...

Carnage Carnage
Scénario : Terry Lofton
Musique : Whitey Thomas
Pays : États-Unis
Durée : 82 min
Entrées France : Video
Sortie US :
Box-Office US : Video

Critiques Spectateurs

Un vrai Collector ce DVD ! Je l'ai acquis pour moins de 1 €. Et j'ai failli le donner... Bien m'en a pris de conserver ce Chef d’œuvre que je sors fièrement à mes amis amateurs de nanars. D'abord, MERCI à Bill Leslie et/ou Terry Lofton pour avoir réussi une merveille pareille ! Ma note est de 1. Je...Lire la suite

Que du bonheur ce film, tout est tellement mal foutu, ridicule, moche et tout pourri que l'on se marre à longueur de temps. A chaque fois que le tueur, l'un des plus ridicule de l'histoire du cinéma d'ailleurs, on ne peut s'empêcher d'éclater de rire tellement il est tous moisi et quand il se met à...Lire la suite

Voici un bon nanard bien comme il faut. Nous voici donc devant le tueur le plus dangereux du monde,en effet un tueur a un masque de moto completement pourri avec du schatertone, une voix à la robocop et surtout une arme connue par tous les grands tueurs du BTP: le pistolet à clou. Nan sans deconner...Lire la suite

Ce que je n'aime pas chez ce film c'est surtout ce tueur, son look sa voix rien est bien chez lui, le film est vraiment pas terrible, et n'a vraiment pu de sens après les violeurs, les décors et lieux du film sont affreux, bref un sale film qui ne vaut vraiment pas tripetteLire la suite

Tout les éléments de ce film sont en compétitions les uns avec les autres pour décrocher la palme de la nullité!: le scénario, qui tient sur un demi-confetti; les acteurs, recrutés certainement à la va-vite sur un chantier voisin; les dialogues, à faire palir Audiard, les défauts du tournage (des...Lire la suite