Open range

9.0/10
Open range

Critiques spectateurs

Réalisateur: Kevin Costner Avec Kevin Costner, Robert Duvall, Annette Bening, Michael Gambon, James Russo

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Captain Nono
America's Most Wanted - 327 critiques
publié le 28/02/2013 - 17:48
8
 

La fin d'un mythe

Kevin Costner a toujours été attiré par les grands espaces, ceux de l'Ouest sauvage, des indiens et des cow-boys. Il n'y a qu'à jeter un œil sur son imposante filmographie pour s'en rendre compte, de Silverado en 1985 à Danse avec les Loups en 1990, Wyatt Earp en 1994, Postman en 1997, en passant par le documentaire 500 Nations, que je conseille fortement au passage ! Ah, j'oubliais la mini-série The Hatfields & McCoys diffusée en 2012 aux États-Unis et acclamée par la critique. Est-ce un hasard si cette figure de Hollywood s'est tant investie dans un genre si propre au rêve et à l'aventure ? Kevin Costner a du sang Cherokee dans les veines, de par son grand-père paternel, et après avoir défendu la cause indienne dans Danse avec les Loups, il était presque logique qu'il s'attache à rendre hommage au mythe des cow-boys.

Open Range est cela. Un hommage simple et sincère à ces hommes qui participèrent fortement au mythe de l'Ouest sauvage, du Far West, de l'aventure à travers des contrées désertiques et hostiles. Les derniers cavaliers itinérants de l'Amérique sauvage après que les derniers indiens nomades aient été parqués dans des réserves dans le dernier tiers du XIXème siècle. Le mythe d'un certain esprit de liberté avant l'avènement de l'ère moderne, le télégraphe, le chemin de fer, l'industrie, l'invention de la voiture... Le film de Kevin Costner sonne ainsi comme le glas d'une époque sur le point de s'éteindre sous le poids du progrès et de la modernisation. Un teinte mélancolique à l'image du personnage principal interprété par Kevin Costner lui-même. Un western qualifié de crépusculaire, comme avait pu l'être Impitoyable de Clint Eastwood en son temps.

Kevin Costner filme ici avec sobriété le quotidien d'une petite bande de cow-boys chargés de convoyer un troupeau de vaches à travers la prairie. Un quotidien difficile marqué par les rudes conditions de vie et la cohabitation parfois difficile au sein du groupe, notamment entre les différentes générations. Les paysages sont magnifiques et le réalisme des situations est juste parfait. J'adore Robert Duvall, que je trouve extrêmement charismatique. Son personnage dans le film symbolise à lui seul le crépuscule d'une époque, à laquelle je faisais référence plus haut. Le scénario du film n'a rien d'extraordinaire en soi, mais c'est la sincérité de l’œuvre qui fait plaisir à voir. On pourrait presque sentir l'odeur du bétail, de la bouse de vache, du café sur le feu... Les amateurs de grands espaces ne peuvent qu'adhérer à cette vision profondément réaliste de l'Ouest sauvage, sur le point d'être rattrapé par la civilisation.

Comme dans tout bon western qui se respecte, il y a les gentils et les méchants, avec les intimidations que cela suppose, et autres fusillades si affinités. Open Range ne déroge pas à la règle, avec la fameuse fusillade dans les rues de la ville dans la dernière partie. Un règlement de compte attendu et prévisible, d'un réalisme saisissant. Les détonations claquent sèchement, les balles sifflent... La mise en scène est impeccable. Mais Open Range n'est clairement pas un film d'action au sens propre du terme. Le film vaut surtout pour ses personnages sincères et justes, ainsi que pour son ambiance particulièrement travaillée. Un bel hommage rendu aux cow-boys, qui ont été si souvent caricaturés au cinéma et ailleurs...

Un excellent western, signé d'un très grand acteur et réalisateur.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Marc.mlc
I am Legend - 1114 critiques
publié le 26/10/2008 - 15:41
10
 

Le retour de Costner le cow-boy...

Kevin Costner a réalisé avec cet Open Range un superbe western crépusculaire. Le scénario n'est pas original et n'évite pas le manichéisme mais Costner a surtout insisté sur les personnages et de ce coté-là c'est une grande réussite. Robert Duvall, malgré une carrière bien remplie, arrive encore à nous surprendre dans son rôle de vieux cow-boy nostalgique et son tandem avec Costner est réellement touchant. Le début est assez contemplatif mais on ne s'ennuie pas car les personnages sont réellement attachants et les paysages somptueux. Mais ce démarrage paisible n'est qu'un leurre car la dernière partie du film laisse place à une scène de fusillade absolument incroyable. Superbement mise en scène, incroyablement violente et réaliste, elle mérite sans problème de rester dans les annales. Un bien beau western!!!

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Dexter Dexter
Serial Killer - 475 critiques
publié le 08/10/2008 - 13:28
10
 

Un Western mémorable

De nos jours faire un Western se révèle un projet casse gueule, pour commencer, plus grand monde s’y intéresse, et maintenant tel un filon d’or, la source à tellement était exploité, que le renouveau ne peut exister dans ce domaine (800 balles d’Alex de la Iglesia, est fort sympa mais n’est pas un vrai western)

Kevin Costner, lui n’a pas froid au yeux est ce lance en tant que réalisateur, acteur pour son propre film de cow-boy, ne cherchant pas à innover le genre, il préférera livrée un film de western à l’histoire plutôt classique dans l’ensemble.

Les personnages principaux campés par Kevin Costner et Robert Duval sont liés d’une forte amitié me fessant souvenir de celle qu’avait Robert Redford et le regretté Paul Newman dans Butch Cassidy et le Kid. Certes de long discours parsème le film, mais néanmoins ne demeure nullement assommante, car celle-ci donne encore plus de vraisemblance et de véracité à l’historique des personnages (Robert Duvall racontant comment il à perdu femme est enfants, le raconte assez rapidement mais d’une manière assez émouvante)

Bon pour un western ce qui peut rebuter certain c’est qu’il faudra attendre 1h00 pour qu’un coup de feu soit donner (et encore c’est Costner qui tire dans une vitre d’un saloon) Mais après ca mes ami(e)s c’est un règlement de compte d’une brutalité sans état d’âmes et la les plus friands des fans de western comme moi ce retrouve au anges (Costner lançant les festivité en abatant un adversaire de la manière la plus direct et radicale qui soit, laisse le spectateur sur les fesses ! )

En tout cas Open Range est un film contenant de tout (Romance, amitiés, fusillades) avec une image bien soignée, ce qui me vaut de dire que Costner à livrée un film de western à rangé aux coté des plus grand.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?