The Poughkeepsie Tapes (John Erick Dowdle - 2007)

The Poughkeepsie Tapes
The Poughkeepsie Tapes
Réalisateur : John Erick Dowdle
Votre note : Aucun(e)
8
Moyenne : 8 (7 votes)

Synopsis

Des centaines de cassettes vidéo montrant des actes de tortures, des démembrements, ainsi que des meurtres, sont retrouvées dans une maison abandonnée. Elles révèlent alors au grand jour la décennie de terreur qu’a su imposer un serial killer...

Musique : Keefus Ciancia
Pays : États-Unis
Durée : 86 min

Critiques Spectateurs

- Véritable petit ovni d'une rare intensité, The poughkeepsie Tapes représente parfaitement le genre de film qui fait peur à la grande Hollywood. En effet, son côté subversif et immoral a fait de ce film une œuvre boudée par la critique, ignorée par le grand public et difficilement trouvable...Lire la suite

"The Poughkeepsie Tapes" nous présente un serial killer particulièrement sadique et cruel à travers ses forfaits qu'il a lui même filmé et divers interviews (flics, victimes...). Peu original, mais déstabilisant, à la limite même du soutenable, le métrage ravira les amateurs de sensations fortes...Lire la suite

Oui vraiment horrible d'avoir affaire au seul tueur psychopathe pas capable de faire les poches de ses victimes pour s'acheter un camescope décent, parce que la qualité d'image du sien fait clairement pitié ! The Poughkeepsie Tapes nous fait suivre les exaltations d'un gars que sa maman a dû bercer...Lire la suite

Lorsque des centaines de cassettes vidéos montrant des meurtres, démembrements, tortures et autres joyeusetés, sont retrouvés dans une maison abandonnée au jardin garni de corps putréfiés, la police découvre l'existence d'un tueur en série inédit... A la manière d'un Projet Blair Witch, le film...Lire la suite

Dans la petite ville de Poughkeepsie, les autorités découvrent dans une maison des centaines de cassettes vidéo retraçant le parcours macabre d’un tueur en série qui a agi pendant des années à l’insu de tous. Avant de réaliser l'opportuniste et misérable Quarantine, John Erick Dowdle s’était déjà...Lire la suite