Les Chiens (1979)

Les Chiens
Votre note : Aucun(e)
8
Moyenne : 8 (1 vote)
Les Chiens
Réalisateur : Alain Jessua

Synopsis

Dans une ville nouvelle austère, on dénombre de nombreux cas de morsures canines.
Le jeune docteur Henri Ferret, fraîchement arrivé, se trouve aux premières loges pour constater les dégâts, car très vite, il reçoit la visite de nombreux blessés.

Dans un besoin grandissant de se sentir en sécurité, les habitants se dotent de chiens de garde à tour de bras.
Et pour en rester maîtres, ils suivent les cours de dressage de Morel, le charismatique propriétaire du chenil dans lequel ils viennent se fournir, et dont l’influence sur la population va en s’intensifiant.

A tel point que le maire tente de lutter contre la recrudescence des chiens en ville.
Dans sa lutte, il peut compter sur le soutien de quelques notables, dont le docteur Ferret.

Mais après le mort du maire, attaqué par un chien, le docteur se retrouve de plus en plus seul…

Voir le filmAcheter ce film sur PriceministerAcheter ce film sur Amazon
Les Chiens Les Chiens Les Chiens Les Chiens Les Chiens Les Chiens Les Chiens Les Chiens Les Chiens Les Chiens Les Chiens Les Chiens Les Chiens

Anecdotes

Drame / Thriller

Le film a été tourné entre août et septembre 1978, à Jouy-le-Moutier (plateau de l'Hautil).

"Les Chiens" sort sur les écrans le 7 mars 1979, dans un contexte où plusieurs faits divers autour de l'autodéfense ont alimenté la chronique, un journaliste de "La Croix" dénonçant au sujet du film un manichéisme à la mode.

Le co-scénariste du film André Ruellan sortira une novellisation de l'histoire, appelée également "Le Chiens".
Quelques éléments supplémentaires y sont ajoutés par rapport au film.

Le film d'Alain Jessua pose les problèmes du racisme anti-immigrés, mais aussi anti-jeunes, et la tentation du fascisme.
Il créé ici une fable moderne et fait jouer jusqu'au bout ce phénomène de l'autodéfense, observé au départ dans le quotidien le plus banal, pour le faire fonctionner jusqu'à l'abstraction, voire le fantastique.
La ville de Marne-la-Vallée est d'ailleurs représentée, au début du film, comme un mirage: une série de plans fixes montre quelques blocs blancs dans un arrière-plan un peu flou, derrière un lac et un rideau d'arbres, depuis une large route.
La musique, des percussions au rythme discontinu, renforce un sentiment d'étrangeté.
Le générique est monté de telle manière qu'il présente une vision fragmentée de l'espace.

Si L"es Chiens" peut paraître aujourd'hui un peu daté et excessif, il est néanmoins caractéristique du cinéma de la fin des années 1970.
Dans la lignée de nombreux cinéastes, Alain Jessua y dénonce les travers de la banlieue et des villes nouvelles.

Le réalisateur aurait pu faire sienne cette citation de Fabrice Luchini, issue d'un autre film tourné à Marne-la-Vallée, "Les Nuits de la Pleine Lune": « Les villes nouvelles, j'y crois pas. »
En effet, le réalisateur nous montre une ville sans animation, déserte la nuit, dans laquelle les habitants s'ennuient.
Surtout, celle-ci n'a pas de centre, comme l'indiquent les déplacements incessants de Victor Lanoux, reliant des lieux divers, donnant une vision d'un urbanisme anarchique.
Les routes sont larges mais vides, mettant en valeur une promiscuité et un isolement sur soi.

Ce polar psychologique vaut par l'interprétation des acteurs, Gérard Depardieu en tête, qui, dans la lignée des rôles de voyous qu'il a interprétés dans "Les Valseuses" ou "Loulou", joue ici un propriétaire de chenil trouble et ambigu.
Il dresse tout autant les chiens que leurs maîtres à devenir racistes et méchants.

Toutes les scènes se déroulant au chenil ont été réalisées pendant une semaine, à Jouy-le-Moutier, sur le plateau de l'Hautil, entre le lundi 4 et le vendredi 8 septembre 1978.
Les rares témoins purent apercevoir à cette occasion, Depardieu, bien sûr, mais aussi Nicole Calfan et Victor Lanoux.
L'équipe opta pour ce lieu appartenant à M. Lenoble car le scénario impliquait de trouver un site suffisamment isolé, à l'écart de toute urbanisation.
Et M. Lenoble fut également embauché par la production pour encadrer Gérard Depardieu et lui prodiguer quelques conseils pour être crédible comme dresseur.

Titres alternatifs : The Dogs
Pays : France
Durée : 100 mn
Sortie France : 07 Mars 1979
8
 

Comment voir le film ?

Critiques Spectateurs

  • Attaque !

    Un film qui cherche à dénoncer une société qui ne sait trouver que de fausses bonnes solutions (comme souvent !). Et il y parvient plutôt bien, en sachant donnant un caractère nuancé à ses personnages principaux, dans une situation qui l'est moins. Ici, ce sont des chiens pour répondre à la...Lire la suite

Recherches de film

Vous recherchez un film ? N'hésitez pas à l'indiquer sur le forum. Et n'hésitez pas à aider les autres internautes !