La Meute

5.4/10
La Meute

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Nandrolone Nandrolone
Serial Killer - 735 critiques
publié le 17/02/2017 - 06:43
6
 

Dommage..

J'ai le cul entre deux chaises avec ce film, la première partie est bonne, l'ambiance poisseuse et malsaine à la "Calvaire" est très bien foutue, les acteurs et actrices joues parfaitement leurs rôles de plouques bas du front, que rêver de mieux que d'avoir Philippe Nahon et Yolande Moreau dans un film de ce genre.. Et Emilie Dequenne s'en sort très bien également.

à partir de la quarantième minutes, le film qui jusque là frôlait à mon goût le zéro défaut, prend une tournure surnaturelle totalement inattendue mais surtout, pas du tout voulue, à partir de cet instant je n'y ai plus cru une seule seconde, le film part en roue libre, le comportement des personnages devient incohérent, et que viennent foutre les créatures "mi Voldemort mi Pumba" dans l'histoire ? Suis-je passé à coté de quelque chose ? Possible..

Tout n'est pas mauvais, la photographie est magnifique, les effets spéciaux sont réussis mais c'est un grand sentiment de gâchis qui prédomine à la fin du visionnage, on passe clairement à coté de quelque chose, le réalisateur devrait reprendre son film à partir de la quarantième et ne pas péter plus haut que son cul.

à noter les nombreuses références au fil du film; Massacre à la Tronçonneuse, Saw, Hostel, Mad Max, Halloween, la nuit des morts vivants et d'autres peut être..

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de VonRolling VonRolling
America's Most Wanted - 369 critiques
publié le 17/09/2012 - 18:44
6
 

Tentative française

La meute n'est pas original. C'est une resucée de bon moments de prédécesseurs américains. On hésite à se plonger dans plusieurs genres... horreur ? drame ? comédie ? En tout cas c'est bizarre.

C'est un cocktail où se croisent des monstres vampiromorts-vivants, des loubards sodomites, de bons acteurs, et un peu de Deschiens...

Côté rythme, La meute est comme un court-métrage qu'on aurait étiré. C'est un peu long, mais un peu court sur la fin. Et on a l'impression de ne pas tout comprendre...

Dans l'esprit du verre à moitié vide / à moitié plein, je mets 5.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Aragami Aragami
Copycat Killer - 39 critiques
publié le 18/12/2011 - 13:06
4
 

Mouais

Les films de genre français, c'est comme une boite de chocolat, on sait pas sur quoi on va tomber. moi je le classerai dans les nanars, les créatures m'ont bien fais rire, c'est déja ça.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Alol7 Alol7
America's Most Wanted - 505 critiques
publié le 27/08/2011 - 15:31
4
 

Une petite meute

La meute est un film moyen et ennuyeux malgré des images appliquées. Le rythme du film est très lent, au point que le spectateur s’ennuie et se demande s’il va réussir à voir la meute avant la fin du film. Finalement, il y a de quoi être déçu lorsque l’on regarde la meute. Certes, les créatures sont bien faites mais elles sont peu nombreuses. Et puis, elles ne font pas grand-chose durant le film (heureusement qu’à la fin, elles sont un peu plus intéressantes). Le film donne une impression d’ennui aussi car il tourne un peu en rond (quand on regarde la fin, on se dit que cela aurait pu se finir beaucoup plus tôt sur une scène équivalente). Pourtant, visuellement, le film m’a bien plu avec ses images sales et glauques. Le film offre quelques fois des scènes assez gores. J’ai beaucoup aimé l’ambiance et l’atmosphère du film lorsque l’on découvre la meute pour la première fois (avec le vent qui souffle doucement dans le noir et le silence). J’ai trouvé les personnages réussis ressemblant à ceux des films d’horreur américains : froids et un peu crados. Donc finalement, la meute est un film qui a bien été travaillé mais le rythme et le scénario du film ne m’ont pas emballé plus que ça.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Punisher84 Punisher84
I am Legend - 1390 critiques
publié le 08/07/2011 - 22:37
4
 

Terrils(ble) !

Non franchement La Meute est un mauvais film. Mais qui possède des qualités non négligeables ! Commençons par elles. Les acteurs, surtout Yolande Moreau, sont convaincants. Des bouseux motards tapettes en passant par le vieux flic trop curieux, tout les poncifs (ou presque) du genre y passent. Des clichés venant d’autres chefs d’œuvres cultes bien connus qui sont ici bien agencés. Le tout dans le décor inhabituel des terrils. Pour une fois que ce n’est pas une plaine campagne ou une maison abandonnée dans les bois, pourquoi se plaindre d’un tel changement ? Avec tous ces ingrédients réunis, la Belgique et la France (surtout la France) avaient de quoi réussir un beau pari. Un pari raté pour la raison qui est quasiment toujours la même : l’originalité. Le long-métrage est correctement emballé et l’ensemble du film n’a pas à se plaindre. Mais cette manie de copier les autres sans jamais y apporter un tant soit peu de nouveauté, c’est très énervant. Je ne vois pas d’autres mots tant les créatures m’ont fait penser à celles du Descent de Neil Marshall. Dans ce dernier, il y avait pleins de jolies femmes dans la merde mais avec un fil conducteur derrière. Ce que n’a pas La Meute. Le film est certes beau à regarder mais à cause de ça, il devient long avec un poul d’octagénaire. Je ne parle même du scénario vraiment lèche-cul de Franck Richard. Que l’histoire soit mille fois vues, il n’y a pas de problème. Pour moi en tout cas. Mais si en plus elle empreinte d’énormes ellipses qui ne riment à rien et nous amènes sur des terrains vaniteux et opportunistes, la coupe est plaine. Cette explosion de joie a son apogée dans la dernière moitié et termine le film sur un somptueux plan gore et puis plus rien. Une grande déception de plus accentuée dans les bas fonds par un manque quasi total de personnalité.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Manelmanel Manelmanel
Copycat Killer - 26 critiques
publié le 19/04/2011 - 17:15
4
 

Mon avis

Une jeune femme au regard mélancolique désirant échapper à la médiocrité de son quotidien va se retrouver prisonnière d'une vieille folle sanguinaire et de son fils taciturne, deux tarés faisant pousser des golems dans les terrils du grand Nord abandonné. Film hyper long, 1h20, quand même. Film sans queue ni tête. Oui, je n'ai rien compris, presque. Film avec des motards vulgaires et bisexuels, un Biolay bouffi, un Nahon égal à lui-même, c'est-à-dire drôle. C'est à peu près tout. Un film genre Calvaire de Du Welz.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Bliss91
America's Most Wanted - 545 critiques
publié le 18/04/2011 - 12:12
2
 

La Bouze !

Passez votre chemin, vous serez décu ! Vous les Fans de bon vieux fils d'horreurs, amateurs de Survival vous serez à la fois deçu et enervé de voir autant de talent gaché. L'histoire est guignolesque on s'attend à l'auberge Rouge au depart et ca finit en cavalier du diable avec des ceremonies satasnistes et des sacrifices demoniaques. La transition est tout simplement ratée de bout en bout. L'interpretation ne vaut que pour les pépés du film (Nahon-Moreau). Biolay-Dequenne ne vaut strictement pas le détour, Biolay faut qu'il arrete ca lui va pas le cinéma et ce film le prouve par A+B. Quelques effets speciaux qui font que voilà on sait que le realisateur sait faire mais à trop en faire il nous prend pour des quiches. l'histoire ne tient pas debout, on a l'impression constamment que le realisateur lui-meme ne sait pas ou il se dirige....il roule à l'aveugle et c'est bien dommage. c'est juste un patchwork de petites scenettes de film de genre. y a un vrai manque de rigueur, purée ca me fait encore mal d'avoir perdu mon temps avec ce film alors que j'avais lu de bonnes critiques sur ce site ! Dommage la prochaine fois j'attendrais mes chroniqueurs preferées (dante 1984 et Dorian Grey) avant de me lancer à corps perdu dans le visionnage d'un film francais !

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Seifer
America's Most Wanted - 642 critiques
publié le 03/04/2011 - 09:37
8
 

Mon avis

Un bon film francais, ça reste sympa, bien fait, un peu sanglant. Un vrai délire et une fin qui finit mal, des acteurs en forme, et tout prend son charme. Un autre bon film d'horreur francais.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Davis
Graine de psychopathe - 95 critiques
publié le 31/03/2011 - 11:15
4
 

Mon avis

Passé une première demi-heure écoeurante de grossièreté et de vulgarité La meute tourne en rond dans une suite de scène vue et revu dans le cinéma de genre sans jamais proposer quelque chose de vraiment original... Reste quelques plans intéressants sur les dernières minutes à la The Fog de Carpenter, des créatures plutôt flippantes et une B-O carrément excellente, mais que l'on entend à peine 5min sur tout le film... Pour le reste j'en retiens pas grand-chose... Vite-vu, vite oublié...

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Dante_1984 Dante_1984
I am Legend - 1124 critiques
publié le 21/03/2011 - 10:23
6
 

La meute du pauvre

Charlotte arpente les routes de campagne indifféremment. Dans cette errance sans fin, elle rencontre Max. En chemin, il s’arrête dans un café retiré en rase campagne. Lorsqu’il se rend aux WC, Max disparaît. Charlotte se met en tête de le retrouver, mais la patronne la fait prisonnière. Première réalisation de Frank Richard, La meute tend à s’inscrire dans le registre d’une nouvelle vague des films de genre français. Après La horde ou Djinns, pour ne citer que les plus récents (et que j’ai également vu), on revient à un survival campagnard plus classique dans son approche du genre.

Ambitieux et prometteur, La meute l’est sans aucun doute. On remarquera le cadre mis en valeur comme il se doit pour esthétiser le massacre en devenir. Isolement, insalubrité, l’endroit respire la déchéance et un profond nihilisme. Cet aspect poisseux se veut renforcé par des personnages incongrus hauts en couleur et une atmosphère glauque qui ne cesse de s’appesantir sur ce microcosme de désolation où nulle loi morale ne parvient à s’implanter dans les mœurs coutumières. En dépit de ce travail graphique indéniable, Frank Richard sombrera bien trop vite dans les travers « so french » de certaines productions nombrilistes de l’hexagone.

En effet, une fois la première partie amorcée, le réalisateur se complaît dans des plans à l’utilité somme toute discutable. Qu’il s’agisse des gouttes de sang imbibant le sol terreux ou une succession de séquences inertes où l’on s’ennuie ferme, on a davantage l’impression de combler les blancs de l’histoire par des longueurs pédantes qui semble vouloir nous dire : « Regardez l’angle que j’ai trouvé pour cette scène. » Il en découle un côté « auteurisant » prétentieux où le cinéaste prend de haut son public, de peur qu’il ne remarque son talent de metteur en scène ou les idées qu’il a pu dénicher çà et là. À aucun moment, le spectateur n’est récompensé de sa patience. Ainsi, nous voguons de plans fixes en péripéties mollassonnes pour déboucher sur une conclusion simpliste qui manque de rigueur.

De fait, on se retrouve avec un film qui possède un potentiel certain, mais dont l’approche pédante de son réalisateur le mine par le fond. Comme si cela n’était pas suffisant, on notera également une constante indécision à donner le ton de l’histoire. Tantôt caricatural et comique pour ses protagonistes rocambolesques, tantôt sérieux et pessimiste en décrivant un quotidien aussi sombre qu’implacable, La meute se piège dans un étau qui le tiraille des deux côtés. Il en découle un résultat final improbable, maladroit et bancal. Autrement dit, une déception qui entache les bonnes intentions amorcées par d’autres prédécesseurs dans le même registre.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Pages