Les Brigades du Tigre (Victor Vicas - 1974)

Les  Brigades du Tigre
Les Brigades du Tigre
Réalisateur : Victor Vicas
Votre note : Aucun(e)
8
Moyenne : 8 (1 vote)

Synopsis

Au début du XXème siècle est créée une brigade de police motorisée dirigée par le commissaire divisionnaire Faivre. Inspirée par Georges Clemenceau, surnommé « le Tigre », elle prend le nom de Brigades du Tigre.

Il s'agit de lutter à armes égales contre les malfaiteurs en utilisant les techniques les plus novatrices. Alors qu'il en a assez de voir les bandits s'échapper à cause du manque de moyens, le policier Valentin y est affecté.
Assisté de Terrasson et de Pujol, le jeune policier enquête sur de sombres affaires qui mettent en danger la République...

Musique : Claude Bolling
Pays : France
Durée : 36 X 52 mn
Appartient à la série :
Les Brigades du Tigre

Anecdotes

"Les Brigades du Tigre" est une série télévisée française de 6 saisons de 6 épisodes chacune, pour 36 épisodes au total, diffusée du 21 décembre 1974 au 11 novembre 1983 sur la deuxième chaîne de l'ORTF puis sur Antenne 2.

Les trois héros que l'on retrouve tout au long des épisodes (Valentin, Pujol et Terrasson) ne correspondent pas à des policiers ayant réellement existé. Ils vivent des aventures toutes plus extraordinaires les unes que les autres, mais souvent en lien avec le contexte historique, voire scientifique (Entente cordiale, premières découvertes sur l'atome, etc.).

L’originalité des scénarios repose sur une trame historique précise, Claude Desailly s’étant inspiré, pour chaque épisode, des affaires et du contexte politique et social troublé du début du XXe siècle. C’est le génie d’avoir laissé croire au téléspectateur que toutes les histoires des Brigades du Tigre avaient réellement existé...

Le préfet de police Célestin Hennion (1862-1915) a modernisé la police française au début du XXe siècle, avec le soutien de Georges Clemenceau dit « le Tigre ». Il est le créateur des fameuses « Brigades du Tigre », ancêtres de la police judiciaire moderne.

"Les Brigades du Tigre" sont le titre de la série (invention de Claude Desailly) et cette expression n'a jamais désigné, à l'époque, la police fondée par Georges Clemenceau. Cette dernière était appelée les « brigades mobiles ».

Claude Desailly désirait créer une série qui soit l'équivalent des « Incorruptibles », feuilleton à succès aux États-Unis diffusé à la fin des années 50 puis, en France, au milieu des années 60. Il a cédé les droits d'exploitation au cinéma dont l'acteur vedette est Clovis Cornillac. Il n'a pas cherché à cautionner cette production après les diverses orientations scénaristiques qui ont été prises et qui se sont éloignées de son projet initial.

La série a été portée au grand écran sous le même titre, "Les Brigades du Tigre", en 2006, par Jérôme Cornuau (Clovis Cornillac y est le commissaire Valentin, Edouard Baer l'inspecteur Pujol, Olivier Gourmet l'inspecteur Terrasson, et Gérard Jugnot le patron, le commissaire Faivre).

Victor Vicas a assuré la réalisation des 36 épisodes des 6 saisons, soit la totalité de la série.
Les 4 premières saisons ont été réalisées et diffusées entre le 21 Décembre 1974 et le 26 Mai 1978.

LES NOUVELLES BRIGADES DU TIGRE :
Les téléspectateurs durent attendre 4 ans avant de voir la suite de la série, reprenant sous le titre "Les Nouvelles Brigades du Tigre" le 1er Janvier 1982.
Les seuls changements apportés à la série depuis sa création furent introduits à ce moment:
Le générique est modifié, un acteur est remplacé (François Maistre), un co-scénariste est imposé à Desailly (sur l'insistance de Claude Barma, responsable de l'unité fiction d'Antenne 2 à l'époque, Claude Desailly se vit adjoindre Loup Durand. Les deux hommes co-signèrent trois épisodes, "Le Temps des Garçonnes", "Le Réseau Brutus" et "Le Complot", avant de mettre un terme, d'un commun accord, à une collaboration qui n'eut aucune influence sur l'écriture de la série).
La 6e saison est sous-titrée "Les Années Folles" et prend la suite de la cinquième.

Pour la 5e saison, François Maistre (Commissaire Principal Claude Faivre) est remplacé par Pinkas Braun (Commissaire Principal Gabrielli), un acteur allemand.
Pour remplacer Faivre, Desailly invente un personnage en contrepoids, gros, décontracté, avec un regard de chat et une théière dans son bureau. Mais après l'explosant Faivre, Gabrielli fait triste mine, il est plus fade. Les rapports chef-subordonnés sont alors devenus plus officiels, plus impersonnels.
Les acteurs et fans de la série ont toujours regretté François Maistre et son personnage de Faivre, un changement imposé par la chaîne pour "Les nouvelles Brigades du Tigre".

La présence de la chaîne allemande TV Munich 60 dans le montage financier de la série dès la 2e saison, eu comme principale conséquence l'engagement de plusieures actrices et acteurs allemands le temps d'un épisode.
Les producteurs de la série profitèrent d'une dispute entre Victor Vicas et François Maistre pour remplacer ce dernier par l'acteur allemand Pinkas Braun.
Les dirigeants de TV Munich 60 avaient en effet exigé qu'un acteur allemand tienne un rôle récurrent dans la série. Malgré le désistement de la chaîne allemande avant même le tournage de la 5e saison, un contrat avait été signé avec Pinkas Braun, qui se vit confier le rôle du commissaire Gabrielli, remplaçant du commissaire divisionnaire Faivre, et supérieur direct de Valentin.

Une septième saison a été écrite sur le début des années 1930, mais ne fut jamais tournée par suite d'un changement de direction au sein de la chaîne publique Antenne 2 (France 2). Cela devait être la dernière car Claude Desailly ne voulait pas entraîner ses héros jusqu'à la guerre.

Jean-Claude Bouillon (Valentin) explique:
"On tournait 6 épisodes et, à chaque fois, on se disait "Au revoir" et quand la chaîne voudra bien faire la suite ils nous rappelleront... On tournait une fois par an et, pour la première fois, alors que l'on tournait encore, on apprit que les résumés de dix pages des scénarios de Claude (Desailly, le scénariste) avaient été acceptés le matin même. On pensait donc se revoir prochainement. Or, ce jour là, la chaîne a changé de direction et ils ont dit qu'ils ne voulaient plus de la série qu'ils considéraient comme de "l'ancienne" télévision. (...) A l'époque, on faisait ce qu'on voulait, cela plaisait ou cela ne plaisait pas mais on n'avait pas besoin de l'audimat, même si on en a toujours eu, car il n' y avait que 3 chaînes. C'est donc à cause d'un changement de direction que la série a été arrêtée!".

Après l'arrêt de la série, celle-ci fut rediffusée à plusieures reprises, et fut vendue à une vingtaine de pays, y compris aux plus inattendus comme le Japon.
Jean-Claude Bouillon se souvient d'une anecdote à ce sujet:
"Lors d'un dîner, Guy Suzuki qui était chef-opérateur lors de la sixième saison, nous a présenté un épisode traduit en japonais qu'il avait ramené du Japon: en visionnant l'épisode, nous ne sommes parvenus à retrouver ni le texte, ni même les noms et nous avons été pris de fous rires!".

Commentaires

Générique 1974-78

Blood and Bone Trailer

Dans la même série

Sur Horreur.net