Masters of horror 1 - La survivante

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de VonRolling

Au clair de la lune

VonRolling (America's Most Wanted - 369 critiques)
10
 
J’aime beaucoup cet épisode des Masters Of Horror. Même si la patte de Don Coscarelli ne saute pas autant aux yeux que celle d’autres réalisateurs, le résultat est efficace et tout à fait dans la lignée de ce que j’attendais de cette série.

Selon moi, certains épisodes surpassent les films qu’ont réalisés les Masters. Par exemple, si l’on prend les 2 de Dario Argento, c’est indéniablement meilleur que ce qu’il a signé dernièrement. De la même façon, Incident on and off a mountain road se place aisément parmi les métrages les plus intéressants de Don Coscarelli. On y retrouve l’intensité horrifique, le suspense et le second degré.

Le scénario est astucieux pour un court métrage. S’il sent le réchauffé par certains aspects, la maîtrise de l’ensemble rattrape ces quelques lacunes, à la façon de Conjuring. Le fait d’alterner entre passé et présent rend le récit intéressant tout en relançant l’intrigue régulièrement. Malgré la courte durée de l’épisode, les quelques personnages y trouvent beaucoup de fond, ce qui conduit à un excellent final. J’ai eu plaisir à retrouver le style de course poursuite entre le croquemitaine et la petite maligne qui me plaisait tant dans A Nightmare On Elm Street. Moon Face tombe dans des pièges aussi tordus qu’improbables. C’est cool.

Dans le casting plutôt jeune de Incident on and off a mountain road, chantant face une héroïne naturellement sexy, on retrouvera le toujours très bon Angus Scrimm. Bien loin du personnage de croque-mort auquel il nous avait habitués, il saura faire preuve de folie et d’humour.

Ce premier épisode des Masters Of Horror est tout à fait à la hauteur des attentes ! Il n’y a pas de flippe, mais l’ambiance et le rythme sont très bien maîtrisés. J’en viens à regretter que Don Coscarelli n’ait pas participé à la saison 2.

publié le 28/10/2013 - 18:38
Portrait de Myers-voorhees

Lui c'est "face de lune"

Myers-voorhees (Graine de psychopathe - 111 critiques)
6
 
Une idée me passe par la tête : regarder les 2 saisons des "Masters of horror". Je sais, enfin je pense, qu'ils n'ont pas de liens entre eux et donc que le terme de "série" est pour moi inapproprié. Enfin, quoi qu'il en soit on va revenir sur cet épisode là : L'action débute vite puisque le film ne dure pas plus de 50 minutes,on est alors plongé dans une aventure de survie avec une bonne actrice principale qui se rappelle de certains moments récents de sa vie qui vont l'aider à s'en sortir (flashbacks). Le scénario est original mais pour moi pas extraordinaire et on voudrait en savoir plus sur le fait que le monde soit devenu ainsi du moins d'après ce qu'il est dit on soupçonne que le monde entier est devenu semblable à l'endroit ou se déroule le film. Car oui on a un personnage secondaire très... bizarre et on en sait pas plus sur lui. Je pense que ce film souffre d'un manque de temps (50 minutes c'est très court) et je me demande pourquoi il ne dure pas plus de temps. "Master of Horror" réunit certains maîtres de l'horreur mais même si certains de leur film sont réussi (je m'en tiens au critique du site car je n'ai pas encore vu les autres) ils n'ont pas étaient reconnu autant que d'autres de leur long métrages. Bref,pour "la survivante" on souhaiterais en apprendre plus car des insinuations sont faites par le mari de l'actrice principale qui sait bien comment va devenir la planète mais aucune réponse fournie au final. Film qui aurait pu être bon mais qui,pour mon avis, n'est pas très réussi mais on retiendra du bon, du très bon même de Don Coscarelli pour sa saga "Phantasm" qui est juste superbe. 6/10.
publié le 24/09/2012 - 22:29
Portrait de Warhammer

M'ouais

Warhammer (Serial Killer - 929 critiques)
6
 
M'ouais bof, moi je n'ai pas vraiment apprécié cet épisode qui semblait prometteur pourtant,mais le coup de la nana qui se fait courser par un psychopathe(2 fois plus grand qu'elle)en pleine campagne,qui s'en sort grâce à une épingle,un élastique et un soutien-gorge,bref une sorte d'amazone-macgiver,moi perso j'ai du mal à l'avaler. Vous me direz que c'est original,peut-etre...mais pas crédible pour un sous,l'ambiance d'ailleurs n'est pas assez malsaine malgré un visuel parfois bien macabre. Du reste les allers-retours vers le passé de notre héroine cassent un peu le rythme de l'histoire même s'ils sont indispensables pour comprendre sa mentalité et un final qui laisse perplexe. Malgré de bonnes idées,il s'agit d'un épisode moyen de la série pour moi.
publié le 31/07/2012 - 14:02
Portrait de Punisher84

Sur la route toute la sainte journée

Punisher84 (I am Legend - 1390 critiques)
10
 
Avant ce premier épisode de la première saison de Masters of Horror, je n’en avais vu que quelques autres. Sans trop de convictions et sans envie d’aller plus loin. Mais après m’être enfin décidé à entamer la série pour la terminer dans son entièreté, je n’ai qu’une chose à dire : mais comment ais-je pu être assez bête pour ne pas avoir commencé plus tôt ? Car cette Survivante est un des meilleurs « survival » que j’ai vu depuis des années ! Je n’arrive toujours pas à croire qu’il s’agit d’une série télévisée. Là est peut-être la solution. Oui car certaines histoires de films d’horreurs seraient peut-être plus à l’aise dans le format du petit écran. Don Coscarelli se faisait plus discret depuis des années et mise à part un délirant Bubba Ho-Tep, il n’y avait rien d’autre à déguster. Grâce à la nouvelle de John R. Lansdale, le réalisateur et l’inconnu Stephen Romano ont pu adapter son histoire pour la télévision. Mais là ou la banalité d’un pareil scénario aurait pu s’avérer désastreux, les personnages de Lansdale font la différence. Et grâce au travail de la comédienne principale, la saisissante Bree Turner, l’épisode passe comme une flèche. Je n’oublie pas non plus l’excellence d’un Angus Scrimm toujours en forme malgré ses 79 ans du moment. Tout en presque fonctionne. Que ce soit des décors, magnifiquement crades, aux judicieux flashs back. Une fluidité presque parfaite. Mais j’avoue avoir un faible pour ce type de rôles féminins. Et mélangé aux éléments de base du « survival dans les bois », c’est un vrai bonheur. L’intérêt n’est donc pas ce dont à quoi on s’attend avec ce genre de production. Il y a donc une réelle surprise car le noyau central n’est plus qu’une bande de rednecks sans cervelles qui court après de la viande fraîche. Sans vulgarité mais avec énervement, je dis qu’il y a bien de l’originalité dans La Survivante. Elle ne se trouve pas là ou l’attend. On appel ça une surprise et pas besoin d’être aguerri pour s’en apercevoir. Mais juste d’être ouvert.
publié le 09/11/2010 - 14:24

Mon avis

Evil-pimp (America's Most Wanted - 643 critiques)
6
 
La survivante est un bon episode d'horreur, un peu brutal, mais reste assez sympathique a voir, surtout le debut. La fin est un peu degueulasse.
publié le 10/10/2010 - 19:01
Portrait de Cujo

Mon avis

Cujo (Graine de psychopathe - 111 critiques)
6
 
Premier de la série, je l'imaginais pire, mais finalement c'est un bon petit film, quelques moments un peu gore, on s'ennuie pas, c'est un peu dommage pour les flashback pcq ca gache un peu la tension par moment, mais sinon ca va, c'est pas le meilleur des MOH mais il est quand même bien alors il est a regarder au moins une fois.
publié le 14/06/2009 - 08:56
Portrait de Goodmad

Très bon commencement

Goodmad (Serial Killer - 874 critiques)
10
 
Un très bon survivor plein de surprises, dont le scénario est loin d'être aussi banal qu'il en a l'air, et une héroïne comme on aimerait en voir plus souvent. Pas spécialement gore, mais très dynamique, on a pas à attendre, ça commence dès les 5 premières minutes. Très bon épisode, voire un dès meilleurs de cette saison.
publié le 21/04/2009 - 00:02
Portrait de Willow

Mon avis

Willow (America's Most Wanted - 591 critiques)
8
 
Un trés bon survival avec ce tueur trés charistmatique et cette victime plus forte que l'on ne pense et pas aussi sainte. Le film est vraiment une preuve comme quoi la femme ou l'être humain en général et plus fort qu'il n'y paraît. Ce qui apporte un plus, ce sont les flash back qui sont tout au long du film concernant le passé pas si loin d'Ellen, on est ravi qu'elle s'en soit sortie les deux fois qu'elle a eut a le faire. Je trouve en fin de compte qu'elle n'a pas de remord à avoir tué son mari et que j'aurais fait la même chose de plus cette expérience avec le tueur la déculpabilisera auprés de la police pour la mort de son mari. seul gros bémol: Le film est trop court
publié le 22/03/2009 - 19:15

Face de Prune

Bliss91 (America's Most Wanted - 545 critiques)
6
 
Peu convaincu par ce Survival, je tiens à reconnaitre les difficultés de pouvoir construire un produit convenable avec le format proposé par MOH...mais fait il encore croire à la credibilité de ce Bad Guy aux aromes perimées...le scenario n'est pas d'une originalité éclatante on a l'impression d'un patchwork de "deja-vu"...enfin l'ensemble reste correct on passe un moment à suivre les exploits de cette mini-survivante digne descendante de John Rambo...

Bon je ne vais pas m'étendre sur cet opus sans saveur particulière. à retenir tout de meme: une fin travaillée...

publié le 24/02/2009 - 11:51
Portrait de Spawn

Très honnorable

Spawn (Serial Killer - 702 critiques)
8
 
Pour le premier épisode de cette série, La survivante est franchement bien agréable à suivre et sympathique, même si le tout n'est pas vraiment original, quoique les pièges tendus par l'héroïne en un temps record sont plutôt balaises. Face de Lune (drôle de nom quand même) n'est qu'un gros vilain bien bourrin et ne sort pas vraiment du lot en matière de tueur dégénéré, aà part peut être pour sa jolie dentition qui n'a rien a envier a Joey Starr. Les meurtres à la perceuse sont bien sympathiques, même si le tout est plus suggéré qu'autre chose, les acteurs ne sont pas mauvais et le vieux fou me fait bien marrer. Survival assez classique mais agréable et intéressant.
publié le 03/01/2009 - 12:04

Pages

Derniers commentaires