Le Loup-garou de Londres (John Landis - 1981)

 Le Loup-garou de Londres
An American Werewolf in London
Réalisateur : John Landis
Votre note : Aucun(e)
8.76562
Moyenne : 8.8 (64 votes)
Le Loup-Garou de Paris
Beware the Moon: Remembering 'An American Werewolf in London'

Synopsis

Deux jeunes touristes se promènent dans la Lande. L'un d'eux est attaqué et tué par une bête féroce. Le second est blessé mais parvient à s'enfuir. Malheureusement pour lui, il a été attaqué par un loup-garou. De retour à Londres, il ne sait pas encore qu'il a ramené la malédiction avec lui et qu'il va se transformer en une créature féroce...

Critique

Une excellente comédie horrifique qui n'a pas pris une ride.

An American Werewolf in London An American Werewolf in London  Le Loup-garou de Londres
Bande-Annonce

AN AMERICAN WEREWOLF IN LONDON ( 1981 ) TRAILER

Anecdotes

C'est avec ce film que l'on a pu voir la personnalité de Landis s'affirmer. Il s'agit d'une parodie qui néanmoins respecte les règles les plus strictes des films d'horreur. Ce subtil mélange peut nous angoisser, voire créer certaines émotions. Ce film opère un retour à certaines sources folkloriques lorsque le héros, sous l'impulsion d'une force irrésistible, arrache ses vêtements avant de se transformer en loup. Cette tradition se réfère notamment au "Lai de Bisclavret" de Marie de France, dans lequel un chevalier est contraint de se déshabiller entièrement avant de se métamorphoser et doit dissimuler ses vêtements sous une pierre creuse car, s'il ne les retrouvait pas, il serait condamné à errer indéfiniment sous la forme d'un loup-garou. Toutefois, contrairement au "Bisclavret" de Marie de France, le héros du film retrouve sa forme humaine lorsqu'il se réveille, nu comme un ver, dans la cage aux loups du zoo de Londres, ce qui l'oblige ensuite à regagner son domicile dans le plus simple appareil... Il est également fait allusion à cette tradition, sous une forme légèrement différente, dans la série télévisée "La malédiction du loup-garou" de Frank Lupo (1987-1988).

Oscar des meilleurs maquillages pour Rick Baker en 1982. Prix du meilleur film d'horreur et prix des meilleurs maquillages (Rick Baker), ainsi que nominations aux prix du meilleur scénario et de la meilleure actrice (Jenny Agutter) par l'Académie des films de science-fiction, fantastique et horreur en 1982.

Scénario : John Landis
Musique : Elmer Bernstein
Pays : États-Unis
Durée : 97 min.
Appartient à la série :
Le Loup-Garou de Londres
Sortie France : 04 Novembre 1981
Sortie US :
Box-Office US : $30,565,292
Budget : $10,000,000

DVD & Blu-Ray

Critiques Spectateurs

Je l'ai revu sur le c^able et ça faisait longtemps que je ne l'avais pas revu. La musique du début m'a donné des frissons et la scène dans la lande anglaise m' foutu les jetons( eh oui comme quoi). Franchement c'est un très bon film d'horreur des années 80 comme on...Lire la suite

Sérieusement conçu et réalisé tout en misant sur la dérision et l'humour, c'est très efficace. Les effets spéciaux sont au poil ! La scène de la transformation et top tout comme la décrépitude de Jack. Mention spéciale également à la scène dans le métro et celle dans le cinéma...Lire la suite

Il est bien bien ce loup-garou de Londres, court peut être. Désespéré aussi...car( pour spoiler) notre protagoniste crève quand mème a la fin...C'est vrai, des putains d'effets spéciaux aussi, accouplés à de bon acteurs, conjugués a un bon scénario, ce qui donne un bon film d'horreur ! A mater sans...Lire la suite

Ce film est un excellent produit mettant en scene deux jeunes américains qui auront le malheur de croiser la route d'un loup garou et d'en faire les frais l'un se fait devorer monstrueusement, les effets spéciaux sont superbes, et l'autre benificiera de la malediction celle de la transformation qui...Lire la suite

Jusqu'à maintenant je n'avais pas trop joué le jeu de certains qui consistent à critiquer ça et là quelques notes des membres par ici, pour la simple raison que je trouve cela infantile mais quand on m'attaque je me défends. Si pour certains le cinéma constitue un simple amusement moi je considére...Lire la suite

A propos du realisateur

John Landis

Né le 3 août 1950, Chicago, Illinois, USA

On lui doit également :
Fear Itself - La Lettre
Thriller
Innocent Blood