Destino (2003)

Destino
Votre note : Aucun(e)
0
Aucun vote pour le moment
Destino
Réalisateur : Dominique Monfery

Synopsis

Une jeune femme cherche à retrouver l'être aimé, personnage mi-homme mi-dieu, mi-Chronos mi-joueur de baseball, dans le labyrinthe d'une forteresse imaginaire.

Elle voit et traverse une série de métamorphoses:
Le visage de son amant fond, elle s'habille d'une robe faite de l'ombre d'une cloche et devient pissenlit, d'une main trouée surgissent des fourmis qui se muent en Français à deux roues, la rencontre de deux profils montés sur tortues engendre une ballerine qui relance la balle d'une étrange partie...

Voir le filmAcheter ce film sur PriceministerAcheter ce film sur Amazon
Destino Destino Destino Destino Destino Destino Destino Destino Destino Destino Destino

De la même thématique

Dali & Disney: A Date with Destino

Anecdotes

Animation / Fantasy

Cast:
Dora Luz : Singing
Jennifer Esposito : Rebecca Drummond

Jennifer Esposito n'est pas créditée au générique.

Récompenses:
https://www.imdb.com/title/tt0377770/awards?ref_=tt_awd

"Destino":
https://www.youtube.com/watch?v=Wn-HPVep7Ss (6'31")

"Dali & Disney: A Date with Destino" (VO):
https://www.youtube.com/watch?app=desktop&v=C9Dx3LCXi70 (82 mn)

"Destino" est d'abord l’histoire d’un projet un peu fou.
Imaginez: un court métrage d’animation réalisé par Salvador Dalí et Walt Disney !
Après-guerre, l'artiste espagnol a travaillé plusieurs mois dans les studios Disney sur ce film, intitulé “Destino”. Et qui aura un triste destin puisqu'il sera enterré jusqu'en… 2003. Présenté alors dans des festivals, il ne sortira pas en salles.
Mais il trouvera par la suite sur le Net une existence bien méritée.

Il y a d’abord l’histoire, alambiquée, surréaliste:
Celle d’une femme tentant de délivrer un personnage mi-homme mi-dieu de sa forteresse, imaginaire.
Et puis surtout ces décors, familiers: des horloges dégoulinantes, des paysages désertiques bordés de montagnes noires, des personnages bizarroïdes… Pas de doute, c’est bien l’univers du peintre Salvador Dalí que l’on voit ainsi animé !
Ce magnifique court-métrage baptisé « Destino » est un trésor bien caché: réalisé par les studios Disney à partir d’une collaboration avortée avec le peintre surréaliste, en 1946, il a vu le jour en 2003.
Petit retour en arrière pour mieux comprendre.

Nous sommes à la fin des années 30.
Salvador Dalí, alors membre du groupe des surréalistes d’André Breton, est exclu du mouvement après plusieurs provocations: prises de position pro-fascistes, admiration déclarée pour Hitler.
Le peintre part s’exiler au Etats-Unis. Lors d’un dîner mondain organisé par la Warner au cours de l’année 1945, Walt Disney, dont il a fait la connaissance quelques années plus tôt, lui fait part d’un projet sur lequel il travaille à l’époque : un court-métrage d’animation qu’il veut intituler "Destino", le destin tragique de Chronos, dieu grec du temps, désespérément amoureux d’une mortelle, le tout sur fond d’une ballade mexicaine. Bingo, il n’en faut pas plus pour séduire Dalí !

Dalí produit des dizaines et des dizaines de croquis, d’esquisses… qui malheureusement, ne seront jamais utilisés.
Pendant huit mois, chaque matin, le peintre pointe ses moustaches dès 8h30 dans les studios Disney et travaille d’arrache-pied jusqu’au soir en compagnie de John Hench, dessinateur et concepteur chez Disney. Ensemble, ils planchent sur le story-board, Dalí produisant des dizaines et des dizaines de croquis, d’esquisses… qui malheureusement, ne seront jamais utilisés.
Les difficultés économiques de l’après-guerre ont fragilisé la compagnie Disney : le projet est finalement abandonné en cours de route.

De cette collaboration resteront toutefois 18 secondes d’animation que Hench montera pour tenter de convaincre Disney, dans un ultime recours, du bien-fondé du projet. Et qui ont fini par croupir durant des décennies dans les archives de la compagnie.
Jusqu’à ce qu’en 1999, le neveu de Walt Disney exhume le projet et décide de lui donner, quarante ans plus tard, un aboutissement.
Sur la base de la fameuse séquence de 18 secondes (celle des tortues, à 5’20), des story-boards laissés en friche par Dalí et de cahiers personnels ainsi qu'avec l’aide de John Hench lui-même, une équipe de 25 experts en animation dirigé par le réalisateur français Dominique Monféry s’est attelé à redonner vie, enfin, à Destino.

Achevé en 2003 et projeté en avant-première lors du festival d’animation d’Annecy, puis dans plusieurs festivals à l’étranger et lors d’expositions consacrées à Dalí, le court-métrage, qui dure environ 7 minutes, n’a toutefois pas connu de sortie commerciale digne de ce nom. Et donc très peu d’échos, même si certains en ont parlé, ici et là.
"Destino" est apparu en bonus d’éditions collector ("Calendar Girls" (!) et "Les Triplettes de Belleville", ou encore le Blu-Ray de "Fantasia 2000"), mais à part un rare DVD espagnol comprenant également "Dali & Disney: A Date with Destino", malheureusement il n'y a rien qui ne lui soit officiellement consacré.

En savoir plus:
https://www.chroniquedisney.fr/cartoon-09-special/2003-destino.htm

Walt Disney (20h30 le samedi - 12.12.20):
https://www.youtube.com/watch?v=OxUBX5wtDCM (VF - 22 mn)
(Reportage sur 'Destino' à partir de 10'34")

Titres alternatifs : Salvador Dalí, Destino
Scénario : Salvador Dalí , John Hench
Musique : Joel McNeely
Durée : 7 mn
Appartient à la série :
Sortie France : 02 Juin 2003
Budget : 1 500 000 $

Comment voir le film ?

Critiques Spectateurs

Il n'y a pas de critiques spectateurs pour l'instant.
N'hésitez pas à ajouter la votre !

Recherches de film

Vous recherchez un film ? N'hésitez pas à l'indiquer sur le forum. Et n'hésitez pas à aider les autres internautes !