Re-Cycle

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Epouvante... ou pas

Lolokth (Newbie - 6 critiques)
8
 
Bon je vais pas raconter le film, j'aime pas spoiler. Sachez seulement que si vous voulez vraiment voir un film de fantôme asiatique, vous allez vous planter ! Bon d'accord ça commence tout comme même si c'est encore plus subtile qu'à l'habitude.

En fait pour les quelques références qui me sont venues en tête en cour de visionnage, je dirais un côté Alice au pays des merveilles, pour la progression "je tombe dans un puits, je m'enfonce dans un arbre...", mais surtout Lovely Bones. Là où Lovely Bones allait tout de même loin dans le mind fuck visuel au point de devenir lourdingue d'onirisme forcé, Re-Cycle garde la dimension très visuelle, mais toujours au service de la trame et de la progression.

Au final le film se révèle être une sorte de mélo-drame mais on évite le tire larme nauséeux (pas comme Lovely Bones) au profit de 2-3 longueurs un peu cucu la praline qui savent rester néanmoins dans le ton, et bien que forcément ennuyantes (surtout quand on voulait voir un bête film d'épouvante sauce soja), servent le film.

Ah, une dernière chose, j'ai aimé la fin, assez concise, un peu prévisible, mais ma foi percutante et efficace.

publié le 02/05/2011 - 01:29
Portrait de Alol7

Le monde des abandonnés

Alol7 (America's Most Wanted - 505 critiques)
8
 
Re-cycle est un film réussi avec une histoire qui se démarque des autres films du même genre.

Le film commence bien : il ne nous fait pas attendre et les premières scénes d'angoisses arrivent très rapidement. L'histoire offre quelque chose de nouveau et nous entraine dans un monde à la fois horrifique et fantastique.Je tiens à dire que le décor (de ce monde) est magnifiquement bien fait. La première partie du film est assez stressante mais, ce qui est dommage, c'est que la deuxième partie, elle, manque totalement d'angoisse mais se montre plus magique et féerique.Cela explique pourquoi je divise le film en deux genres. Ensuite, la révélation finale est vraiment surprenante mais aussi émouvante (comme quoi c'est excellent de ne pas tout montrer au début du film et de nous dévoiler tout à la fin).

Donc encore une fois, les asiatiques m'ont impressionnés avec, ici, Re-Cycle qui est un film réussi et surprenant.

publié le 24/06/2010 - 15:31
Portrait de Dante_1984

Alice au pays des cauchemars

Dante_1984 (I am Legend - 1124 critiques)
10
 
Ting-Yin, une romancière à succès, écrit un nouveau livre basé sur une histoire d’épouvante. S’investissant corps et âmes dans son ouvrage, elle devient la proie d’hallucinations inquiétantes. L’histoire de Re-cycle débute de manière très conventionnelle. Des visions effrayantes, un coup de téléphone sinistre (La mort en ligne). On a l’impression de se retrouver face à un nouveau film de fantômes aux cheveux longs (et noir ?) sans saveur. Il en ressort un sentiment mitigé. Fort heureusement pour le spectacle, le commencement classique de l’histoire n’était qu’une brève introduction. Les deux réalisateurs nous invite à ouvrir les portes d’un monde imaginaire au design inspiré et visuellement splendide. Au fur et à mesure que l’histoire avance, l’héroïne plonge dans un univers fantasmagorique très singulier. Le revirement de situation opté par les frères Pang étonne et nous ravit au plus haut point. Un soulagement nous envahis, pas de spectres vengeurs à l’horizon. Entre les errements de quelques zombies en mal d’existence et une cohorte de personnages oubliés, Re-cycle tend à magnifier les standards de la fantasy afin de les accorder à l’univers fantastique asiatique. L’imagination dont à fait preuve toute l’équipe du film, aussi bien dans le scénario que dans les décors, est remarquable en tout point. Les deux cinéastes n’oublie pas d’incorporer également une critique sociale au sein de leur histoire. Ce monde serait le reflet de notre société. L’imaginaire inavoué et perverti de notre conscience. Le côté sombre de la civilisation où se perd toutes choses et toutes âmes oubliées. Celles-ci sont inéluctablement amenées à sombrer dans le néant. En revanche, le message final est maladroit tout en nous laissant sceptique sur sa réelle nécessité. Quand Alice au pays des merveilles rencontre les réalisateurs de The eye, le résultat se révèle à la hauteur de nos espérances. Original et captivant, Re-cycle nous fait oublier le très décevant The eye 3.
publié le 20/01/2010 - 22:13

Les frères Pang se recycle...

Marc.mlc (I am Legend - 1114 critiques)
8
 
Re-Cycle débute comme un vulgaire film de fantômes asiatiques comme on en a vu défiler des dizaines. L'ambiance est néanmoins prenante et certaines scènes demeurent efficaces. Mais après une demi-heure, le film change totalement pour s'aventurer dans un trip onirique quelque part entre un Myazaki sombre et un Tim Burton. Assez désarçonnante au début, mais dotée de superbes décors (malgré quelques plans ratés), cette partie est assez surprenante. Malgré tout, les frères Pang ont toujours gardé leurs qualités (somptueuse photographie, virtuosité de la mise en scène) mais aussi -et c'est assez regrettable- leurs défauts (une tendance au tape-à-l'oeil gratuit, un montage pas toujours subtil). On peut aussi déplorer un scénario ne manquant pas d'idées mais souvent confus et des longueurs. C'est vraiment dommage car on a plus l'impression d'assister à un trip avec des idées dans tous les sens qu'à un vrai film avec un fil conducteur, bref l'univers dépeint dans le métrage n'a pas été exploité au maximum. Et quant au message anti-avortement, on a déjà vu plus subtil... Une bonne surprise néanmoins!
publié le 25/12/2009 - 20:07

Poético-horrifiques

Que du gore (Newbie - 11 critiques)
10
 
Virtuoses pour certains, roublards pour d’autres, les frères Pang divisent, depuis leurs débuts, les spectateurs et les critiques.Aprés un médiocre " les messagers " les fréres pang nous livres un monde magnifique, poétique et malsain à la fois, rarement vu auparavant. Les frères Pang ont su y insérer du fond, de la réfléxion, et l'aspect horrifique n'est plus qu'une illustration de cette réfléxion.Re-Cycle justifie une fois de plus son titre, illustrant parfaitement son cycle, à la fois créateur et destructeur, d’émotions sans cesse revisitées et réinterprétées.L'héroïne est la même que dans The Eye et exprime plutôt bien la désorientation de son personnage .D'un point de vue esthétique justement, le film nous met une belle claque. Que se soit au niveau des décors, du cadrage, des personnages ou de la post production, rien ne semble avoir été fait au hasard et il en ressort une ambiance pesante à couper au couteau ainsi q une moralité qui ne sera pas au gout de tous les spectateurs . Bref Magnifique ! On ne peut pas qualifier ce film autrement.En définitive, une bien belle curiosité, carburant avec bonheur aux fulgurances poético-horrifiques.
publié le 17/08/2009 - 07:55

Derniers commentaires