Annabelle

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Daroun53

AnNAZEbelle

Daroun53 (Graine de psychopathe - 133 critiques)

Encore un film d'opportuniste que seul les américains savent faire. Quand j'ai vu la bande annonce il y a quelques mois j'en avais déjà conclus que ce serait un film classique avec tous les poussifs du genre....mais après la vision du film je doit avouer qu'il y a une chose que je n'avais pas repérer....C'EST D'UNE LENTEUR !!!!!! comme quoi tout n'était pas dans la bande annonce.

publié le 11/01/2015 - 11:58
Portrait de Banshee

Annabelle

Banshee (Newbie - 12 critiques)

Annabelle est un spin off de "The Conjuring" et semble vouloir capitaliser sur le succès critique et commercial de ce dernier.
Tout comme les précédents avis, je ne pense pas que ce film soit inoubliable, la faute à un script bien trop convenu (largement inspiré par Rosemary's baby d'ailleurs) et une interprétation qui ne décolle jamais vraiment.
Reste une réalisation somme toute honnête, quelques moments plutôt réussis (la scène dans le sous-sol notamment) et un clin d'œil à la Famille de Charles Manson assez réjouissant.
On déplorera l'utilisation du satanisme comme Deus Ex Machina expliquant tous les malheurs arrivant à nos protagonistes, sans plus d'explication ou un traitement plus intéressant (voir, ou revoir, Lords of Salem ou La Neuvième Porte permet de se rendre compte qu'il y a largement matière à susciter l'imagination du spectateur sur le sujet). On reste ici vraiment dans les canons du genre "film d'épouvante" et fantôme ou démon, la créature est ici bien timide et s'autorise trop peu de fantaisie, ce qui fait que le film parait plat et quelque peu fade.
L'ambiance “rétro" est tout aussi timide, la faute à un manque d'envergure du long-métrage (pas plus de trois lieux différents en tout et pour tout et assez peu de personnages secondaires), alors que c'était un des gros atouts de The Conjuring.
Le principal problème qui plombe ce film reste la suspension d'incrédulité du spectateur mise à rude épreuve : qui aurait l'idée d'acheter une poupée aussi creepy ? Pire, lorsque l'héroïne retrouve la poupée dans un carton à l'occasion du déménagement, elle décide de la garder contre toute attente, alors qu'elle demandait à son mari de l'en débarrasser un quart d'heure avant...
Il aurait été surement préférable de calquer le design de la poupée sur la vraie Annabelle (une poupée de chiffon Raggedy Ann), vaguement glauque et qui aurait permis une horreur plus psychologique; on ne peut toutefois pas le reprocher ici, ce choix artistique étant hérité de The Conjuring et reconduit tel quel.
Bref, un film tout juste honnête en cette période de disette horrifique...

publié le 02/01/2015 - 20:24
Portrait de DorianGray

Mirabelle, la poupée qui baille !

DorianGray (I am Legend - 2000 critiques)
3
 

Pire qu'un épisode de Derrick, qu'un complément d'enquête sur les taupinières géantes de l'Arkansas, qu'une après-midi avec Le Renard, voici venir la poupée la plus chieuse jamais introduite dans le monde du cinéma. Vous pensiez avoir droit à une sorte de resucée de Chucky, MY ASS ! Le scénario est très original : deux andouilles attendent un gosse et pour faire plaisir à sa grosse qui a le QI d'une huître, il achète une monstruosité destinée à veiller sur le dodo de son futur bébé ... il y a des gens qui ont de graves problèmes intellectuels, ces deux cons en font partie ... car oui, pourquoi ne pas payer une mocheté à un gosse pour faciliter son sommeil ??? Je vous le demande ! Avec encore plus de bon sens, le mari de madame ronfle fort ... ce qui fait qu'il entend avec retard ces chers voisins souriants se faire trucider par leur propre fille qui répond à un doux surnom du genre arc-en-ciel, pied-au-fion ou Annabelle (et pourquoi pas Mirabelle ou Andouillette d'ailleurs, c'est joli une andouillette !!!) ... enfin, vous voyez quoi ... et là, v'là qu'c'te pute décide d'entrer dans la maison des deux poireaux pour se taper une tranche de veau ... manque de pot, elle est aussi conne que les deux bulots ... et donc v'là qu'elle se prend pour Charles Lee Ray ... conséquence : en plus d'être moche, la poupée est possédée ... ouais, bon, on ne va pas dire non plus qu'en plus d'être possédée elle va se mettre à danser la polka à quatre pattes sur le sofa ... c'est même plutôt l'inverse ! De fait, on s'emmerde grave ... même après ce déménagement qui voit revenir la poupée dégueu jusque dans la chambre du bébé ... enfin, on se fait chier, c'est vrai, les effets effrayants sont peu nombreux, la poupée bouge bien peu et si on retire le fait qu'elle est moche, on ne peut pas dire qu'elle soit vraiment épouvantable, juste une vieille merde qu'on foutrait à la poubelle ... quelques passages sont parfois mieux réalisés, notamment grâce à l'arrivée de l'acteur Tony Amendola, mais ne surprennent vraiment jamais et restent tout au plus du divertissement de bas niveau ... une fin tarte et mal jouée achève ce film minable et peu représentatif de l'univers de James Wan !!!

publié le 30/12/2014 - 17:13
Portrait de Alol7

Annabelle ou Annamoche ?

Alol7 (America's Most Wanted - 505 critiques)
5
 

Ayant attendu avec grande impatience après une bonne figure intéressante et alléchante dans Conjuring, cet Annabelle se montre très décevant. Bien qu’il ne soit pas raté en totalité, certains direct to DVD peuvent clairement être mieux réussi que cette production. Alors qu’on s’attendait à quelque chose de bien démoniaque, on se retrouve avec un film très léger au niveau du scénario, une poupée qui devait être l’élément essentiel est juste un pion et des scènes angoissantes téléphonées.

Après une brève présentation des personnages, une scène d’agression arrivera très vite. Celle-ci et plutôt correcte : intense et violente. Un début qui lançait bien un film prometteur.
Cependant, la réalité éclate vite : les scènes angoissantes se font attendre. Des petites scènes de nuit seront insignifiantes pour commencer pour ensuite avoir un petit jump scare au bout d’un moment quand même. Lorsqu’il n’y a pas de scènes horrifiques, c’est assez dingue comme on se désintéresse du reste parce que le film ne présente quasiment rien à côté. C’est surement pour ça que l’on a mis une magnifique jeune femme au casting pour pouvoir apprécier sa beauté en contrepartie du vide de l’histoire. A peu près milieu du film, petit rebondissement : le couple déménage waouh !!
Au moins ce changement de domicile a eu le mérite de booster les scènes horrifiques étant de meilleure facture. La scène au sous-sol (ou rez de chaussée du bâtiment je ne sais pas trop) est vraiment bien (avec l’enchainement du passage de l’ascenseur avec le jump scare qui suit dans les escaliers). On appréciera aussi plus tard la scène où la poupée se redresse (oui enfin un truc avec la poupée !!). La poupée a tellement été peu utilisée (mis à part pour faire des méga zoom inutiles et ridicules) que cette scène quoi que simple est totalement jouissive. A un moment aussi, la poupée avait une certaine posture figée sur l’étagère, les mains jointes, qui était pas mal aussi, assez inquiétante (fait exprès ou pas, j’ai aimé). Concernant les scènes horrifiques dans l’ensemble on pourrait donc résumer que c’est tellement basique que du coup on se prend au jeu des jump scare même quand c’est téléphoné parce qu’à côté de ça, le film galère à faire réellement frissonné. Pour ma part, je retiens 2 scènes à coup de sursaut et le passage avec la poupée (cité plus haut) : c’est peu pour 1h35 de film.

Alors que déjà on est déçu du potentiel gâché par la simplicité, on se fout clairement de nous avec cette fin à vomir (ou à rire du ridicule ça dépend). Je ne ferai pas de spoilier mais je vous accorde que je crois que vous apprécierez mieux de savoir comment ça se finit que de le découvrir au cinéma à tel point vous vous sentirez insulté (surtout si vous êtes un fan de films du genre). Je ne le cache pas que j’aurais mis au moins la moyenne à ce film si la fin n’étais pas aussi nul que ça mais je n’ai pas pu supporter de voir ça.

Annabelle est donc une déception proportionnelle à mes attentes de départ. Ce qui est d’autant plus décevant est qu’il est un spin off d’un bon film comme Conjuring, nous ayant mis une certaine excitation sur cette poupée Annabelle la montrant comme une créature très démoniaque et très dangereuse. Lorsqu’on le compare à cette production, ça fait rire (ou râler de l’insulte aussi). Ce serait une série B avec un sujet indépendant ça passerait un peu mieux. Mais ce spin off est juste un ramasse pognon ! Re regardez de nouveau Conjuring, vous apprécierez plus voir Annabelle dans cette production qu’ici.
PS : j’ai noté des plans à clin d’œil à Rosemary’s baby sympathiques.

publié le 27/11/2014 - 12:26
Portrait de LescritiquesdeRobin

Pas aussi terrifiant qu'ils le prédisait !

LescritiquesdeRobin (Newbie - 2 critiques)

Spin-off de Conjuring , c'est un film assez sympa. La réalisation de James Wan (Insidious, Conjuring, Saw,...) est bonne. La bande son est bien exploitée ; même un peu trop : on insiste sur des plans de la poupée pour faire peur mais ça n'apporte que peu. Il y a beaucoup trop de maladresses, rendant ce film peu effrayant. Au dela de ça, il y a des scenes interessantes (celle de l'ascenseur nottament) et quelques bonnes idees malgre que les moments sensés faire peurs soit previsibles. C'est dommage que la poupee soit relié au second plan dans la derniere partie du film au grand dam d'une histoire Satanique.

Annabelle ne remplit pas totalement son contrat, sans réelement faire peur, il restera un film d'horreur sympa à voir sans être le plus térrifiant (comme il l'annonçait).

publié le 16/11/2014 - 13:29
Portrait de Warhammer

Annabelle est moche

Warhammer (Serial Killer - 929 critiques)
6
 

Je vais mettre les points sur les i d'entrée, Annabelle ne mérite pas tout le tapage qu'on a pu faire sur ce film.
Toutes ressemblances avec Chucky seraient purement fortuites, non mais c'est une boutade puisque Annabelle ne parle pas, ne fait pas dans l'humour noir, ne tue pas.
Je sais ce que vous vous dites"Mais alors il ne se passe rien dans ce film?
Je m'inscris en faux puisque la première demi-heure est étonnamment percutante et sanglante.
La suite alternera les moments frissonnants mais de courtes durées avec d'autres plus ennuyeux dont les points communs avec Rosemary's baby sont parfois frappants mais l'ambiance est moins envoûtante.
Dommage il y avait du potentiel sauf que les rebondissement sont souvent téléphonés et le dénouement très décevant.
Annabelle réserve tout de même quelques sursauts mais pas suffisamment marquants pour espérer créer l'effroi surtout pour ceux qui comme moi sont aguerris à ce genre de film.
Pour conclure Annabelle ne peut aucunement devenir un classique de l'épouvante-horrifique.
Cela dit le voir au moins une fois ne pourra pas vous faire de mal.

publié le 14/11/2014 - 13:32
Portrait de Alol7

Annabelle ou annamoche ?

Alol7 (America's Most Wanted - 505 critiques)
5
 

Ayant attendu avec grande impatience après une bonne figure intéressante et alléchante dans Conjuring, cet Annabelle se montre très décevant. Bien qu’il ne soit pas raté en totalité, certains direct to DVD peuvent clairement être mieux réussi que cette production. Alors qu’on s’attendait à quelque chose de bien démoniaque, on se retrouve avec un film très léger au niveau du scénario, une poupée qui devait être l’élément essentiel est juste un pion et des scènes angoissantes téléphonées.

Après une brève présentation des personnages, une scène d’agression arrivera très vite. Celle-ci et plutôt correcte : intense et violente. Un début qui lançait bien un film prometteur.
Cependant, la réalité éclate vite : les scènes angoissantes se font attendre. Des petites scènes de nuit seront insignifiantes pour commencer pour ensuite avoir un petit jump scare au bout d’un moment quand même. Lorsqu’il n’y a pas de scènes horrifiques, c’est assez dingue comme on se désintéresse du reste parce que le film ne présente quasiment rien à côté. C’est surement pour ça que l’on a mis une magnifique jeune femme au casting pour pouvoir apprécier sa beauté en contrepartie du vide de l’histoire. A peu près milieu du film, petit rebondissement : le couple déménage waouh !!
Au moins ce changement de domicile a eu le mérite de booster les scènes horrifiques étant de meilleure facture. La scène au sous-sol (ou rez de chaussée du bâtiment je ne sais pas trop) est vraiment bien (avec l’enchainement du passage de l’ascenseur avec le jump scare qui suit dans les escaliers). On appréciera aussi plus tard la scène où la poupée se redresse (oui enfin un truc avec la poupée !!). La poupée a tellement été peu utilisée (mis à part pour faire des méga zoom inutiles et ridicules) que cette scène quoi que simple est totalement jouissive. A un moment aussi, la poupée avait une certaine posture figée sur l’étagère, les mains jointes, qui était pas mal aussi, assez inquiétante (fait exprès ou pas, j’ai aimé). Concernant les scènes horrifiques dans l’ensemble on pourrait donc résumer que c’est tellement basique que du coup on se prend au jeu des jump scare même quand c’est téléphoné parce qu’à côté de ça, le film galère à faire réellement frissonné. Pour ma part, je retiens 2 scènes à coup de sursaut et le passage avec la poupée (cité plus haut) : c’est peu pour 1h35 de film.

Alors que déjà on est déçu du potentiel gâché par la simplicité, on se fout clairement de nous avec cette fin à vomir (ou à rire du ridicule ça dépend). Je ne ferai pas de spoilier mais je vous accorde que je crois que vous apprécierez mieux de savoir comment ça se finit que de le découvrir au cinéma à tel point vous vous sentirez insulté (surtout si vous êtes un fan de films du genre). Je ne le cache pas que j’aurais mis au moins la moyenne à ce film si la fin n’étais pas aussi nul que ça mais je n’ai pas pu supporter de voir ça.

Annabelle est donc une déception proportionnelle à mes attentes de départ. Ce qui est d’autant plus décevant est qu’il est un spin off d’un bon film comme Conjuring, nous ayant mis une certaine excitation sur cette poupée Annabelle la montrant comme une créature très démoniaque et très dangereuse. Lorsqu’on le compare à cette production, ça fait rire (ou râler de l’insulte aussi). Ce serait une série B avec un sujet indépendant ça passerait un peu mieux. Mais ce spin off est juste un ramasse pognon ! Re regardez de nouveau Conjuring, vous apprécierez plus voir Annabelle dans cette production qu’ici.

PS : j’ai noté des plans à clin d’œil à Rosemary’s baby sympathiques.

publié le 25/10/2014 - 13:04
Portrait de Rhyfel4815

Meilleur qu'Insidious selon moi

Rhyfel4815 (Copycat Killer - 14 critiques)

C'était avec une certaine peur que j'allais voir ce fameux Annabelle au cinéma le week end dernier, peur que ce film soit un de ces nombreux, très nombreux, trop nombreux spin-off ou prequel ou sequel de films d'horreur à succès, qui n'ont pas forcément de raisons d'être à part pour LE FRIC !
Eh bien me voila que j'étais très mal informé, car ce film sur la poupée qui m'as le plus foutu les jetons de ma vie en 3 minutes de présence dans Conjuring est non seulement légitime (mais bon en espérant qu'ils feront pas de film sur tous les objets du musée des Warren) mais aussi très bon, n'en déplaise à certaines critiques !

L'histoire est bonne sans être surprenante, les personnages n'ont pas tous des réactions idiotes (enfin pas tout le temps), les moments flippants ont, sur moi en tout cas, été très efficaces, contrairement à Insidious donc où je m'étais plus ennuyé entre les moments de tension.
Mais cette critique est déjà beaucoup trop longue donc je vais la terminer en vous conseillant de le visionner et en ajoutant que même si la poupée Annabelle existe belle et bien, elle à moins un côté porcelaine flippante et que l'histoire du film est inventée, hormis la partie qui coïncide avec les évènements de Conjuring.

publié le 17/10/2014 - 19:30

Derniers commentaires