Le Retour du Docteur X
Votre note : Aucun(e)
0
Aucun vote pour le moment
The Return of Doctor X
Réalisateur : Vincent Sherman

Synopsis

Le journaliste Walter Garrett enquête sur une situation incompréhensible:
Il a retrouvé l'actrice Angela Merrova assassinée chez elle, avant qu'elle ne réapparaisse bien vivante devant la police !

Il est alors renvoyé de son journal.
Mais Walter Garrett n'a pas dit son dernier mot:
Avec l’aide précieuse de son ami le docteur Michael Rhodes, il tente de relever les indices qui expliqueront cette résurrection impossible.

Bientôt, les deux hommes en déduisent que le brillant et renommé docteur Francis Flegg a quelque chose à cacher.
Le savant travaille en effet sur la composition sanguine, tentant de recréer un sang artificiel, avec l’aide d’un autre mystérieux médecin, le docteur Marshall Quesne, qui cache un terrifiant secret...

Voir le filmAcheter ce film sur PriceministerAcheter ce film sur Amazon

De la même thématique

Docteur X

Anecdotes

Noir et blanc

Le compositeur Bernhard Kaun n'est pas crédité au générique.

Depuis la sortie couronnée de succès du film "Le fils de Frankenstein" (Son of Frankenstein) au tout début de l’année 1939, les majors hollywoodiennes se sont emparées du phénomène afin de bénéficier de ce réel regain d’intérêt du public pour le cinéma fantastique.
Le rythme de production est encore partiellement timide mais annonce d’ores et déjà une année 1940 quantitativement plus dense, une tendance qui va manifestement se vérifier par la suite.
La Warner ne semble pas très intéressée par ce genre, mais n’était-ce pas déjà le cas durant la décennie précédente où, parallèlement aux autres firmes profitant généreusement de la mode, elle n’avait produit que des essais, certes très réussis, mais à une cadence sporadique ?

Paresseusement, plus par opportunisme financier que par intérêt artistique, la puissante Warner propose donc cette sympathique série B, surfant sur les succès du genre qu’elle obtint plusieurs années plus tôt.
Paresseux, parce que le scénario tente de rebâtir une intrigue originale autour d’un personnage (le docteur Xavier) déjà utilisé dans un autre film, mais sans disposer de lui avec efficacité.
Opportuniste, parce que ce personnage surajouté au récit n’a strictement aucun rapport avec celui que l’on connaissait dans le film de Michael Curtiz, et que son utilisation ne donne ici lieu qu’à des situations factices et banales.
En deux mots, la Warner vend son film sur un titre à moitié mensonger, espérant rentrer dans ses frais grâce à l’aura dont dispose encore le film de 1932. Car mis à part le nom de Xavier, rien ne relie "Doctor X" à ce soi-disant retour.

C’est le seul film de science-fiction ou d’horreur de Humphrey Bogart. Il n'était pas encore la star mythique qu'il deviendra par la suite.
Il n’a jamais aimé parler de cette fausse suite à "Doctor X", ou d’un autre film de cette période, "Swing Your Lady" (1938), qu’il pensait être parmi les pires de sa carrière.
Si son maquillage rappelle ceux qu'on avait déjà vus sur Boris Karloff, c'est peut-être parce que le rôle était initialement prévu pour l'acteur mythique de Frankenstein, quelques années auparavant lorsqu'il était sous contrat avec la Warner.

Humphrey Bogart est un acteur américain né le 25 décembre 1899 à New York et mort le 14 janvier 1957 à Los Angeles.
Surnommé « Bogey » ou « Bogie » par son public, il demeure encore aujourd’hui l'un des mythes les plus incontestables de l’histoire du cinéma.
En 1952, il remporte l’Oscar du meilleur acteur pour son rôle dans "L'Odyssée de l'African Queen" aka "La Reine Africaine" (The African Queen - 1951).
En 1999, il est classé par l’American Film Institute comme étant la plus grande vedette de cinéma masculine de tous les temps.
C'est son rôle de Samuel Spade dans "Le Faucon Maltais" (The Maltese Falcon - 1941) qui marquera pour lui un point décisif dans son ascension vers la notoriété.
Le film "Casablanca" (1942), dans lequel il interprète Rick Blaine, le rôle principal, est régulièrement cité parmi les cinq meilleurs films de l'histoire du cinéma américain.
L'image d'Humphrey Bogart est liée à son allure, étroitement sanglé dans son imperméable, ses orbites sombres creusant, sous le feutre mou du détective privé, son visage plus ou moins plissé, son rictus de dérision perpétuelle et son geste machinal pour se tirer le lobe de l'oreille. Son jeu était toujours naturel.
L'acteur est notamment connu pour sa liaison et son mariage avec l'actrice Lauren Bacall, avec laquelle il a tourné plusieurs films notamment "Le Port de l'Angoisse" (To Have and Have Not - 1944) et "Le Grand Sommeil" (The Big Sleep - 1946).
Humphrey Bogart tombe malade au milieu des années 1950. Atteint d’un cancer de l’œsophage, il refuse de consulter un médecin avant janvier 1956, mais il est déjà trop tard.
Il meurt le 14 janvier 1957 à Hollywood. Ses funérailles ont lieu à la All Saints Episcopal Church. Il est enterré au Forest Lawn Memorial Park, à Glendale.
Sur sa tombe est écrite une allusion à une phrase célèbre de son premier film avec Lauren Bacall dans laquelle celle-ci disait :
« Vous savez siffler, n'est-ce pas, Steve ? Si vous voulez quelque chose, sifflez simplement (If you want anything, just whistle) ».
Son ami John Huston prononça son éloge funèbre en ces termes :
« Il avait reçu le plus beau de tous les dons, le talent. Le monde entier l'a reconnu, la vie lui a donné tout ce dont il rêvait et même plus. Nous ne devons pas être désolés pour lui mais plutôt pour nous qui l'avons perdu. Il est irremplaçable. Il n'y aura jamais personne comme lui. ».

Scénario : Lee Katz , William J. Makin
Musique : Bernhard Kaun
Pays : États-Unis
Durée : 62 mn
Appartient à la série :
Sortie France : 25 Mai 1945

Comment voir le film ?

Critiques Spectateurs

Il n'y a pas de critiques spectateurs pour l'instant.
N'hésitez pas à ajouter la votre !

Recherches de film

Vous recherchez un film ? N'hésitez pas à l'indiquer sur le forum. Et n'hésitez pas à aider les autres internautes !