Ichi the Killer (Takashi Miike - 2001)

Ichi the Killer
Koroshiya 1
Réalisateur : Takashi Miike
Votre note : Aucun(e)
8.16667
Moyenne : 8.2 (24 votes)
1-Ichi

Synopsis

Anjo est un chef yakusa. Il disparaît avec 100 millions de yens. Kakihara, l'un des fidèles de son gang commence des recherches. Mais ses sanglantes méthodes ne plaisent pas aux autres gangs. Kakihara a cependant un rival de taille en la personne de Ichi, un meurtrier en puissance qui cache un étrange secret...

Musique : Seiichi Yamamoto
Durée : 129 min.
Appartient à la série :
Ichi
Sortie France : 14 Avril 2002
Sortie US :
Budget : $1,400,000

Critiques Spectateurs

Qu'on aime ou qu'on aime pas on ne peut pas nier le talent évident de Takashi Miike,"Icthi the killer" a été pour moi l'une des expériences japonaises des plus bizarres,mystiques que j'ai eu l'occasion de voir. Déjà l'histoire est incroyablement bien ficelée...Lire la suite

De l' ultra violence gore déjanté poussé a l' extrême comme savent si bien le faire nos amis Asiatiques, et teinté d' une touche d' humour noir, enfin plutôt hémoglobine. Pour les amateurs du genre, ce film est une pure merveille. Mais pour les âmes sensibles qui n' apprécient pas trop la vue du...Lire la suite

Ichi the Killer est avant tout un bon gros delire plein de sang et de folie... c'est à la fois drole et dejante... c'est unique en son genre, une grosse piece de la folie japonaise quand il s'agit de faire dans l'horreur et dans l'abus et c'est foutrement bon!Lire la suite

Takashi miike w'est vraiment laché avec ce film, les nombreuses scènes gores qui peuplent le long métrage sont vraiment réussies et d'une originalité hallucinnante. "Mention spéciale pour le fist fucking en pleine gueule du bad guy qui retire les agrafes des deux extrémité de sa bouche pour que son...Lire la suite

Miike se lache carrément dans la violence et le sadisme. Le personnage de Kakihara est excellent, il est sadique, malsain, maso, drôle, la totale quoi... L'histoire est un peu confuse mais inpréansible, ATTENTION SPOILER! par contre j'ai rien compris à la fin, Kakihara à une putain d'ouverture de...Lire la suite