Tom Savini

Tom Savini

Biographie

Tom Savini est sans conteste l'un des maquilleurs les plus doués de sa génération. Il a participé à quelques-uns des plus grands films d'horreur de toute l'histoire du cinéma. Acteur à ses heures perdues, il a monté sa propre école d'apprentissage et de création d'effets spéciaux de maquillage.

Tom Savini est né le 3 novembre 1946 à Pittsburg, en Pennsylvanie aux Etats-Unis. Enfant, Tom s'intéressa très tôt à la magie et à l'illusion. Le destin de Tom va prendre un tournant majeur avec la vision du film de Lon Chaney : "Man of Thousand Faces" (1957). Littéralement subjugué par le film, il va décider de consacrer sa vie aux effets spéciaux de maquillages. Tom va alors passer des heures, enfermé dans sa chambre, à créer des personnages de toute pièce et à travailler sur les techniques de maquillage. A la "Carnagie Mellon University", Tom va apprendre le métier d'acteur et de réalisateur.

La guerre du Viet-Nâm va marquer un nouveau tournant dans sa carrière. Il venait à peine de rencontrer l'illustre George A. Romero qu'il est enrôlé dans l'armée en tant que photographe des combats. Il va découvrir l'horreur de la réalité dans toute sa puissance et, dans un certain sens, dans toute sa beauté morbide.

Plus tard, dans son travail, Tom essayera toujours de reproduire avec ses effets le même sentiment de peur et d'horreur qu'il avait pu ressentir durant la guerre du Viet Nam.

Un maître du gore à l'écran

Si Tom Savini est parvenu à se faire un nom dans le cinéma d'horreur, c'est bien grâce à ces maquillages réalistes et originaux. Têtes arrachées, gorges tranchées, corps découpés en morceaux, éventrations, énucléations, morsures... Tom Savini sait tout faire et ses effets spéciaux de maquillage deviennent souvent l'élément des films auxquels il a participé.

La carrière de Tom débute en 1974 avec le film "Deranged". L'histoire du film s'inspire de l'affaire du meurtrier et cannibale Ed Gein, qui terrorisa la population de Plainfield dans le Wisonsin entre 1954 et 1957. La même année, Tom travailla sur "Deathdream" (Bob Clark/1974).

Un jeune soldat rentre chez lui bien que sa mort ait été officiellement annoncée à sa famille. Très vite, ses proches réalisent que ce dernier a un comportement très différent d'auparavant. Bientôt, une série de meurtres plongent dans le trouble les protagonistes de l'histoire... Le jeune soldat est en réalité un zombi.

En 1978, Tom va collaborer pour la première fois avec le réalisateur George A. Romero sur le film de ce dernier : "Martin". L'histoire est celle de Martin donc, un adolescent de 17 ans persuadé d'être un vampire âgé de 84 ans. Romero revisitait alors avec ce film le thème du vampire avec la maestria habituelle qu'on lui connaît.

Mais la même année, Romero fait une nouvelle fois appel à Tom pour les besoins de son film (culte) : Dawn Of The Dead (Zombie en vf). A la manière d'un Herschell Gordon Lewis et ses Blood Feast, 2000 Maniacs et autres Gore, Gore Girls, Romero nous plonge dans le gore bien craspec et donne par la même l'occasion à Tom Savini de donner la pleine mesure de son talent.

Sur cette seconde photo, le gars qui plante une épée dans la gorge du pauvre zombi n'est autre que Tom Savini. Tom, acteur, on y reviendra un peu plus tard dans ce dossier.

Note : Tom n'a pas pu participer à "Night Of The Living Dead" de Romero à cause de la guerre du Viet Nam.

Après le succès de Dawn Of The Dead, Tom Savini débarque sur Friday the 13th (Vendredi 13 en vf). Les producteurs l'ont engagés pour la simple (et bonne!) raison que son nom était au générique de Dawn Of The Dead et qu'ils voulaient la personne qui avait travaillé aux effets spéciaux de ce film. Pour Tom, c'est une nouvelle fois l'occasion de verser dans un gore malgré tout plus discret mais tout aussi efficace que dans son précédent film.

Sur la photo ci-dessus, on peut voir Tom Savini en compagnie du jeune acteur interprètant le rôle de Jason Voorhees (enfant).

En 1980, avec le film Maniac de William Lustig, Tom s'en donne à coeur joie dans le gore qui tâche et nous offre quelques scènes anthologiques aujourd'hui.

Après le traumatisant film de Lustig, Tom va poursuive gentiment sa carrière avec des films comme "Eyes of a stranger" (Ken Wierderhorn/1981), le très gore "The Prowler" (Joseph Zito/1981) ou encore "Vendredi 13 part 4 : le chapitre final" (Joseph Zito encore/1984).

Sans oublier en 1982, le film Creepshow. Savini + Romero + King = LA formule gagnante d'un film à sketches vraiment sympathique.

En 1985, Savini collabore de nouveau avec Romero pour les besoins de Day Of The Dead (Le jour des morts-vivants en vf). Encore plus gore que le précédent opus de la série des zombis de Romero, Tom signe des effets spéciaux tout simplement stupéfiants. Jugez par vous-mêmes :

La même année toujours, Savini travaille une nouvelle fois avec Joseph Zito sur le film "Invasion U.S.A.". Un film avec un Chuck Norris à la rescousse de tout un pays... A éviter si possible.

1986 est un bon cru avec le délirant, gore, jouissif, "Massacre à la tronçonneuse 2" de l'ami Tobe Hooper. Encore une fois, Savini fait des merveilles.

A noter que ce film est le dernier vrai film gore de la carrière de Tom qui par la suite, restera dans un fantastique/horreur plus ordinaire avec des films comme Creepshow 2 (Michael Gornick/1987) où il n'est d'ailleurs crédité qu'au poste de consultant.

Sans oublier le très bon "Monkey Shines" en 1988 de George A. Romero.

La suite de la carrière de Tom est un peu moins intéressante, surtout pour les fans de gore que nous sommes ;)

Vous pouvez donc vous reporter directement à la section "Filmographie" de ce dossier pour avoir sous les yeux tous les films auxquels Tom a participé plus récemment.

Anecdotes diverses et variées

- Pour le film Maniac, Tom n'a touché qu'un cachet de $5,000.

- Tom Savini a créé sa propre école d'effets spéciaux. La formation est ouverte à tous. Pour info, la formation se déroule sur 16 mois et coûte la bagatelle de $25, 000 ! Tom dirige quelques séminaires au début de chaque semestre pour voir l'état d'avancement des travaux des élèves (environ 125 en moyenne par promotion).

- Tom Savini a été beaucoup influencé à ses débuts par le travail du maquilleur Jack Pierce (sur la Fiancée de Frankenstein notamment - James Whale/1935). Il cite également le maître de tous les maquilleurs d'aujourd'hui, Dick Smith.

- Tom a travaillé avec Stephen King sur Creepshow (George Romero/1982). Ce qu'il dit du bonhomme : "He's a funny guy, but brilliant. He is like a 13 year old kid. You could sit around all day talking about your favorite Twilight Zone episodes with him".

Traduction : "C'est un gars marrant mais intelligent. Il est comme un vieux gosse de 13 ans. Vous pouvez vous asseoir à ses côtés toute un journée et discuter avec lui de vos épisodes favoris de la 3ème dimension".

- Tom Savini aime beaucoup les films d'horreur italiens et cite souvent les noms de Dario Argento, Lucio Fulci et Lamberto Bava. Il a d'ailleurs particulièrement apprécié la fameuse scène du film de Fulci, L'enfer des zombis (1979) où une belle écharde vient se planter dans l'oeil d'une actrice.

- Tom savini a déstesté le film de Wes Craven, Scream (1996) ! (on peut le comprendre...)

- Tom a rédigé 2 ouvrages sur les techniques de maquillages :

- Tom est apparu dans la prestigieuse série THE SIMPSONS. A vous de jugez s'il y a ressemblance ou pas...