La Reine margot

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Lebreihz

Malentendu

Lebreihz (I am Legend - 2309 critiques)
10
 
Je pense que beaucoup de personnes n'ont pas apréciées le film, parce qu'il ont cru voir un film historique, alors que c'est ni plus ni moins l'adaptation du roman éponyme Alexandre Dumas. C'est pour ça que le film nous montre les Valois qui règnent alors sur la maison de France comme des dépravés, car quand est publié le roman de Dumas c'est ainsi que l'on perçoit la famille royal de l'époque. C'est vrai que le jeu des pêrsonnages est assez outranciers, beaucoup d'acteurs ne se comporte pas de la façon que l'on pense adéquate. Ainsi la Médicis, nous ait présenté comme une sombre araignée que l'on écraserait bien à coup de talon !, à sa façon de comploter en permanence, pourtant dans la réalité, elle était différente.Une mention spéciale toutefois à Daniel Auteuil (Navare, futur Henri Iv) qui joue d'une façon dont on a l'impression que c'est Hugoling qui serait invité au Louvre, ce qu'il faut savoir, c'est que Navare n'était pas un personnage "flamboyant". Né a Pau, et ayant beaucoup fréquenté les paysans étant enfant, il avait tendance à parler comme eux.

Sinon l'ensemble est quand même magistral !, les décors, l'interprétation, l'ambiance, on dirait un peu une peinture de l'école Hollandaise, la musique.... Déja dès la séquence du mariage on sent que l'on va avoir affaire à du grand spectacle !, quel panache et la musique à faire trembler les murs, dommage qu'il y ait une erreure, Navarre en tant que Protestant n'est jammais rentré dans l'église. Et la suite !, on sent la tension qui monte, Anjou, futur Henri III (brillement interpreté par Pascal Grégorry, qui comble de l'ironie est de confession protestante), Guise ( l'acteur d'origine panaméene Miguel Bosé ) font subir à Navarre leur morgue. Et tout le reste est de même qualité, avec des scènes de turies non pas gores, mais plutôt osées. Mais ce film c'est aussi une idille (Historiquement contestable) entre la brulante Margot et la môle, amour imposssible hélas.

publié le 14/12/2007 - 16:31
Portrait de Ghylin

Théâtralement théâtrale!

Ghylin (Graine de psychopathe - 186 critiques)
8
 
Bon alors Isabelle Adjani n'est pas folle vous savez, on le sait depuis Florence Foresti et le fameux ptit déj verre de sang-tartines de rat!!! Passées ces digressions moqueuses, le film recèle son lot de drames, peines, larmes, tristesse... bref rien de bien comique!! Assez fidèle sur le plan historique, surtout en ce qui concerne la nuit de la Saint Barthélémy, du moins politiquement parlant, on ne peut que regretter le portrait trop romanesque brossé de la reine Margot... elle est trop parfaite, trop humaine, trop femme... dommage, la descendre de ce piédestal serait la rendre vraiment reine...
publié le 11/12/2007 - 00:17

Derniers commentaires