Le Festin Nu

7.8/10
Le Festin Nu

Critiques spectateurs

Réalisateur: David Cronenberg Avec Peter Weller, Judy Davis, Ian Holm, Roy Scheider, Julian Sands

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Sir Gore
America's Most Wanted - 526 critiques
publié le 27/02/2008 - 18:44
6
 

Gare aux machines à écrire !

Cronenberg s'attaque à l'univers morbide et psychotique du romancier Burroughs avec ce singulier thriller mêlant érotisme et horreur grand-guignolesque sous un climat particulièrement troublant. On peut adhérer à ce gros délire surréaliste qui n'est pas sans évoquer certaines œuvres de David Lynch, ou alors s'ennuyer royalement devant une histoire aussi obscure et insolite. De bons acteurs (Peter Weller, Ian Holm, Roy Scheider), une belle esthétique renvoyant quelque peu au film noir des années 40-50 et une bande originale de Howard Shore comme toujours impeccable, contre un scénario qui nous échappe parfois au point d'agacer. À voir ne serait-ce que par curiosité, mais d'un point de vue personnel, je ne citerais pas ce Festin Nu parmi les plus grandes réussites de son auteur que sont La Mouche et A History of Violence notamment.
Portrait de Guill Guill
Serial Killer - 838 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
10
 

Naked Lunch

Le Festin nu est un ovnie du cinéma à classer parmis les films les plu cru de David Lynch. Un homme pratiquant l'extermination de cafard comme travail pert tout contact avec la réalité suite aux effets d'un produit utiliser pour tuer les bestiols. Il assasine donc ca femme par erreurs qui elle aussi etais complement drogué par ce produit. Cronenberg nous délivre donc un film adapter d'un roman apparament tres complexe, mais à ca maniere. Je doit avouer n'avoir rien saisie au final mais quelle beauté ce film, une ambiance surnaturel des plus controlé. Un chef-d'oeuvre quoi.
Gnouf
America's Most Wanted - 462 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
10
 

Réponse à boucher

Je tien juste à faire une petite rectification , ce n'est pas Cronenberg qui crea cette univers , c'est william Burrouhs , même si cronenberg y a mis sa "touche"...
Portrait de Boucher Boucher
Graine de psychopathe - 209 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
6
 

L'univers de Cronenberg...

Un film très complexe,spécial qui a besoin d'etre suivi avec attention auquel cas on décroche vite de cette univers complétement barré qu'a crée Cronenberg(quelle inventivité!)avec ses machines a écrires/cafards vivantes et autres créatures inimaginables.Mais le dénouement est bien réalisé nous permettant de ne pas quitter le film sans n'avoir rien compris a la morale de l'histoire et au sort réservé a cette exterminateur-écrivain ambigu qu'est le héros du film.Bref,il est conseillé d'apprécier l'auteur de ce film avant de le regarder.
Gnouf
America's Most Wanted - 462 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
10
 

Surrealisme ambiant .

Pour ce qui ne conaissent pas, William Burroughs etait un ecrivain qui faisait partie de la "Beat Generation" (Aldous Huxley , William Blake par exemple),passionné de Science, porté et inspiré par toutes les Drogues. Le recit , par sa complexité , n'a pas du être facile à méttre en image ! Cronenberg a malgré tout reussi ce pari ! Ayant lu le livre , je trouve que l'ambiance est plutot bien respecté , sauf quelques petits details, biensur , car Cronenberg a donné un "Ton" bien personnel à son film , qui est pour moi une chose normale dans la mesure ou le recit n'est composé que de trips interrieur fait par Burroughs lui même. Ce film intellectuel, n'est pas à mêtre entre toute les mains pour son coté "Complexe". En tout les cas j'ai enfin le Festin Nu dans ma collec !
Gnouf
America's Most Wanted - 462 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
10
 

Pas encore vu

J'ai lu le livre ,c'est tres particulier, je vais voir le film bientôt. Donc à voir...
BaMbI ruLeS
Copycat Killer - 45 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
8
 

Le confort du chaos

Pour apprécier le cinéma de Cronenberg ou de Lynch, il faut accepter de perdre ses repères, de s'immerger dans la logique de l'inconscient. Dans le festin nu, l'action se déroule sans prise avec la réalité, sans rupture notable, on ne sait pas si le fantasme est une partie de la réalité ou bien l'inverse. Les personnages se complaisent dans cette univers déstructuré (à noter la musique free-jazz assez emblématique) comme si tout était "normal" (on est proche du mécanisme du rêve). les acteurs volontairement apathiques, plongés dans une semi-conscience, rendent le tout encore plus malsain, car en acceptant la "monstruosité" du réel il nous le rende encore plus tordu. Ce film est donc une grosse métaphore où le fantasme pur et désordonné (en tout cas avec sa propre logique) exprime à sa manère, complexe mais efficace, les sentiments, les sensations, de l'artiste en proie à sa névrose créatrice. Et puis ça m'a donné envie de lire le livre, ça me changera de "Oui-oui à la fête foraine")
Dr West
I am Legend - 1429 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
10
 

Chef d'oeuvre!!!

Excellent film bien bizarre emmené par l'excellent Peter Weller, une curiosité à découvrir ou redecouvrir!!!
Pitchnot
Newbie - 6 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
4
 

Endormant

Cronnenberg,on adore ou on déteste...personnellement,je déteste(sauf exeptions).Son film est bien fait et possède une ambiance particulière mais il ne se passe tellement rien d'interessant!Par contre,le roman mérite d'être lu.Pour un bon film sur la drogue je conseil ''Fear and loathing in Las Vegas'' qui est nettement supérieur.
Single_dot
Graine de psychopathe - 108 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
8
 

Lait fraise - coco?

Personnellement, j'ai toujours l'impression de mieux comprendre ce film substances en tête plutôt que lucide, et pour cause l'écrivain, Burroughs, ne carburait pas vraiment au lait-fraise...
D'ailleurs, le film en lui même traite essentiellement de drogues et d'un romancier aussi paumé dans son imagination que dans la réalité. Ce qui fait la force de ce Cronenberg, c'est justement cette trame originale, voire énigmatique, alternant entre les phases d'éveil et d'hallucinations de son personnage central, très bien joué par Peter Weller.
Je n'ai pas lu le bouquin d'origine mais on peut supposer, au vu d'un scénar' alambiqué au possible, que ça a représenté à la fois un véritable exercice de style mais aussi un vrai casse tête pour le bonhomme David.
Cette ambiance destabilisatrice m'a, en tout cas, fortement rapellé Vidéodrome, où là aussi il est question de perceptions altérées et où l'histoire n'est pas évidente à comprendre au premier abord.

Pages

Dernières critiques spectateurs

Thématiques