Babylon 5 (1994)

Babylon 5
Votre note : Aucun(e)
8
Moyenne : 8 (3 votes)
Babylon 5

Synopsis

En 2258, 10 ans après la guerre entre l'Alliance Terrienne et la Fédération Minbarie, Jeffrey Sinclair prend le commandement d'une station spatiale, appelée Babylon 5.

Située dans un espace neutre, elle accueille les représentants des différentes races composant la communauté galactique au sein d'un Conseil regroupant cinq principales puissances et la Ligue des mondes non alignés qui sont décidés à maintenir la paix et la prospérité dans la galaxie.

Mais, la mission de Sinclair, puis celle de John Sheridan, s'avère particulièrement difficile à cause des conflits entre mondes (les Centauris contre les Narns), des dissensions internes (chez les Minbaris, et aussi sur Terre).
Petit à petit, des indices semblent prouver l'existence d'une race aux desseins destructeurs, les Ombres...

Voir le filmAcheter ce film sur PriceministerAcheter ce film sur Amazon

De la même thématique

Babylon 5 : Premier contact Vorlon
Babylon 5 : Au commencement
Babylon 5 : La cinquième dimension
Babylon 5 : La rivière des âmes
2267 : L'Ultime Croisade
Babylon 5: L'appel aux armes
Babylon 5 : La Légende des Rangers
Babylon 5: The Lost Tales

Anecdotes

"Babylon 5" (ou "Babylone 5" au Québec), est une série télévisée de science-fiction américaine de 5 saisons, composée de 110 épisodes de 45 minutes en tout, mais également de 6 téléfilms (dont le pilote) de 90 minutes.
Elle a été créée par J. Michael Straczynski et diffusée du 22 Février 1993 au 27 Octobre 1997 en syndication (saisons 1 à 4), puis du 21 Janvier au 25 Novembre 1998 sur la chaîne TNT (saison 5).
En France, la série a été diffusée du 14 Mars 1995 au 21 Février 1999 sur Canal+, et au Québec à partir de Février 2000 sur Ztélé.

Dès le milieu des années 1980, Joseph Michael Straczynski a l'idée d'un « roman pour la télévision », une saga sur cinq ans. Ce fut "Babylon 5" dont il écrit l'essentiel de l'intrigue avant même d'avoir trouvé une compagnie pour le financer.
La Warner Bros. se laisse convaincre par cette série de science-fiction malgré leur échec financier récent sur la série V. Parmi les arguments de Straczynski, il y a la création d'effets spéciaux par ordinateur, nettement moins coûteux que les maquettes comme celles utilisées alors dans les séries Star Trek.
Pendant les six ans que durent le tournage de la série, du pilote de 1993 à la dernière saison en 1998, Straczynski s'investit à tous les postes: écriture des scénarios, supervision des scénarios pour conserver la cohérence du projet, production exécutive, post-production.
Malgré toutes ces activités, il répond sur les forums internet aux questions des fans de la série.
D'après ses témoignages, le plus dur a été de ne pas savoir à coup sûr à la fin de chaque saison, si la série serait poursuivie par la compagnie de syndication qui la diffusait.
Straczynski devra condenser dans la saison 4 ce qu'il avait prévu pour tenir encore deux saisons, la série ayant été annulée.
Mais finalement la série est reprise par la chaîne TNT, il prolonge alors l'histoire sans difficulté.

Straczynski aura écrit 93 des 110 scénarios d'épisodes de la série, dont l'ensemble des saisons 3 et 4. Le scénario d'un épisode de la saison 5 a été écrit par Neil Gaiman.
La suite est moins heureuse pour Straczynski puisque TNT annule avant même la diffusion la série dérivée "2267, Ultime Croisade" (Crusade - 1999).
Mais, grâce à sa volonté de contrôle sur "Babylon 5" et ce qu'on en faisait, Straczynski a atteint son but: une série de 5 saisons, des comics et des romans dérivés cohérents.

"Babylon 5" et les comics écrits par Straczynski montrent plusieurs thèmes de réflexion et de prédilection chez cet auteur.
Quoique athée, Straczynski réfléchit et fait réfléchir sur la religion, sa place, son rôle. Plusieurs héros straczynkiens ayant également « le complexe du martyr » d'après l'expression du personnage de Garibaldi dans Babylon 5.
L'évolution des États-Unis depuis les années 1950 occupent également une place non négligeable au sein des intrigues. La montée au pouvoir du président terrien Clark dans "Babylon 5" rappelle, alors que la série est antérieure, le parcours électoral du président George Walker Bush et les lois de sécurité très strictes votées après le 11 Septembre 2001. Le gouvernement des États-Unis est critiqué dans les comics de Straczynski.
Néanmoins, la vision du monde par Straczynski reste marquée par l'espoir en l'individu, qu'un puisse par ses actions changer le cours des choses.
Cela l'amène également à une réflexion sur la mort:
Pourquoi vais-je mourir ? Dans quel but ? Pour quelle cause ?
Ce thème-ci revient souvent dans "Babylon 5": Sheridan et Delenn face à l'inquisiteur vorlon, plusieurs Rangers face à une mort anonyme, frère Edward (avec dans ce cas, une confrontation avec "La Passion du Christ").

A propos de Michael O'Hare, le Commandeur Jeffrey Sinclair dans le pilote et la première saison de "Babylon 5":
A la date de son décès le 28 Septembre 2012, Michael O'Hare n’avait plus joué aucun rôle depuis douze ans, et n’avait pas été vu en public depuis longtemps, ce qui a alimenté les spéculations selon lesquelles il était gravement malade depuis plusieurs années.
Ce n’est qu’à la mort de Michael O'Hare (et à sa demande) que son ami proche et créateur de "Babylon 5", Joseph Michael Straczynski, révéla qu’en fait il avait dû lutter contre un cas de schizophrénie de plus en plus handicapant.
Straczynski a également expliqué que la difficulté d’O’Hare avec cette grave maladie mentale était la principale raison pour laquelle il a été forcé de quitter "Babylon 5" à la fin de la première saison, une décision qui était mutuelle et très amicale.
JMS est même allé jusqu’à retarder le tournage de la série de plusieurs mois pour tenter d’accommoder son état, mais Michael O'Hare a refusé, arguant que le retard aurait un effet négatif sur le reste de la distribution et de l’équipe, et a insisté pour qu’ils continuent sans lui.

J. Michael Straczynski on Michael O'Hare's battle with mental illness (VO):
https://www.youtube.com/watch?v=AwyAo_YjtdM (5 mn)

Outre le terrible destin de Michael O'Hare, "Babylon 5" a cette tragique particularité qu'une bonne partie du casting principal est mort assez jeune (autour de la soixantaine), voire très jeune (Richard Biggs à 44 ans).
Ainsi:
. Richard Biggs (Dr. Stephen Franklin) est mort en 2004 à 44 ans (dissection aortique).
. Andreas Katsulas (G'Kar) est mort en 2006 à 59 ans (cancer des poumons).
. Jeff Conaway (Zack Allan) est mort en 2011 à 60 ans (pneumonie avec septicémie).
. Jerry Doyle (Michael Garibaldi) est mort en 2016 (retrouvé inconscient, mort naturelle mais accélérée par son alcoolisme chronique).
. Stephen Furst (Vir Kotto) est mort en 2017 à 63 ans (complications liées au diabète).
. Mira Furlan (Delenn) est morte en 2021 à 65 ans (complications dues au virus du Nil occidental).

Le 11 Mai 2011, Jeff Conaway a été retrouvé inconscient de ce qui était initialement décrit comme une surdose de substances que l’on croyait être des analgésiques et a été emmené au Centre médical régional Encino-Tarzana à Encino, en Californie, où il était inscrit dans un état critique.
Après les premiers rapports, Drew Pinsky, qui avait traité le comédien pour toxicomanie, a déclaré qu'il souffrait non pas d’une surdose de drogue, mais plutôt d’une pneumonie avec septicémie, pour laquelle il a été placé dans un coma artificiel.
Même si sa pneumonie n’était pas directement attribuable à la consommation de médicaments, elle a nui à la capacité de Conaway de reconnaître la gravité de sa maladie et de se faire traiter pour une pneumonie jusqu’à ce qu’il soit trop tard.
Le 26 Mai 2011, la famille de Jeff Conaway a accepté que soit débranché le système de survie, après que les médecins eurent déterminé qu’ils ne pouvaient rien faire pour le ranimer. Il mourut le lendemain matin à l’âge de 60 ans.
Le médecin de Conaway a attribué sa mort à sa dépendance en disant : « Ce qui arrive, c’est que, comme pour la plupart des toxicomanes opiacés, ils finissent par en prendre un peu trop… et ils aspirent, alors ce qui est dans leur bouche pénètre dans leurs poumons… C’est ce qui s’est passé avec Jeff. »
Une autopsie effectuée sur Jeff Conaway a révélé que l’acteur est mort de diverses causes, dont la pneumonie par aspiration et l’encéphalopathie, attribuables à des surdoses de médicaments.

"Babylon 5" aura été pionnière dans l'utilisation des images de synthèse à la place des maquettes habituellement utilisées pour les vaisseaux spatiaux.
Si elle a été diffusée en 4:3, elle a été tournée de sorte qu'elle puisse par la suite être exploitée en format 16x9e, avec plus d'image de gauche et de droite.
A l'époque de sa diffusion, la qualité de résolution n'était qu'en 480p, mais il avait été décidé de conserver les fichiers des images de synthèse afin de pouvoir par la suite, quand la technologie le permettrait, proposer des images de synthèse de meilleure qualité. Malheureusement ces fichiers ont été perdus, ce qui fait que les FX semblent désormais assez simplistes, n'ayant pu être optimisés dans une meilleure résolution.
Ceci créant un autre problème d'envergure: avec l'exploitation de la série en 16x9e grâce aux conditions de tournage, mais la perte des fichiers FX, ne reste que les images 4:3 des FX pour la diffusion originale, qui sont donc zoomés (avec perte d'image en haut et en bas) pour être cohérent avec l'ensemble du nouveau format, accentuant par là-même le manque de précision des effets spéciaux.

De nombreuses récompenses pour cette série culte:
https://www.imdb.com/title/tt0105946/awards?ref_=tt_awd

Titres alternatifs : Babylone 5
Musique : Christopher Franke
Pays : États-Unis
Durée : 110 x 45 min
Appartient à la série :
Sortie France : 14 Mars 1995
Sortie US :
Budget : 500 000 $ / épisode

Comment voir le film ?

Critiques Spectateurs

Il n'y a pas de critiques spectateurs pour l'instant.
N'hésitez pas à ajouter la votre !

Recherches de film

Vous recherchez un film ? N'hésitez pas à l'indiquer sur le forum. Et n'hésitez pas à aider les autres internautes !