Mortelle Randonnée
Votre note : Aucun(e)
7
Moyenne : 7 (1 vote)
Mortelle Randonnée
Réalisateur : Claude Miller

Synopsis

Las, comme usé par la vie, Louis Beauvoir, surnommé « l'Œil » par la pègre, travaille dans l'agence de détectives de Madame Schmitt-Boulanger.

Des années auparavant, il avait une vie de famille et une petite fille prénommée Marie mais sa femme l'a quitté, emmenant avec elle leur fille qu'il n'a jamais revue et dont il ne conserve qu'une vieille photo de petite écolière.

À l'occasion d'une enquête, il croise la route de Catherine Leiris, jeune femme instable d'une vingtaine d'années qui assassine et dévalise des hommes fortunés.
Plutôt que de la dénoncer, « l'Œil » décide de la protéger et il va la suivre dans son périple meurtrier, de Monte-Carlo jusqu'à Biarritz, de l’hôtel Métropole de Bruxelles jusqu'à Rome, de l'hôtel Brenner de Baden-Baden jusqu'au Miami Fast Food en Seine-Saint-Denis...

Voir le filmAcheter ce film sur PriceministerAcheter ce film sur Amazon
Mortelle Randonnée Mortelle Randonnée Mortelle Randonnée Mortelle Randonnée Mortelle Randonnée Mortelle Randonnée Mortelle Randonnée Mortelle Randonnée Mortelle Randonnée

De la même thématique

Voyeur

Anecdotes

Drame / Thriller / Policier

Ce film est tiré du roman "Mortelle Randonnée" (Eye of the Beholder - 1980) de Marc Behm, également adapté en 1999 par Stephan Elliott avec Ewan McGregor et Ashley Judd sous le titre "Voyeur" (Eye of the Beholder).
Il raconte le périple d'un détective qui suit à travers l'Europe une jeune femme.
Le thème de la perte d'un enfant est central: Michel Serrault et Michel Audiard ont en commun d'avoir perdu un enfant dans les années 1975-1977.
Dans le roman, les deux personnages se déplacent à travers les États-Unis et non l'Europe.

Le tournage de "Mortelle Randonnée" s'est avéré particulièrement compliqué, notamment en raison des contraintes liées aux nombreux lieux différents nécessaires et une lourde logistique.
Des dates de tournages très précises pour chaque lieu étaient fixées et ne pouvaient subir aucun décalage en raison des autorisations et des dates suivantes à respecter. Malheureusement souvent les séquences prévues dans le planning ne pouvaient être mises en boîte entièrement.
Ceci impliqua la nécessité de tournages complémentaires par la suite, et donc de dépassements de temps et de budget.

Le réalisateur Claude Miller avait conscience de la faiblesse du scénario de son film, et chercha à compenser par une grande recherche d'esthétisme.

Le monteur Albert Jurgenson avait commencé son travail avant d'obtenir les plans manquants, ce qui lui donna l'occasion de s'aperçevoir que le film pouvait fonctionner avec beaucoup moins d'éléments que prévus.
Mais Claude Miller était très attaché à la version qu'il avait en tête, malgré le fait que le producteur Charles Gassot et le monteur la trouvaient trop longue, truffées d'éléments inutiles et cassant le rythme.

Albert Jurgenson tentera néanmoins de proposer une version nettement plus 'cut' que Claude Miller rejeta catégoriquement.
Devant la pression d'une date de sortie imposée, le monteur déplora de ne pas avoir pu finir son travail, et estima que le montage "long" de la version cinéma était inabouti.

Finalement, "Mortelle Randonnée" existera également officiellement dans une version courte de 1h40 (alors que la version cinéma faisait 2h01):
En 1989, six ans après la sortie du film, le monteur Albert Jurgenson, qui était demeuré insatisfait des circonstances du tournage et de son propre montage, obtient l'accord de Claude Miller pour travailler sur une version raccourcie exigée par Canal+, en vue de sa première diffusion TV, la chaîne trouvant le film bien trop long.

Les modifications affectent 147 plans, pour un total de 21 minutes.
Il s'agit le plus souvent d'allègements de quelques secondes répartis sur toute la durée du film; mais parfois également de séquences entières, comme "L'Institut Shakespeare" dans l'épisode à Bruxelles, le meurtre de Jerry sur une route de Baden-Baden, et surtout, la nuit d'orage au motel.
Les dialogues et la voix-off sont eux aussi réduits de-ci de-là chaque fois que possible.

Claude Miller ne s'est jamais prononcé par la suite sur sa préférence entre l'une et l'autre.

Titres alternatifs : Deadly Run | Deadly Circuit
Auteur : Marc Behm
Musique : Carla Bley
Pays : France
Durée : 121 mn (Version Cinéma), 100 mn (Version Courte)
Appartient à la série :
Sortie France : 09 Mars 1983
7
 

Comment voir le film ?

Critiques Spectateurs

  • Bizarre Randonnée

    Un film qui démarre très très bien, avec une intrigue lente mais hypnotique, des personnages étranges et torturés dans une ambiance de plus en plus onirique. Ceux qui veulent des cascades type "L'Arme Fatale" (à part la très belle finale, si on ferme les yeux sur l'épouvantable...Lire la suite

Recherches de film

Vous recherchez un film ? N'hésitez pas à l'indiquer sur le forum. Et n'hésitez pas à aider les autres internautes !