Dracula: mort et heureux de l'être
Dracula: Dead And Loving It
Réalisateur : Mel Brooks
Votre note : Aucun(e)
5.83333
Moyenne : 5.8 (12 votes)

Synopsis

Le mythe de Dracula à la sauce Mel Brooks : apprêtez-vous à hurler... de rire.

Première partie du film

Dracula (1931) Trailer

Anecdotes

Profitant manifestement du succès de l'adaptation par Francis Ford Coppola en 1992 du roman Dracula de Bram Stoker, Mel Brooks réalise un pastiche comique se référant bizarrement davantage au classique de Tod Browning réalisé en 1931. Certains dialogues originaux de cette adaptation sont même ici repris, le plus souvent à des fins comiques. Le jeu de Leslie Nielsen évoque d'ailleurs moins celui de Gary Oldman ou Christopher Lee que celui de Bela Lugosi qu'il tourne régulièrement en dérision.

Musique : Hummie Mann
Durée : 88 min.

DVD & Blu-Ray

Critiques Spectateurs

Mel brooks le grand spécialiste des parodies fantastiques reprend donc à sa sauce le mythe de Dracula, on sent d'ailleurs qu'il a voulu rendre hommage aux meilleurs films du genre,on pense à la version de coppola plus particuliérement mais aussi aux films de la Hammer, d'ailleurs les décors...Lire la suite

Le mythe de Dracula revu et corrigé par Mel Brooks, avec Leslie Nielsen en prince des ténèbres : l'affiche était alléchante mais le film n'assure pas vraiment, à cause d'un scénario mort-né et d'une réalisation livide d'un Brooks vieillissant. Certes, les décors gothiques sont au rendez-vous,...Lire la suite

Vraiment pas terrible cette adaptation du mythe de Dracula revue par Mel Brooks. Malgré la présence de Leslie Nielsen, acteur abonné aux parodies du trio ZAZ (les Y a t il un flic...? et plein d autres encore), le film ne m a pas vraiment fait rire, au mieux on sourit; et puis les gags ne volent...Lire la suite

Quand je lis Mel Brooks, au premier regard, je me méfie. Capable du pire comme du meilleur, il est de ces réalisateurs qui éblouissent ou aveuglent... Ici, c'est un peu des deux. Leslie Nielsen n'est pas mauvais dans le rôle du vampire dandy un rien déjanté, mais Mel Brooks sabote son propre film...Lire la suite

Ce genre de films (scary movies....) ça va 5 minutes, après ça tombe vite dans la débilité profonde. En fait tout le monde appelle ces navets des parodies, mais c'est un abus de langage. Car une parodie c'est au contraire très sérieux (en apparence) mais quand on y regarde de plus près, c'est ni...Lire la suite