Kiki la petite sorcière (Hayao Miyazaki - 1989)

Kiki la petite sorcière
Majo no takkyûbin
Réalisateur : Hayao Miyazaki
Votre note : Aucun(e)
9.14286
Moyenne : 9.1 (7 votes)
Kiki la petite sorcière

Critique

Encore un très beau film d'animation de Miyazaki. Moins définitif que Nausicaä ou Laputa mais un spectacle riche en couleurs à l'animation sans failles.

Synopsis

Kiki, treize ans, est une future sorcière qui doit impérativement partir faire son apprentissage dans une ville inconnue durant un an...

Scénario : Hayao Miyazaki , Eiko Kadono
Musique : Joe Hisaishi
Durée : 103 min.
Appartient à la série :
Kiki la petite sorcière

DVD & Blu-Ray

Critiques Spectateurs

Moi je vous le dis, rien ne vaut parfois un peu de douceur dans ce monde de brutes. Je l'assume totalement,j'aime bien me regarder un bon dessin-animé plein d'innocence et de poésie aux graphismes classiques certes mais aux couleurs chatoyantes,c'est charmant au possible. Difficile de résister en...Lire la suite

Toujours aussi sympatique , le euvre de Miyazaki se renouvelle agréablement. Mais celle ci comme pour "Mon voisin Totoro" manque un peu d'envergure. On y suit les aventure de Kiki, une sorciere qui est en formation dans une ville (melange entre une ville allemande et Londre), ou elle vas faire de...Lire la suite

Sans aucun doute, Kiki est le film le plus mineur de la filmographie du cinéaste (si l'on excepte On Your Mark réalisé pour le groupe Chage...Lire la suite

Ou quand Miyazaki nous enchante avec une histoire simple... Kiki la petite sorcière est un anime qui baigne dans la bonne humeur. Contrairement aux autres films de l'auteur qui paraîtront peut-être plus mélancoliques, plus cérébraux, ce Kiki nous épate par l'optimisme béat et la désinvolture dont...Lire la suite

L'histoire toute simple mais pleine de poésie, d'une petite apprentie sorcière qui part faire ses preuves dans une autre ville que la sienne. J'adore les dessins, les paysages et les personnages (surtout le chat qui est délirant).... c'est du Myazaki tout simplement. Alors on se laisse allé à la...Lire la suite