Shadowz - la plateforme de VOD

La Hammer : grandeur et déclin du studio

 

LES FILMS

1935 - 1950

 

Bela Lugosi dans "The Mystery of the Marie Celeste" (1935)Les premiers films de la Hammer sont principalement des comédies, puis, après la Guerre, elle produit de nombreux polars. En 1936, elle produit The Mistery of the Marie Celeste avec Bela Lugosi dans le rôle d’un capitaine de navire dont les membres disparaissent mystérieusement. Il n’ya pas encore la «touche Hammer» dans ces petites productions sans prétention.

 

1951 - 1959


La Hammer produit toujours de nombreux polars. Elle engage comme réalisateur Terence Fisher qui signera deux films de science-fiction en 1952.

Le Triangle à Quatre Côtés (Four-Sided Triangle)

Robin et Bill sont tous deux amoureux de Lena. Celle-ci part aux USA et les deux garçons étudient les sciences. 10 ans plus tard, Lena revient et retrouvent ses deuxamis qui construisent une machine capable de dupliquer tous objets. Lena préfère Robin. Bill demande alors à celui-ci de l’aider à dupliquer Lena. L'expérience réussit mais Bill n’avait pas prévu que les émotions aussi étaient dupliquées et Helen, le clone de Lena, est également attirée par Robin...

Enquête dans l’Espace (Spaceways)

Enquête dans l’Espace (1953)

Stephen Mitchell travaille sur des tests ultra-secrets de fusées. Sa femme Vanessa le trompe avec Philip, un savant venu espionner les projets de Stephen. Une fusée est envoyée dans l’espace mais ne revient pas sur Terre. Vanessa et Philipayant disparu, on accuse Stephen de les avoir tué et mis dans la fusée. Pour prouver son innocence, celui-ci accepte d’embarquer dans une autre fusée pourretrouver la première fusée disparue...

Les deux films ne rencontrent qu’un faible succès. La Hammer continuera de produire des polars et des comédies. Mais en 1955-56, trois nouveaux films de science-fiction, ayant reçu un accueil très favorable du public, incite la firme à changer de voie et à se consacrer au fantastique et à l’épouvante.

 

Le Monstre (The Quatermass Xperiment)

Le Monstre (1955)Le Professeur Quatermass vient de réussir à envoyer vers la Lune trois astronautes. Mais lafusée a des problèmes et s’écrase. Sur les lieux de l’accident, on ne retrouvequ’un seul survivant. Mis en quarantaine, l’astronaute s’évade avec l’aide de sa femme. Mais elle ne sait pas que le corps de son mari a été contaminé parune substance extraterrestre et il commence à subir une étrange mutation, le transformant en être mi-homme, mi-plante...

 

X the Unknown (1956)X - The Unknown

L’armée met à jour une fissure volcanique qui contient une sorte de créature très radioactive, qui tue tout humain qui entre en contact avec elle en les brûlant mortellement. L’armée fait appel à des scientifiques afin de mettre hors d’état de nuire la créature...

 

La Marque (Quatermass 2)

La Marque (1957)Quatermass observe la tombée de plusieurs petites météorites sur la campagne anglaise. Un de ses assistants est blessé par l’explosion d’une météorite. Une marque apparaît alors sur sa joue.L’assistant se fait enlever sous les yeux du Professeur qui le suit et tombe sur une mystérieuse usine. Il découvre alors que chaque météorite contient une particule vivante extraterrestre qui contrôle l'esprit de l’humain qui sera en contact avec elle. L’invasion a commencé...

Suite à ce succès, la Hammer décide de remettre au goût du jour un classique des années 30: Frankenstein. L’acteur Peter Cushing est engagé ainsi que Christopher Lee. Cushing jouera le rôle du docteur et Lee celui de la créature. Pour des problèmes de droits, les maquilleurs du studio ne peuvent réutiliser le maquillage de Boris Karloff. C’est à Terence Fisher qu’incombe la tâche de réactualiser le mythe du savant fou. Il opte alors pour une approche nouvelleet décide que cette fois, ça sera le docteur le héros du film et non la créature comme dans les films de la Universal. Le scénario sera signé Jimmy Sangster, autre pillier de la Hammer Films.

 

Frankenstein s’est échappé ! (The Curse of Frankenstein)

Frankenstein s’est échappé ! (1957)Le Baron Frankenstein consacre sa vie à un projet terrifiant: il veut créer un corps humain et lui donner la vie. Avec son associé, il vole le corps d’un criminel et n’hésites pas à assassiner un vieux savant pour se procurer le cerveau de sa créature. Mais le cerveau est endommagé suite à une dispute entre les deux hommes. Frankenstein parvient à donner vie à sa création. Mais c’est un monstre horrible et douéd’une grande force. La créature a un comportement très dangereux. Elle s’échappe et tue un homme dans la forêt...

Immense succès pour la firme, le film rapporte des dizaines de millions de dollars aux USA. La Hammer décide alors de continuer sur cette voie du film fantastique. Elle produira alors un film d’aventure fantastique, toujours avec Peter Cushing.

 

Le Redoutable homme des neiges (The Abominable Snowman of the Himalayas)

Le Redoutable homme des neiges  (1957)

Dans l’immense chaines de montagnes de l’Himalaya, une expédition tente de retrouver la trace du Yéti. Après s’être arreté dans un temple bouddiste, l‘équipe découvre de gigantesques empreintes de pieds. Leur campement est alors attaqué par un Yéti...

La Hammer produira également des films de guerre comme The Camp on Blood Island ou Steel Bayonet. Mais elle reviendra vite au fantastique. Après Frankenstein, elle décide de s’attaquer au prince des vampires: Dracula. C’est à nouveau Terence Fisher qui devra réaliser le film. Le réalisateur faità nouveau appel aux deux stars de son précédent films. Cette fois, Christopher Lee incarnera le célèbre vampire et Peter Cushing jouera Van Helsing, le chasseur de vampires, dans ce qui est considéré à juste titre comme l’œuvre la plus aboutie et la plus belle de la Hammer, son chef-d’œuvre !

 

Le Cauchemar de Dracula (Horror of Dracula)

Le Cauchemar de Dracula (1958)

Le jeune clerc de notaire Jonathan Harker se rend dans les Carpathes pour être au service du Comte Dracula. Harkerest accueilli par le Comte lui-même. Celui-ci découvre une photo de la fiancée d’Harker, Lucy, et semble fasciné par le portrait. Pendant la nuit, Jonathan fait la connaissance d’une femme qui lui demande protection contre le Comte. Mais cette femme est un vampire et elle mord Harker au cou. Le lendemain, Harker trouve la crypte des vampires et tue la jeune femme mais ne peut lutter contre le Comte Dracula qui le tue...Le docteur Van Helsing, ami d’Harker, se rend dans les Carpathes pour prendre des nouvelles de Jonathan. Il le découvre vampirisé et lui enfonce un pieu dans le cœur pour le libérer. De retour dans son pays, le docteur est appelé au chevet de Lucy qui dépérit chaque jour. Il découvre deux petits trous sur le cou de la jeune fille...Un terrible combat s’engage entre Dracula et Van Helsing...

Immense succès à travers le monde, ce film est l’apothèose de la filmographie de Terence Fisher. Tout est parfait dans ce film, même si le réalisateur a pris quelques libertés avec le roman de Bram Stoker.

La Hammer décide de ressusciter le Docteur Frankenstein qui était normalement décapité à la fin du premier film. Par un habile tour de passe-passe (c’est un prêtre qui est exécuté à sa place), Peter Cushing reprend donc le rôle qui l’a rendu célèbre dans le nouveau film de Terence Fisher, mais cette fois, sans Christopher Lee.

 

La Revanche de Frankenstein (The Revenge of Frankenstein)

La Revanche de Frankenstein (1958)

Ayant échappé à la mort, le Baron Frankenstein arrive dans un nouveau village sous le nom de Dr. Stein. Il travaille bénévolement dans un hopital pour miséreux, ceux qui lui permet de s’approprier des membres pour ses travaux. Il reconstruit le corps de son assistant et lui transplante un nouveau cerveau. Mais la créature s’enfuit avant sa guérison et tue le concierge, la lutte ayant endommagé son cerveau...

Ce film de Fisher est supérieur à Frankensteins’est échappé. Le Baron a une personnalité bien plus complexe, le film est beaucoup plus rythmé. Mais le film ne sera pas le succès escompté et la Hammer abandonnera le Docteur Frankenstein pendant quelque temps...Ce qui ne l’empêcha pas de produire un autre classique, somptueux, magnifique, dont le scénario est tiré du roman de Conan Doyle. Assurément la meilleure adaptation d’une aventure de Sherlock Holmes, où l’on retrouve avec plaisir le duo d’acteurs favoris de la Hammer: Cushing et Lee !

 

Le Chien des Baskerville (The Hound of the Baskervilles)

Le Chien des Baskerville (1959)

Le célèbre Sherlock Holmes serend dans les Landes pour élucider la légende qui voudrait qu’un fantomatiquechien de l’Enfer tue, à chaque génération, un membre de la lignée des Baskervilles.

Avec l’aide de Watson, il vont protéger Sir Henry Baskerville des attaques du monstre...

Splendeur du Technicolor, des décors, scénario richeet intelligent, Peter Cushing parfait dans le rôle de Holmes, bref, une œuvretrès aboutie du à nouveau au génial Terence Fisher qui va enchaîner sur un film, certes inférieur à celui-ci, mais néanmoins très intéressant.

 

 

L'Homme qui trompait la mort (The Man Who Could Cheat Death)

L'Homme qui trompait la mort (1959)

Le jeune docteur George Banner paraît avoir 35 ans. Il a en réalité 104 ans! Son secret: il pratique des opérations glandullaires tous les dix ans. Mais son assistantrefuse de continuer. Banner le tue et kidnappe Janine afin d’obliger Pierre, son amant, à continuer les opérations. Celui-ci accepte mais fait semblant de l’opérer. Banner continue de vieillir...

C’est Christopher Lee qui interprète le rôle de Pierre et la jolie Hazel Court celui de Janine. Le rôle de Banner fut confié à Anton Diffring. Le technicolor fait encore des merveilles et la photographie alterne les tons bleutés, verdâtre et marron.

La Hammer décide alors de réactualiser un autre monstre inspiré des classiques de la Universal: la Momie...

 

Découvrez la suite des films de la Hammer sur la page suivante

Pages