Violent Shit (Andreas Schnaas - 1987)

Violent Shit
Violent Shit
Réalisateur : Andreas Schnaas
Votre note : Aucun(e)
4.8
Moyenne : 4.8 (5 votes)
Violent Shit 2
Violent Shit 3
Nikos the impaler
Violent Shit 4.0 : Karl the Butcher Vs. Axe

Synopsis

Un serial killer cannibale complètement dément échappe à la police et s'adonne aux meurtres avec une violence malsaine...

Anecdotes

Andreas Schnaas est un véritable touche-à-tout puisqu'il s'occupe sur son film de la mise en scène, du scénario, des effets-spéciaux et de la production...

Scénario : Andreas Schnaas
Musique : Micky Engels
Durée : 75 min.
Appartient à la série :
Violent Shit
Budget : 2000 $

DVD & Blu-Ray

Critiques Spectateurs

Premier film du réalisateur allemand Andreas Schnaas. Un réalisateur réputé pour ses film gore underground au même titre que son confrère Olaf Ittenbach. Deux réalisateurs similaires ayant commencés en cinéma presque en même temps et à concocter eux même leurs effets spéciaux. Sauf que je trouve...Lire la suite

Film à très petit budget, Schnass décide donc de ne pas concurrencer ses modèles (comme Halloween dont la trame initial de ce film ressemble) pour se limiter à un principe simple : le film décrit le parcours de notre ami le boucher-tueur, mais dans ce film pas de mise en bouche inutile : on assiste...Lire la suite

Vendu comme un gore violent, voila un film amateur filmé avec les pieds (contrejour avec le soleil !), sans interet, moche voire avec des idéologies tendancieuses. Fuyez toutes ces daubes z au plus vite qui se servent des amteurs d'horreur comme des abrutis de base pret à acheter n'importe quoi.Lire la suite

Violent Shit, c'est une merde violente, non? Un peu comme une diahrée? Non, c'est la tourista mag 3! Et bien ce film est comme ça, voilà, ni plus, ni moins! Je ne sais plus quel est l'ignoble connard qui avait essayé de me le faire voir un jour,, mais je crois l'avoir étranglé et enterré maintenant!Lire la suite

Premier long-métrage d'Andreas Schnaas, un maître du cinéma gore underground allemand se disputant la couronne du genre avec Olaf Ittenbach, Violent Shit illustre les sanglants exploits d'un serial killer aussi simplet que particulièrement violent, qui s'en va transformer en chair à saucisse toute...Lire la suite