Green Elephant (Svetlana Baskova - 1999)

Green Elephant
Zelyonyy Slonik
Réalisateur : Svetlana Baskova
Votre note : Aucun(e)
5
Moyenne : 5 (4 votes)

Synopsis

Deux ex-soldats de l'armée russe, prisonniers dans un goulag, qui attendent leur exécution, deviennent les victimes de jeux sadiques de la part de leurs bourreaux...

Scénario : Svetlana Baskova
Durée : 87 min
Budget : 200 €

Anecdotes

Le film comprend des scènes très explicites de coprophilie et scatophilie, de viol, de gambe homosexuel, de nécrophilie et de meurtre. L'ultra-réalisme de la scène où l'un des officiers mange ses excréments, une des plus ignobles séquences de l'histoire du cinéma, fait sans doute une référence à Salo ou les 120 journées de Sodome de Pier Paolo Pasolini. Les costumes des personnages ainsi que les décors du film sont en grande partie vert.

Le film n'eut droit qu'à une unique projection, au Festival de Rotterdam en 1999. L'extrême violence et la cruauté des images du film choqua de nombreux spectateurs qui partirent soit en pleurant, en criant ou en vomissant. Le scandale fut tel que la réalisatrice fut bannie de son pays.

Critiques Spectateurs

Ce film avait fait tout un tollé lors de sa sortie au cinéma.... en fait, une seule projection a eu lieu et la réalisatrice du film (Svetlana Baskova) a même été bannie de son pays. Pourquoi? Pour pas grand chose en fait. Le film se déroule dans un goulag très petit, noir et crasseux où 2 ex-...Lire la suite

J'ai trouve que ce film etait assez malsain ! Une ambiance très glauque ! Visuellement pourri et j'avouerai qu'on aimerait pas se retrouve enfermé avc eux et puis la fin est vraiment bizarre avec quelques passages d'un gore malsain ! C'est vraiment un mauvais film sans intérêt.Lire la suite

Il faut le dire, ce film est à la limite du supportable. Mais à part ça, ça n'est pas d'une grande qualité, pas de travail visuel, ce film cherche seulement à provoquer des émotions violentes. Et sur ce point, c'est réussi. Pendant 20 ou 30 minutes, on assiste à des scènes ou les deux ex-soldats...Lire la suite

Sur Horreur.net