Guillermo Del Toro

Guillermo Del Toro

Biographie

Né à Guadalajara au Mexique en 1964, Guillermo Del Toro débute en étudiants les effets-spéciaux au côtés de Dick Smith. Via sa propre société Necropia, il se consacre ensuite à la réalisation d'effets pour de nombreuses productions mexicaines. Après avoir publié plusieurs article dans Village voice et un livre sur Alfred Hitchcock, celui-ci se lance dans la réalisation de son premier film: Cronos en 1993.
Présenté à Cannes, le film permet à son réalisateur de se faire remarquer grâce à son originale variation du mythe vampirique. Dans la foulée, il remporte 9 Arieles (les césars mexicains) et est vite contacté par des studios Américains. Première oeuvre qui marque le gôut du cinéaste pour les univers gothiques et décalés. Une réussite en tout point qui apporte une vision nouvelle sur les pourtants classiques thèmes du vampirisme et de l'immortalité.

Quatre ans plus tard, Del Toro franchira donc la frontière pour réaliser Mimic dont il signe le scénario. Le film sera un échec commercial mais imposera Del Toro comme un réalisateur à suivre. En effet, le film malgré certains défauts constitue une excellente série B et montre l'amour du cinéaste pour le genre fantastique.

C'est en 2001 que se produit l'explosion Del Toro. Contacter pour réaliser la suite de Blade de Stephen Norrington, Del Toro accepte mais à condition de pouvoir tout d'abord réaliser un projet qui lui tient à coeur et produit par Almodovar: L'échine du diable (El espinazo del diablo). Véritable chef-d'oeuvre du genre, le film remarqué lors du festival de Gerardmer s'impose comme un classique du film fantastique. D'une maturité incroyable, le film étonne par la qualité de sa réalisation et montre la capacité du réalisateur à créer un univers personnel, toujours très teinté d'éléments catholiques et gothiques.

Très rapidement, le réalisateur enchaine donc par la réalisation de Blade 2, deuxième de ses films à sortir en 2002 et second choc. Encore une fois le cinéaste impose sa touche et mise tout sur l'action et l'adaptation live d'un comic. Composé de nombreuses scènes époustouflantes, le film captive aussi par ses personnage et le drame qui les entoure. Diamétralement opposé de L'échine du diable, Blade 2 montre en quelques mois l'étendue du talent de Del Toro, capable d'enchainer avec une facilité déconcertante un projet personnel et un film de studio à gros budget. Une année, deux chef d'oeuvre du genre, Guillermo Del Toro devient alors la perle en devenir dont on guette impatiemment chaque projet.

Très rapidement, Del toro se voit proposer de nombreux films parmis lesquels le troisième Harry Potter ou Blade 3. Cependant, le cinéaste préfère s'orienter vers l'adaptation d'un comic qui lui est cher: Hellboy de Mike Mignola (qui travailla sur l'aspect gothique de Blade 2. Attendue de toute part, l'adaptation est une sorte de fusion entre ses deux derniers films. Très basé sur la psychologie des personnages, le film oscille entre romance et action pure sans jamais trancher. Au final, une oeuvre attachante et atypique qui brille par l'originalité de son traitement, une ambiance gothique à souhait et des personnages incroyables (Kroenen en tête !).

Parmis les projets de Del Toro, notons outre la suite Hellboy 2, Les montagnes hallucinées d'après Lovecraft, la comédie fantastique The wind and the willows et le conte horrifique Pan's labyrinth...

KEVIN