Le Crocodile de la Mort (Tobe Hooper - 1977)

Le Crocodile de la Mort
Eaten Alive
Réalisateur : Tobe Hooper
Votre note : Aucun(e)
7.40741
Moyenne : 7.4 (27 votes)

Synopsis

Dans la moiteur de la Louisiane se trouve, un motel glauque perdu au milieu des marais... Son propriétaire, Judd, est le maître d'un gigantesque crocodile gardé dans un enclos. Maniaque sexuel totalement dérangé, Judd donne ainsi à sa bête les cadavres des victimes qui ont le malheur de s’égarer dans son motel, l’inquiétant Starlight Hôtel....

Le Crocodile de la Mort Le Crocodile de la Mort Le Crocodile de la Mort

Anecdotes

Le personnage de Judd est inspiré du tueur en série américain Joe Ball. Tobe Hooper quitta la production avant la fin du tournage pour cause de divergences artistiques, laissant au producteur Mardi Rustam tout contrôle sur le montage et le tournage des plans manquants.

Scénario : Alvin L. Fast , Kim Henkel
Musique : Wayne Bell
Pays : États-Unis
Durée : 91 min
Sortie France : 24 Mai 1978
Sortie DVD Français :

DVD & Blu-Ray

Critiques Spectateurs

Aimant les films d horreurs des années 70 , cela faisait longtemps que je voulais voir celui ci. De nos jours alors que certain film d horreur de cette époque reste encore très visible. Celui la a clairement vieillit , de plus je m attendait à une histoire de crocodile mangeur d homme mais on ne...Lire la suite

Sans doute que le film, à sa sortie, apportait quelque chose de nouveau mais il a très mal vieilli. Alors que le premier film de Hooper lui, n'a pas pris une ride. Le crocodile de la mort est devenu une série b soporifique qui, mis à part le côté glauque, ne surprend plus. On regarde donc sans...Lire la suite

Un des classique de Tobe Hooper, les ingrédients meme qui ont fait sa réputation, on y retrouve une ambiance malsaine , poisseuse, des acteurs convaincants, notamment neville brand qui incarne judd, totalement timbré, rarement vu un film aussi barré, mais vraiment bien incarné. le titre du film n'...Lire la suite

J'ai découvert Hooper en regardant son premier film qui tient le statue "du film d'horreur ultime" et à plutot était "la déseption ultime" à mes yeux, je parle bien de Massacre à Tronçonneuse qui fait des films qui m'ont le plus déçu dans ma vie, je n'y est rien trouvé de horrible ou insoutenable...Lire la suite

Décidément, les gérants d'hôtel perdu au milieu de nul part on toujours le beau rôle dans les films d'horreurs, après Norman Bates voici le pitoyable Judo, et sa bonne tête de frustré sexuel. Alors quelques similitude entre un Norman et un Judo : tout les deux aimes les animaux, l'un les empaille l...Lire la suite

A propos du realisateur

Tobe Hooper

Natif de Austin (Texas) en 1943, Tobe Hooper fait son premier film, un film familial avec sa caméra 8 mm à l'âge de trois ans. Il passe son enfance à faire des films amateurs. Assez vite, il acquiert la réputation de réalisateur culte avec le désormais incontournable Massacre à la tronçonneuse en 1974 qui réussit même à être...

On lui doit également :
Robe de Sang
The Mangler - La Presseuse Diabolique
L'Invasion vient de Mars