David Cronenberg

David Cronenberg

Biographie

David Cronenberg est un réalisateur à part dans le paysage cinématographique contemporain, et un peu comme David Lynch, il a des partisans mais aussi des détracteurs. D'ailleurs, ses films ne connaissent pas de gros succès au box-office. Pourtant, il n'en est pas moins un réalisateur important de notre époque, avec des préoccupations liées au corps humain (maladies, transformations)et aux obsessions de notre société. Son cinéma lui est entièrement dédié.

Né à Toronto (Ontario, Canada) en 1943, d'un père journaliste et d'une mère pianiste, Cronenberg débute des études de lettres avant de se lancer dans la mise en scène avec des courts métrages expérimentaux à la fin des années 1960: Transfer (1966) et From the drain (1967). Il travaille ensuite pour la télévision canadienne. Puis, revient deriière la caméra avec des moyens- métrages [financés par des maisons de production qui se destinent habituellement au porno]: Stéréo (1969) et Crimes of Future, l'année d'après. On constate que dès ses débuts, la carrière du plus célèbre des réalisateurs canadiens est étroitement lié au milieu underground.

En 1974, c'est son premier long- métrage: Frissons. Passé inaperçu par le public mais pas par les critiques, qui sont horrifiés par cette histoire d'une communeauté qui meurt à petit feu à cause d'un virus... sexuellement transmissible. Catalogué comme visionnaire, ce film est annonciateur de la terrible épidémie de SIDA qui frappera le monde une dizaine d'années après. Son deuxième film, Rage, poursuit les interrogations existentielles du réalisateur. Avec la star du porno d'alors, Marilyn Chambers, dans le rôle d'une jeune fille qui transmet une maladie ressemblant à la rage. Et, à nouveau, le film crée un scandale. Suivent Chromosome 3 et Scanners, deux oeuvres fortes proches de la science- fiction. Mais, la reconnaissance publique et critique n'est toujours pas au rendez- vous.

Après un intermède avec Fast company sur les courses automobiles, nous voici en 1983, encore en avance sur son temps, il prend pour thème les dérives liés à la télévision, et les conséquences néfastes sur l'homme, pour livrer l'un de ses plus grands films: Vidéodrome, avec James Woods. Les propositions des grands studios affluent: il adapte ainsi Dead Zone d'après Stephen King et réalise La Mouche en 1986. Remake d'un film de 1958, Cronenberg dépasse l'oeuvre originale. Interprété par Jeff Goldblum et Geena Davis, La Mouche connaît un succès planètaire. Carton critique également pour ce qui est peut-être son plus grand film: Faux semblants et le tragique destin des jumeaux Mantle.
Cronenberg enchaîne ensuite par un autre film devenu culte : Le festin Nu, l'adaptation jugée impossible du roman de Burroughs. Film fascinant sur le processus de l'écriture et de la création plus largement. L'un des films les plus riche de son auteur.
En 1993, le réalisateur abandonne le genre fantastique pour adapter M Butterfly et son histoire d'amour impossible dans la Chine des années 20 entre un diplomate Français et une danseuse Chinoise qui s'avèrera être un homme, espion pour le gouvernement. Là encore malgré les apparences, nous sommes bien dans un film de Cronenberg, plein de faux-semblants et de névroses liées à la mutation des corps.

Lors du festival de Cannes en 1996, un film fait beaucoup de bruit; il s'agit de Crash. Extrêmement dérangeant, liant les corps en train de s'enlacer et accidents de voitures, il choque les festivaliers. Du festival, Crash repart quand même avec le prix spécial du jury grâce au soutien du président du Jury, Francis Ford Coppola, qui n'a pu lui donner la palme d'or. Son avant dernier film en date est eXistenZ .Cette fois-ci, le thème abordé est celui de l'univers virtuel. Il est à parier que comme la plupart de ses films, sa véritable valeur sera reconnu dans plusieurs années. Pressenti un temps pour réaliser la suite de "Basic Instinct" mais faute de pouvoir contrôler la production du film, il claqua la porte. Dommage, il eut été interessant de voir quelle aurait été sa vision sur ce thriller, qu'il aurait contribué à rendre aussi dérangeant et fascinant que celui de Paul Verhoeven. Dernièrement, il a réalisé Spider, qui nous plonge dans l'univers mental de Ralph Fiennes. Témoin de la valeur du cinéaste, il a été présenté à Cannes en 2002. Encore une fois, les avis sont mitigés.

A ces heures perdues, David Cronenberg, passe devant la caméra. Plus pour rendre service à des amis, qu'au vu du résultat pour la qualité des scénarios. On a pu ainsi le voir dans Cabal de Clive Barker, Resurrection de Russel Mulcahy (un thriller marqué du sceau de "Seven") et récemment dans le slasher spatial, Jason X.

Filmographie

Année Titre Note
Cosmopolis
2012
Cosmopolis 7.0
A Dangerous Method
2011
A Dangerous Method 7.0
Les Promesses de l'Ombre
2007
Les Promesses de l'Ombre 9.2
A History of violence
2005
A History of violence 8.2
Spider
2002
Spider 6.8
EXistenZ
1999
EXistenZ 7.8
Crash
1996
Crash 6.2
M. Butterfly
1994
M. Butterfly -
Le Festin Nu
1991
Le Festin Nu 7.8
Faux-semblants
1988
Faux-semblants 8.3
La Mouche
1986
La Mouche 9.1
Videodrome
1983
Videodrome 8.7
Dead Zone
1983
Dead Zone 8.9
Scanners
1981
Scanners 7.5
Chromosome 3
1979
Chromosome 3 7.2
Rage
1977
Rage 7.9
Frissons
1975
Frissons 7.5
Crimes of the Future
1970
Crimes of the Future 8.0
Stereo
1969
Stereo 6.0
Année Titre Note
Cabal - Director's Cut
2014
Cabal - Director's Cut 8.0
Secret Origin: The Story of DC Comics
2010
Secret Origin: The Story of DC Comics -
Jason X
2001
Jason X 5.9
Résurrection
1999
Résurrection 6.9
Cabal
1990
Cabal 6.1
Année Titre Note
Cosmopolis
2012
Cosmopolis 7.0
Spider
2002
Spider 6.8
EXistenZ
1999
EXistenZ 7.8
Crash
1996
Crash 6.2
Le Festin Nu
1991
Le Festin Nu 7.8
Faux-semblants
1988
Faux-semblants 8.3
La Mouche
1986
La Mouche 9.1
Videodrome
1983
Videodrome 8.7
Scanners
1981
Scanners 7.5
Chromosome 3
1979
Chromosome 3 7.2
Rage
1977
Rage 7.9
Frissons
1975
Frissons 7.5
Crimes of the Future
1970
Crimes of the Future 8.0
Stereo
1969
Stereo 6.0