Vendredi 13 : notre avis sur le jeu

Après de longs mois d'attente, le jeu vidéo adapté de la célèbre franchise Vendredi 13 débarque enfin sur Xbox One, Playstation 4 et PC !

Forts de leur campagne de financement sur Kickstarter qui leur a permis de collecter 800 000 dollars, les sociétés Gun Media et IllFonic nous offrent un jeu qui devrait faire plaisir aux fans de Jason Voorhees et aux jeux de survie en ligne. Oubliez dès à présent le jeu de 1989 sur Nes, voici une vraie partie de chasse à l'homme entre Jason et d’innocents (enfin, presque...) moniteurs de camp de vacances ! Direction donc le fameux camp Crystal Lake, où ces derniers semblent passer un bon moment autour d'un feu. Surgit alors Jason qui tue l'un d'eux avant que les moniteurs ne se dispersent à travers le camp.

Pour la première fois, il est donc possible d’incarner Jason. Son objectif ? Trouver et tuer tous les moniteurs avant qu'ils ne s'échappent. Incarnés par les autres joueurs, ces derniers doivent rivaliser d'ingéniosité pour survivre : trouver des armes de fortune, réparer la ligne téléphonique pour appeler la police, se cacher tant bien que mal sous un lit ou dans une armoire, trouver de l'essence pour la voiture pour s'échapper... 

Après une dizaine d'heures de jeu sur PC, nos impressions sont plutôt positives. On a clairement affaire à un jeu fun lors de parties rapides. Comptez en effet une vingtaine de minutes par partie, temps maximum de jeu au bout duquel les moniteurs sont considérés comme tirés d'affaire. Mais les parties peuvent être beaucoup plus courtes si vous vous faites tuer rapidement !

Des moniteurs prêts à tout pour survivre

De la chair fraîche !

Dès le départ, vous avez le choix entre plusieurs moniteurs censés représenter tous les stéréotypes vus dans les différents films de la saga Vendredi 13 : le sportif, le geek, la fille ingénue, la fille extravertie... Chacun d'entre eux a des capacités différentes (courir plus vite, être plus discret, frapper plus fort...) qu'il est possible d'améliorer à mesure que l'on acquiert de l'XP. Dix moniteurs sont proposés en fonction de votre expérience, mais il est également possible d'incarner un personnage culte de la saga : Tommy Jarvis ! En effet, une radio vous permet de le contacter et un joueur (qui s'est fait tuer ou qui a pu s'échapper) prendra les commandes de ce personnage aux compétences maximales.

Tommy Jarvis à la rescousse !

Une armée de Jason

Du côté de Jason, c'est encore mieux : on a le choix entre ses nombreuses incarnations dans les films de la saga. L'occasion d'endosser différents costumes et masques (y compris le "sac à patates" du deuxième opus) mais aussi de manier les nombreuses armes du tueur : la machette bien sûr, mais aussi une hache, un harpon, une fourche...

La version infernale de Jason

Au début de la partie, l'un des joueurs est désigné pour incarner Jason. En fonction de la version qu'il aura choisie, il pourra à mesure que la partie avance utiliser les pouvoirs qui lui sont mis à sa disposition. Il peut par exemple se téléporter où il le souhaite à travers la carte, disposer des pièges, envoyer des couteaux ou bien se déplacer très rapidement pour attraper sa victime. Bref, comme dans les films, Jason est un personnage ultra-puissant et quasiment inarrêtable.

Un jeu très stressant

C'est le point fort du jeu : malgré la faible durée des parties, Vendredi 13 se révèle très stressant ! Surtout lorsqu'en tant que moniteur, vous entendez le célèbre "ki ki ki ma ma ma" : cela signifie que Jason est très proche et qu'il est temps de fuir au plus vite ! A vous de collaborer au mieux avec vos partenaires (microphone recommandé !) afin de réunir les différents éléments qui vous permettront de vous échapper : réunir la batterie, l'essence et la clé pour la voiture, réparer la ligne téléphonique pour appeler la police... Et gare à vous si Jason réussit à vous attraper : les mises à mort peuvent être très violentes à l'instar de celles des films ! Décapitation, énucléation, embrochage sans oublier la célèbre mort du sac de couchage... à ce niveau-là, les développeurs du jeu connaissent leurs classiques à notre plus grand bonheur !

Un petite florilège de mises à mort :

Malgré ses quelques défauts (des animations du visage parfois ridicules, le peu de cartes, quelques bugs), Vendredi 13 : le jeu est un vrai plaisir vidéoludique. Pour faire bref : en tant que Jason, ça défoule et en tant que moniteur c'est très stressant ! 

A noter qu'un mode solo fera son apparition cet été dans toutes les versions du jeu, et sans coût supplémentaire. Ce nouveau mode ajoutera des bots contrôlés par l’intelligence artificielle.

Disponible sur PC (Steam), PS4 et XBOX OneFriday the 13th: The Game est proposé au prix de 36,99 Euros.

George A. Romero : le maître de l’horreur

Diaporamas