Outland... Loin de la Terre (Peter Hyams - 1981)

Outland... Loin de la Terre
Outland
Réalisateur : Peter Hyams
Votre note : Aucun(e)
8.22222
Moyenne : 8.2 (9 votes)

Synopsis

Un policier, William T.O'Neil, accepte le poste de sherif d'une station de forage minier installee sur l'un des quatre satellites de Jupiter. Une serie d'incidents se produisent et les ouvriers ont un comportement tres agressif. Le sherif s'apercoit alors qu'on les dope pour obtenir un rendement meilleur. Seulement la drogue utilisee est tres dangeureuse...

Scénario : Peter Hyams
Pays : États-Unis
Durée : 110 min.
Sortie DVD Français :

Critiques Spectateurs

Un polar de science-fiction sans fioritures et d'une efficacité redoutable. A l'image de Sean Connery qui sans etre inoubliable, incarne avec conviction un flic intégre jusqu'au bout des ongles,seul contre tous ou presque. Abandonné par sa femme (c'est beau l'amour) et son fils,dès son arrivée dans...Lire la suite

Ce film de Science-Fiction du début des années 80 a conservé une grande part de son efficacité jusqu'à aujourd'hui, notamment grâce à la présence du charismatique Sean Connery dans le rôle de ce shériff de l'espace. La réalisation du film est également excellente pour un film sorti à cette époque,...Lire la suite

Dans un cadre futuriste (exploitation minière dans un outland spatial), Sean Connery mène une enquête policière. Il retrouve ici le côté western dans un univers froid et dur. Il est seul contre tous pour trouver la vérité. Bien sympa ce film, avec des acteurs impliqués, et quelques scènes d'action...Lire la suite

Amateur de science-fiction, de cyberpunk et d'oeuvre respectant la tradition du SFX comme à la maison (qui fit les beaux jours du cinéma fantastique jusqu'à la renaissance des dinosaures et leur perfection impressionante mais dérangeante et sans aucune originalité :p), Outland est le film qu'il...Lire la suite

Autant le côté remake évident du "Train sifflera trois fois" de Zinneman est savoureux, autant le petit côté plagiat d'Alien dont je crois que personne ne parle ici (dans l'esthétique, le rythme, la musique de Goldsmith qui revisite son propre travail pour le film de Ridley Scott...) est...Lire la suite