Dante's Inferno: An Animated Epic

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de AqME

De la traversée infernale pour Béatrice

AqME (America's Most Wanted - 604 critiques)
8
 
Le dessin animé d'horreur et je pense que l'on peut même étendre cela aux dessins animés pour adultes, sont extrêmement rares de nos jours et dans nos contrées. Pourtant il fut un temps où on pouvait trouver des choses assez intéressantes et inaccessibles aux enfants comme Tarzoon (on est loin du propos du film d'on je parle aujourd'hui, mais il s'agit quand même d'un dessin animé pour adulte, à moins que vous ne laissiez vos enfants regarder des bites en train de marcher), ou encore le feu et la glace. Depuis les succès des jeux de Survival Horror, Electronic Arts a décidé de sortir de sa besace à produits dérivés des dessins animés d'horreur dans l'espoir de voir leur cagnotte augmenter ostensiblement. On l'a vu avec Dead Space, le pari n'est pas gagné, alors qu'en est-il avec Dante's Inferno? Pur produit commercial et mercantile ou bonne surprise?

Le scénario est assez simple est ressemble sensiblement à ce que l'on peut faire en jeu vidéo. Ne cherchez pas une once de vérité ou un soupçon de vraisemblance puisque ici tout est action, gore et créatures diaboliques. En gros, un templier revient de Jérusalem pour retrouver sa bien aimée Béatrice à qui il s'est promis. Malheureusement, arrivé chez lui, il retrouve sa famille massacrée et Béatrice en train d'agonir. Elle meurt dans ses bras et son âme s'élève au-dessus de son corps. C'est alors que surgit Satan et capture l'âme de la belle. Dante va alors tout faire pour la sauver de ce monstre pathétique. Je ne sais pas si cela est bien fidèle au poème, car je ne l'ai point lu, et je ne peux pas dire non plus s'il est fidèle au jeu puisque je n'y ai pas encore joué. Néanmoins, ce n'est pas trop mal fichu et on prend un certain plaisir à regarder cet animé.

Ce qui m'a le plus dérangé dans ce film, c'est les différents styles graphiques. En effet, plutôt que de se contenter d'un seul dessinateur, le réalisateur a voulu travailler avec six dessinateurs différents et avec leur propre vision du héros et de son accompagnateur, Virgile (oui, oui le poète!). C'est assez déroutant car on passe d'un Dante maigre à un Dante massif et musculeux à un Dante chétif avec les cheveux longs, et ainsi de suite six fois différentes. Virgile aussi change de look et c'est vraiment bizarre et assez pénible. Néanmoins, on ne peut que saluer la maestria des différents dessinateurs car à chaque c'est réussi et on fini par s'habituer assez vite au nouveau design.

On peut aussi saluer le design tout particulier de l'enfer, et des neufs différents cercles. En effet, chaque cercle possède un mot et des monstres bien associé à ce nom. Petit récapitulatif des neufs cercles (Limbes, luxure, gourmandise, avarice, colère, hérésie, fraude, violence et trahison) avec à chaque fois un pan de l'histoire de Dante et de son passé dans les templiers et on peut voir tous les pêchés qu'il a commit. Les monstres sont bien effrayants comme les démones avec des tentacules sortant de leur vagin ou encore les bébés avec des lames à la place des bras. On peut dire que le film ose et va parfois assez loin, mais cela faisait bien longtemps que je n'avais pas vu cela et c'est très agréable.

Les effets gores sont légion et on en a pour notre argent. Décapitations, arrachage de membres, et autres joyeusetés sont de la partie, avec même parfois quelques ralentis pas piqué des vers. Il ne manque que le cul et le sexe... L'animation est assez propre malgré quelques passages rapide ou maladroit comme le cheval qui fait un saut périlleux en prenant appui sur un rocher. La peur ou les sursauts ne sont pas trop de mise car c'est plus le coté gore qui est mis en avant, donc les amateurs de frissons et d'ambiance seront surement un peu déçus. Mais on ne peut pas renier un certain talent dans la mise en image de l'enfer avec les cris des défunts, les passages sombres et la démence qui règne en ces lieux.

Au final, on peut dire que Dante's Inferno est une bonne surprise et qu'il se situe bien au-dessus de Dead Space Downfall de part son graphisme qui est plus léché, mais aussi par son histoire un peu plus poussé et surtout par une quête bien plus prenante que la survie dans Dead Space. Il demeure quand même quelques défauts inhérents à ce genre de production, à savoir des graphismes inégaux, une animation parfois hésitante et une succession de cercle parfois un peu trop rapide. On reste quand même sur un dessin animé très adulte et qui pourra ravir les fans du jeu ou encore les curieux en matière d'animation.

publié le 19/08/2011 - 11:35
Portrait de Nemo89

Welcome to the hell

Nemo89 (Copycat Killer - 59 critiques)
8
 
Anime pas mal (n'ayant pas joué au jeu, ni lu le livre, je ne sais pas si c'est fidèle à l'un ou à l'autre ) Le seul point négatif est le changement de style graphique (vraiment très poussé, il faut à chaque fois restituer qui est qui! Mais c'est aussi intéressant car on peut voir que le design peut être très diversifié L'ambiance est vraiment sympa et nous plonge littéralement dans cet enfer.
publié le 22/01/2011 - 12:45
Portrait de FesterCoffin

Pourquoi pas une mini série

FesterCoffin (America's Most Wanted - 344 critiques)
8
 
Plutôt pas mal du tout cet anime. C'est vraiment beau, sanglant... on se croirait dans un monde Barkerien par moment. Le changement de graphisme ne choque pas du tout c'est même sympa je trouves mais il est clair que c'est court, très court. Ca sent l'amputation dans certains passages. Pourquoi pas en faire une série en plusieurs épisodes, chacun réalisé par des graphistes différents ce qui permettrait de mieux approfondir chaque cercle ? Ca, ça le ferait.
publié le 09/08/2010 - 00:27
Portrait de Sardaukar

C’est beau, c’est rapide…

Sardaukar (America's Most Wanted - 318 critiques)
8
 
… est ça fait surtout penser à une démo.

Voilà qu’on nous décline un jeu vidéo en animé et qu’on a partagé la production en plusieurs studios. Ceci à pour effet, de ne pas forcement adhérer au style de certain et donc de forcement entacher un peu notre jugement global.

Mais parlons du film lui-même. Mon principale, reproche : « trop court, trop rapide » ! Certains cercles de l’enfer sont littéralement survolés et c’est très dommageable. Concernant la conformité du scénario avec celui du jeu, je ne peux me prononcer. Concernant le poème original, ça à juste rien à voir ou presque. Mais c’est pas grave, c’est divertissant quand même.

En revanche, le visuel et l’animation sont de grandes qualités! Pourvu que le style graphique ne vous rebute pas c’est tout.

Bref, un petit animé, qui ne semble pas offrir plus à l’intrigue du jeu vidéo dont il s’inspire. Mais un bon divertissement qui aurait mérité plus de profondeur, dommage.

publié le 22/05/2010 - 23:11

Derniers commentaires