Le Roi et l'Oiseau

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de DorianGray DorianGray
I am Legend - 1998 critiques
publié le 16/01/2012 - 12:40
10
 

La poésie à l'état brut !

Difficile de parler de poésie vis-à-vis d'un film, la poésie est si subjective ... difficile de parler poésie vis-à-vis d'un dessin animé ... quoique ... Le roi et l'oiseau est un véritable chef d'oeuvre de l'animation ... l'histoire elle-même, simple s'axe sur deux récits contigus : le roi et l'oiseau, la bergère et le ramoneur.

Le premier récit oppose le roi fourbe, presque muet, pédant, idiot et conservateur à l'oiseau coloré, enjoué, gouailleur, ouvert d'esprit. Le second récit offre la vision idéale de l'amour victorieux d'une bergère douce et tendre et d'un ramoneur beau comme une plaine sous les feux d'un soleil couchant. Le récit global est tendre, juste, puissant, se livrant corps et âme à l'amitié, à l'amour, à la compréhension ... tout en finesse, le récit traite de l'irrespect, des règles absurdes, des forces brutales des polices de tout bord, de l'amour sacrifié, des mensonges des puissants, de l'autoritarisme, du sacrifice des plus démunis.

La musique envoûtante enrobe les personnages et laisse le spectateur vaguement endolori par ces chaines symphoniques qui semblent vouloir triompher de la voix elle-même. De fait, peu de dialogues, peu de discours (sauf pour l'oiseau qui cabotine à qui mieux mieux), juste des sons, des musiques, des cris, des grincements ... on pourrait presque parler d'oeuvre visionnaire ...

Enfin, je retiendrai le dessin formidable, la plume acérée, la douceur deu pinceau, le choix sonore des couleurs, la profondeur des décors surdimensionnés, la froideur des choix stylistiques. Tout concourt encore et toujours à faire de ce dessin animé un chef d'oeuvre de l'animation ... et qui plus est, on est chauvin ou on ne l'est pas ... cette réussite immense, cette animation formidable est FRANCAISE !

Thématiques